Les nouvelles figures professionnelles hautement spécialisées et les imprimantes 3D sont les deux derniers arguments qui complètent le classement des 10 nouvelles technologies qui influenceront le secteur du bâtiment en 2019

Ce quatrième et dernier article sur les innovations technologiques qui influenceront le monde de la construction en 2019 : nous parlerons des nouvelles figures professionnelles hautement spécialisées et des imprimantes 3D pour la construction de nouveaux bâtiments.

Dans le premier article #1 nous avons parlé des technologies mettables ou portables, de la réalité augmentée dans la phase de conception et l’asphalte vert durable

Lors du deuxième article #2 nous avons approfondi la thématique liée à l’utilisation de drones et de scanners laser pour le relevé, un béton auto-réparateur, l’application de robotique sur les chantiers et des engins sans conducteur.

Lors du troisième article #3 nous avons analysé les grandes opportunités offertes par les plates-formes BIM et l’utilisation de l’aluminium transparent dans le bâtiment.

Un rappel du classement des 10 technologies innovantes qui se préparent à transformer l’industrie de la construction en 2019 qui incluent :

  1. technologies mettables et portables
  2. réalité augmentée dans la phase de conception
  3. asphalte vert à développement durable
  4. drone et scanners laser pour le relevé
  5. béton armé innovant auto-régénérant
  6. robotique et automatisation du bâtiment
  7. plateformes BIM
  8. aluminium transparent
  9. nouvelles figures professionnelles spécialisées
  10. imprimante 3D pour le bâtiment

Les nouvelles figures professionnelles spécialisées

La transformation du secteur de la construction, déterminée par l’innovation technologique, a généré des nouvelles figures professionnelles, de plus en plus recherchées par le marché du travail dans le secteur du bâtiment.

  • CLOUD : cloud opérateur ingénieur, cloud manager, cloud strategist
  • BIM : modeleur BIM, ingénieur BIM, spécialiste BIM
  • DRONE : pilote de drone
  • VR et AR : opérateur de réalité virtuelle, VR chercheur en innovation, VR et AR développeur
  • IMPRIMANTE 3D : opérateur imprimante 3D
  • ROBOTIQUE : ingénieur en mécanique et automation robotique, teste ingénieur, robotique développeur

Certaines de ces nouvelles figures professionnelles sont en réalité des spécialisations de diplômes traditionnels (ingénierie informatique, électronique, mécanique, informatique), tandis que d’autres sont accessibles via des cours de formations supérieures ou professionnelles, généralement de durée plus courte.

Ensuite, il existe des figures professionnelles qui ne sont pas clairement réglementées au niveau international. La seule possibilité d’accès est offerte par l’expérience de la pratique sur le terrain.

Examinons les figures professionnelles les plus innovantes et les moins usuelles.

Pilote et coordinateur de drones

Les véhicules aériens sans pilote (UAV – unmanned aerial vehicle), communément appelés drones, sont aujourd’hui largement utilisés pour inspecter les sites, par exemple, dans les opérations de secours et dans de nombreux autres secteurs ; l’aspect pratique, la convivialité et la rentabilité de cet outil nous permettent de prévoir qu’au cours des dix prochaines années, nous aurons un développement remarquable et, par conséquent, une forte demande de personnel spécialisé.

Il est nécessaire une réglementation et une formation adéquate de figures professionnels, en mesure de guider et de coordonner, pour pouvoir garantir une surveillance continue et un contrôle total de ces dispositifs potentiellement dangereux.

L'image représente un expert qui pilote un drone pour faire des relever sur le chantier et pour le contrôle du chantiers, voilà les nouvelles technologies

Pilote de drone pour la supervision du chantier

Étant donné que la prolifération rapide de drones peut être une source de danger, mais aussi de dommage à la vie privée d’autres personnes, de nombreux pays ont déjà légiféré en la matière, rendant la licence de vol obligatoire pour les pilotes de drones professionnels.

Si le drone est utilisé à des fins récréatives, aucun cours ou certificat n’est requis.

Pilote et développeur de robots

La présence robotique dans le monde de la construction se développe et se diversifie, ce qui rend de plus en plus urgent un contrôle humain adéquat.

 L’image montre Sam un robot conçu par la société Construction Robotics, Sam est un robot capable d’effectuer le volume de travail de six ouvriers. Le principe : depuis un engin mobile, un bras articulé récupère les briques, leur applique une couche de mortier puis les empile en suivant un guidage laser.

Sam conçu par la société Construction Robotics,

Nous observons déjà le potentiel des robots pour automatiser des tâches dangereuses ou très répétitives : de la construction de murs en brique et en béton armé aux études de sites, en passant par le traitement de substances dangereuses.

Il y a également eu le développement d’engins et de systèmes entièrement automatisés pouvant effectuer des travaux lourds : de nivellement, de coupe, de remplissage, d’excavation.

Ces tâches difficiles et complexes ce limitent également à ce que peut faire l’être humain en une seule journée de travail. Avec une construction automatisée 24 heures sur 24, il est probable que la supervision humaine soient nécessaires que sur le contrôle des machines.

Les imprimantes 3D pour le bâtiment

Le processus de conversion d’un fichier numérique en objet physique existe depuis la fin des années 80, mais l’impression 3D n’est devenue un outil de modélisation dans le secteur de la conception et de la construction que depuis quelques années.

Il s’agit de l’évolution technologique des « maquettes » traditionnels utilisés pour analyser un nouveau projet de construction de manière plus intuitive et immédiate.

L’image représente le stade de baseball La Rinconada à Caracas au Venezuela, connu sous le nom de Parque Hugo Chavez, cette impression de la maquette 3D a été utile pour développer les différents niveaux de places assises du stade

Résultat d’une impression de la maquette 3D

Les entreprises AEC (architecture, ingénierie et construction) ont confié de grands espoirs dans l’intégration de l’impression 3D avec :

  • le BIM – building information modeling
  • le scanners laser
  • la réalité augmentée
  • la production d’éléments du bâtiment

 

l’imprimante 3D fonctionne de la même façon des imprimantes normales. On débute par la création d’un fichier sur un ordinateur, dans ce cas un modèle CAO ou BIM en utilisant un logiciel.

À partir de là, l’imprimante se met au travail et commence à fabriquer le maquette, une couche après l’autre, en commençant par le niveau inférieur et en se déplacent vers le haut.

L’impression 3D offre plusieurs avantages par rapport aux techniques de fabrication traditionnelles :

  • les maquettes sont plus rapides à réaliser et plus économiques
  • les cycles de conception (l’idéation, la modélisation 3D, la vérification) sont plus courts et les itérations plus rapides
  • la liberté totale de conception (sans les limites dans les formes et les structures associées à la production traditionnelle)
 L’image représente une construction d’une maison, sa particularité est que pour la construction on utilise une imprimante Crane Wasp 3D qui construit les murs d’ une hauteur de colonne 405m, une longueur de bras de 330m , cette imprimante est fixée à l’aide de 3 pieds, pour la constructions on utilisent des matériaux ont été mélangés à l’aide d’un broyeur humide, ce qui a rendu le mélange homogène et utilisable.

Un prototype de construction réaliser avec une imprimante 3D

Les utilisations les plus innovantes et parfois expérimentales de l’impression 3D dans le secteur AEC sont les suivantes :

  • la conception, planification urbaine
  • la conception et réalisation de détail à l’échelle réduite (aussi 1:1)
  • la réalisation d’éléments structurels
  • la réalisation de prototypes de bâtiments

découvrez usBIM.platform, la plateforme collaborative BIM pour gérer le cycle de vie complet de la construction dans un seul environnement de partage de données