COVID-19 adaptation de bureaux

COVID-19 et la reprise des activités : le guide pour l’adaptation de bureaux

COVID-19 et la reprise des activités : le guide complet pour l’adaptation de bureaux et d’entreprises avec des indications opérationnelles et des fichiers à télécharger

Vous êtes propriétaire d’une entreprise, d’un studio professionnel ou d’une activité tertiaire et vous avez besoin de rouvrir votre entreprise en toute sécurité ? Ou vous êtes un professionnel et vous avez été chargé par un employeur de l’assister dans le projet d’adaptation de ses bureaux , suite à l’urgence sanitaire COVID-19 ?

Dans ce focus, nous fournissons toutes les réponses que vous cherchez pour l’adaptation de bureaux et la sécurité des lieux de travail au travers d’un exemple de  conception 3D avec tous les objets paramétriques anti COVID-19 réalisés avec Edificius.

Pour ouvrir et exploiter cette conception 3D, téléchargez gratuitement et utilisez Edificius en suivant pas à pas nos exemples.

Avant de commencer, vous pouvez voir le résultat de la conception d’adaptation de bureaux : voici un rendu issu de Edificius dans lequel vous pouvez voir comment nous avons réorganisé les espaces, en tenant compte des gestes barrières pour limiter la contagion du COVID-19.

Interface du logiciel Edificius avec un rendu de l'adaptation de bureaux qui montre 2 personne qui suivent un parcours tracé au sol pour éviter garder la distanciation au gestes barrières du covid-19

Interface du logiciel Edificius avec un rendu de la réorganisation des espaces et des parcours sécurisés de bureau

Téléchargez Edificius et utilisez-le pour faire une modélisation comme celle-ci, ou prenez notre conception comme point de repère pour votre travail.

Dans la première partie du focus d’adaptation de bureaux, nous nous concentrons sur les mesures à prendre par les employeurs, dans la deuxième partie sur les informations techniques utiles pour les architectes, les ingénieurs et les géomètres chargés de sécuriser un bureau.

L’adaptation de bureaux : les obligations de l’employeur

Comme mentionné ci-dessus, cette première partie est destinée à l’employeur qui doit adapter son activité. Cette partie est certainement utile aussi pour le concepteur, pour connaître les principes qui sous-tendent les activités de prévention.

Les principales obligations de l’employeur pour l’adaptation de bureaux sont les suivantes :

  • informer, former et éduquer les employés de manière adéquate sur le comportement au travail,
  • évaluer le risque auquel le bureau est exposé,
  • prendre des mesures anti contagions appropriées.

Les critères d’évaluation du risque de transmission de la contagion

L’évaluation du risque de transmission de la contagion est de la responsabilité de l’employeur.

Afin de procéder à la prévention et au confinement du risque de transmission du virus SARS-CoV-2, vous devez analyser comment le risque de contagion diminue dans l’environnement de travail, en fonction de ses caractéristiques et des méthodes de travail utilisées, notamment par le biais de :

  • l’identification des possibilités de contagion à l’intérieur du bureau, en prenant en référence l’organisation des lieux et des activités de travail,
  • l’encadrement qualitatif de la probabilité de transmission à la suite de contacts entre travailleurs, en fonction de paramètres associés au lieu de travail (environnement, organisation, tâches, méthodes de travail, etc.)

En théorie, cette analyse devrait être effectuée pour chaque activité réalisée. L’analyse est une étape essentielle pour prendre les bonnes mesures d’atténuation des risques et doit inclure :

  • l’analyse de l’organisation du travail,
  • l’identification des activités qui peuvent être réalisées grâce au télétravail,
  • la subdivision des travailleurs en groupes,
  • l’identification des parcours des groupes de travailleurs identifiés,
  • la classification des lieux,
  • l’analyse de la disposition des lieux classés,
  • l’identification du personnel travaillant en dehors de l’entreprise,
  • l’analyse des modes de transport utilisés par les travailleurs,
  • l’identification des activités contractuelles,
  • l’analyse secondaire des risques,
  • la révision des plans et procédures d’urgence

Après avoir analysé cette première partie théorique, définissez les mesures à prendre.

L’adaptation de bureaux : les mesures de prévention et de protection

En fonction des résultats spécifiques de l’analyse effectuée, vous pourrez choisir les mesures organisationnelles, procédurales et techniques les plus appropriées, qui comprennent :

  • la prise de la température corporelle ,
  • la fourniture d’équipements de protection,
  • l’adoption d’affiches et de brochures d’information,
  • la mise à disposition de points de désinfection des mains,
  • les précautions d’hygiène personnelle,
  • des cours de formation, d’information et d’éducation pour les travailleurs,
  • la collecte de déchets potentiellement infectés,
  • le changement d’air,
  • l’organisation de l’aménagement de l’entreprise afin de favoriser la distanciation interpersonnelle,
  • la gestion des espaces communs,
  • la réorganisation des horaires de travail,
  • les modalités d’entrée et de sortie du bureau,
  • les modalités d’accès des fournisseurs externes,
  • la gestion des voyages, des réunions et des déplacements,
  • le nettoyage et la désinfection,
  • l’organisation de l’entreprise,
  • la surveillance de la santé et la protection des travailleurs fragiles,
  • des mesures visant à prévenir l’activation de foyers épidémiques,
  • la prise en charge d’une personne symptomatique,
  • la mise à jour du protocole réglementaire.
adaptation de bureaux : l'image représente des vignettes les gestes barrières contre la COVID-19 bien se laver le mains, éternuer dans son coude, la prise de temperature corporelle, la distanciation de 1 mètre entre les personne

Les gestes barrières contre la COVID-19

L’adaptation de bureaux : comment réorganiser les espaces

Pour revoir la répartition fonctionnelle d’un bureau et assurer la prévention du risque de contagion, vous devez :

  • gérer les parcours d’entrée et de sortie : si possible, prévoir une différenciation des parcours afin d’éviter le croisement des flux, l’identification de plusieurs points d’accès au bâtiment, un système de fermeture et d’ouverture automatique des portes, l’élimination des tourniquets et toutes les mesures qui vous semblent utiles pour assurer une distance interpersonnelle d’au moins 1 mètre et éviter les files et les attroupements ;
  • aménager un espace pour la prise de la température corporelle : en fonction des possibilités et de l’espace disponible, prévoir une pièce spécifique ou créer un petit coin, éventuellement près de l’entrée, qui sera consacré à la prise de la température. L’espace doit contenir une table sur laquelle placer l’appareil de mesure, un paquet de gants jetables, un distributeur pour se désinfecter les mains et une poubelle pour la collecte des déchets ;
  • organiser des points de désinfection des mains : près de l’entrée et dans les zones communes, les employés peuvent se désinfecter les mains. N’oubliez pas que les zones identifiées ne doivent pas gêner les parcours, afin de ne pas créer des files ou des attroupements ;
  • revoir l’organisation des postes de travail : dans les bureaux open-space ou dans le cas de plusieurs bureaux dans une même pièce, vous devez veiller à ce que les employés soient séparés d’au moins un mètre, même lorsqu’ils sont assis à leur poste de travail. Vous pouvez également garantir cette distance en alternant les postes de travail et en réduisant le nombre de personnes dans un même environnement ;
  • revoir l’aménagement des espaces communs : les réunions en personne doivent être évitées et remplacées par des téléconférences, etc. Lorsqu’il n’est pas possible de s’en passer, vous devez organiser l’espace de manière à assurer la distance entre les personnes et l’échange d’air dans les pièces. Dans la mesure du possible, il est préférable d’éviter tout contact avec les poignées de porte et les objets utilisés dans la promiscuité. Si elles ne sont pas utilisées, les salles de réunion peuvent servir à d’autres fins, être aménagées en chambres d’isolement pour les patients potentiellement infectés ou pour créer des lieux de travail supplémentaires sûrs ;
  • gérer les parcours internes : en fonction de l’espace et du nombre d’employés, il faut étudier les parcours internes les plus utiliser pour atteindre les espaces communs, les postes de travail, les toilettes, la cantine, etc. Si les analyses effectuées le rendent nécessaire, vous pouvez décider d’identifier des itinéraires dédiés, toujours dans le but d’assurer une distanciation interpersonnelle et toute interférence entre les flux. Vous pouvez également fournir un plan avec les itinéraires à afficher dans des endroits bien visibles pour le personnel, afin que tout le monde connaisse le flux à suivre ;
  • organiser les espaces en annexes : ne pas négliger la réorganisation des espaces extérieurs et des places de parking du bureau ;
  • utiliser des barrières de protection : si vous n’avez pas la possibilité d’éloigner les postes de travail, ou comme mesure préventive supplémentaire, prévoyez des barrières de protection en plexiglas ou en un matériau qui vous semble plus approprié (il suffit qu’il agisse comme un séparateur et qu’il soit hygiénique) ;
  • assurer le fonctionnement des systèmes d’échange d’air : veiller à ce qu’il y ait un échange d’air adéquat dans toutes les zones où les employés passe leurs temps de travail, au moyen d’une ventilation naturelle ou forcée. Éviter, si cela est techniquement possible, la recirculation de l’air dans les systèmes et l’utilisation de sèche-mains qui favorisent la dispersion des gouttelettes et la circulation des jets d’air et prévoient des activités d’entretien des filtres des systèmes ;
  • prévoir un espace pour l’isolement des personnes potentiellement infectées : définir, si possible, un lieu dédié à l’isolement et à l’hospitalisation temporaire des personnes qui présentent l’apparition de symptômes liés au COVID-19 pendant leur activité professionnelle. Vous pouvez également aménager l’espace dans les locaux non utilisés à ce stade, telles que des salles de réunion, des auditoriums, des salles d’attente, etc. ;
  • aménager un espace pour déposer des effets personnels : près de l’entrée du bureau, prévoir un local pour le stockage des effets personnels (sacs, manteaux, etc.). N’oubliez pas que l’espace doit être suffisamment grand pour éviter les arrêts rapprochés de personnes et le contact entre des objets appartenant à des personnes différentes, et que le mobilier doit être facilement lavable et aseptisé.

Enfin, il est toujours conseillé de s’assurer que toutes les mesures de prévention de la contagion sont également accessibles aux personnes à mobilité réduite (hauteur des dispositifs de désinfection, visibilité des panneaux d’information, accès sécurisé aux parcours de liaison horizontaux et verticaux, etc.)

Outre ces dispositions générales, n’oubliez pas que toute solution de conception, même la plus créative, peut être adoptée afin de se conformer aux mesures analysées.

L’étude de cas : la conception de l’adaptation de bureaux

Examiner les principales mesures à respecter pour la réorganisation des espaces et l’aménagement du mobilier de bureau, voyons ensemble un cas pratique.

Nous vous rappelons que ces mêmes analyses sont valables si vous devez planifier la réouverture d’un studio professionnel, de petits ou moyens bureaux, de petites ou moyennes entreprises, d’activités tertiaires, etc.

L’adaptation de bureaux : la situation existante

L’espace de bureau a une forme rectangulaire avec un accès depuis la route principale.

Adaptation de bureaux : vue en plan de la situation existante du bureau de l'adaptation de bureaux en fonction des mesures anti COVID-19

Vue en plan de la situation existante du bureau à réorganisé en fonction des mesures anti COVID-19

L’entrée consiste en une petite zone de filtrage qui protège également l’espace de travail de l’extérieur. Un environnement unique en espace ouvert accueille 16 postes de travail en blocs de 4, disposés orthogonalement sur le côté long et de grandes fenêtres protégées par des brises soleil. Autour des postes de travail, il y a des espaces pour la circulation des employés.

Trois petits meubles avec imprimantes sont placés entre les bureaux et les toilettes, les toilettes sont divisées par sexe, et la pièce pour les pause-café. Sur le mur opposé, il y a deux photocopieuses et des étagères.
Enfin, sur l’un des petits côtés, on trouve la salle de réunion, caractérisée par une paroi entièrement vitrée, et le bureau du directeur.

L’adaptation de bureaux : la situation de conception

Conformément aux indications fournies pour l’atténuation du risque de contagion de la COVID-19, telles que décrites en détail dans le paragraphe précédent, mous avons rendu cet environnement de travail sûr grâce aux mesures suivantes.

Adaptation de bureaux : vue en plan de la situation de conception du bureau de l'adaptation de bureaux en fonction des mesures anti COVID-19

Vue en plan de la situation de conception du bureau réorganisé en fonction des mesures anti COVID-19

La zone d’entrée

Depuis la porte d’entrée est mis en évidence sur le sol, par le biais d’une bande verte de 10 cm de large, le parcours pour les employés, utile pour éviter l’intersection des flux et, dans certains points, pour assurer la distance interpersonnelle d’au moins 1 m pour éviter les files et les rassemblements.

Dans le même espace, suffisamment grand, sont placés les casiers pour le stockage des objets personnels, le point de la prise de la température corporelle avec une table sur laquelle est placé la boîte à gants jetable, le distributeur pour se désinfecter les mains et la poubelle à pédale. Près de la porte d’entrée, il y a un panneau indiquant les principales règles à suivre.

L'adaptation de bureaux : rendu de l'espace de l'entrée des bureaux issu du logiciel Edificius

Rendu de l’espace de l’entrée des bureaux issu du logiciel Edificius

L’open-Space

Après avoir franchi l’entrée, il y a une petite pièce, faite de murs en plaques de plâtre, pour l’isolement des personnes potentiellement infectées. Les parcours au sol mènent aux postes de travail, qui ont gardé leur regroupement en blocs de 4 unités mais, ayant la possibilité, ils ont été davantage espacés.

La distance minimale de 1 mètre entre les employés a été vérifiée en traçant un cercle d’un rayon de 75 cm qui définit la zone protégée.

L'adaptation de bureaux : calcul de sécurité de la distanciation interpersonnelle

L’adaptation de bureaux : calcul de sécurité de la distanciation interpersonnelle

Il convient de préciser que nous avons fait référence à un rayon de 75 cm, compte tenu également de l’encombrement physique de la personne, estimé à environ 50 cm. De cette façon, en ajoutant les rayons de distanciation entre deux personnes, on obtient une distance interpersonnelle nette de 1 mètre.

Les petits panneaux de séparation entre les bureaux ont été remplacés et également intégrés avec des panneaux de séparation, également en plexiglas, de 80 cm de haut.

Depuis la place de travail individuel, vous pouvez accéder aux toilettes et à la salle de pause-café, en suivant les parcours au sol et en évitant l’intersection des flux.

Reprise des activités phase 2 un rendu de l'adaptation d'un bureau open space issu du logiciel Edificius

Reprise des activités phase 2 un rendu de l’adaptation d’un bureau open space issu du logiciel Edificius

Les toilettes

Deux distributeurs de gel désinfectant pour les mains ont été installés à côté de l’entrée des toilettes et de la salle pour la pause-café.

La porte coulissante d’accès aux toilettes a été automatisée pour éviter le contact continu des mains avec la poignée. Les sèches mains à air électrique ont été remplacés par des serviettes en papier.

La salle cafeteria

Dans la petite pièce, le petit canapé a été supprimé afin d’augmenter l’espace pour les employés, toutefois limité à un maximum de 3 personnes.

Un autre distributeur contenant le gel désinfectant a été placé à côté de la porte afin que vous puissiez vous désinfecter les mains avant de retourner à votre poste de travail. Des panneaux explicatifs ont été installés à l’entrée pour expliquer aux employés les mesures à prendre.

Le bureau du directeur

Dans cet environnement, afin de respecter les distances de sécurité, une chaise devant le bureau et les deux fauteuils à côté du canapé ont été supprimés.

la salle de réunion

Les 6 sièges originaux de la salle de réunion ont été divisés par deux et un panneau de séparation a été placé sur la table centrale. Un grand écran a été installé sur l’un des petits côtés afin que les réunions puissent avoir lieu par vidéoconférence entre tous les employés et aussi à l’extérieur.

De petits panneaux, de la même couleur et avec le même graphisme, indiquant les mesures d’atténuation du risque de contagion à respecter, ont été installés dans tous les environnements des bureaux.

L'adaptation de bureau : l'image représente un rendu de la réorganisation de la salle de réunion issu du logiciel Edificius

Rendu de la réorganisation de la salle de réunion issu du logiciel Edificius

Télécharger gratuitement tout le matériel de support pour l’adaptation de bureaux

Télécharger gratuitement la modélisation 3D, les rendus et tout le plans de masse qui peuvent vous aider dans l’adaptation d’un bureau, en relation avec les gestes barrières pour limiter le risque de contagion du COVID-19.

Fichier du projet

Conception 3D réalisée avec Edificius le logiciel de conception architecturale 3D BIM

 

edificius
edificius