Publié par la FIEC (Fédération européenne de l’industrie de la construction) le manifeste « Making BIM a global success » : voici une analyse des objectifs du BIM

La FIEC (Fédération européenne de l’industrie de la construction) a publié le manifeste « Making BIM a global success » pour attirer l’attention sur le potentiel du BIM, en termes de facilitations pour l’amélioration des politiques européennes.

« Making BIM a global success »: les objectifs

Le document analyse les objectifs que le BIM veut atteindre, notamment:

  • promouvoir l’industrie de la construction (numérique) en tant que protagoniste dans le développement de concepts clés et de politique, tels que les infrastructures efficaces, les villes et les maisons intelligentes;
  • améliorer la productivité, la compétitivité, la satisfaction des clients et l’image du secteur, en supportant à la fois:
  1. de haut en bas, la transformation numérique, facilitée par les gouvernements européens et nationaux avec les politiques et les investissements;
  2. de bas en haut, la transformation numérique, entraînées par l’industrie de la construction elle-même.

11 différents domaines politiques sont identifiés et pour chacun d’eux sont indiqués :

  • les objectifs du BIM;
  • les objectifs du BIM;
  • quelles sont les exigences du secteur de la construction.

Les 11 domaines d’intérêt du BIM sont les suivants :

  1. competitiveness / Industry 4.0 – compétitivité / industrie 4.0;
  2. digital Agenda (Information Society) – Agenda numérique (société de l’information);
  3. workers – travailleurs;
  4. consumers / clients – consommateurs / clients;
  5. SMEs (Small and medium-sized enterprises) – PME (petites et moyennes entreprises) ;
  6. climate change mitigation / adaptation – adaptation / atténuation des changements climatiques ;
  7. energy efficiency – l’efficacité énergétique;
  8. circular Economy – économie circulaire;
  9. critical Infrastructure Protection – la protection des infrastructures critiques;
  10. urban Agenda – agenda urbain;
  11. Research and development – La recherche et le développement.

« Making BIM a global success »: Qu’est-ce que le BIM

Voici quelques règles de base à ne pas perdre de vue et bien garder à l’esprit (non classées par priorité):

  1. L’acronyme BIM signifie « Building Information Modeling » et / ou « Management » / « Model » qui signifie modélisation des données du bâtiment et / ou « gestion » / « maquette » / des bâtiments ;
  2. Le BIM est une façon de travailler pragmatique basée sur l’utilisation de bases de données, dont la portée a été considérablement étendue par les moyens ICT (TIC – technologies de l’information et de la communication) d’aujourd’hui pour utiliser et partager jusqu’à présent une quantité inimaginable de données et les informations cruciales sur l’interdépendance des produits de la construction ;
  3. Le BIM fait partie de la numérisation globale du domaine de la construction, et « Industrie 4.0 » ;
  4. Le BIM consiste de méthodes de travail basées sur des processus et avec une gestion méthodique avec une approche de collaboration réelle et partage des données dans l’ensemble du processus de construction, y compris les clients et les utilisateurs finaux ;
  5. Le BIM n’est pas une révolution mais une évolution ;
  6. Le BIM est un système de développement que chaque entreprise peut introduire dans un processus de transformation, étape par étape, à la vitesse la plus appropriée pour son entreprise, sa taille, ses capacités, son savoir-faire et ses méthodes de travail ;
  7. La meilleure utilisation du BIM nécessite d’une mise à jour constante aux dernières informations et bases de données avec la documentation du produit, ainsi que la compatibilité complète entre les différents logiciels, en évitant les « systèmes propriétaires » fermés ;
  8. Le BIM permet une meilleure qualité, au-delà de réduire les erreurs, les controverses, les risques, les coûts et le temps pour la plupart des types de projets de construction, soit de bâtiment que de génie civil, à la fois pour les nouveaux bâtiments et pour les restructurations ;
  9. Le BIM deviendra une exigence standard, au moins dans les grands projets de marchés publics qui suivent les directives européennes sur les marchés ;
  10. Le BIM couvre toutes les phases du cycle de vie d’un projet de construction, depuis les premières idées d’un client à celles successives à l’achèvement des travaux … la conception, la construction, l’exploitation, la gestion, l’entretien, la restructuration, les changements d’utilisation, les démolitions, le recyclage, l’utilisation efficace des ressources, … avec toutes les informations toujours accessibles.

Cliquez ici pour plus d’informations et télécharger Edificius, le logiciel de conception architecturale pour le BIM