DigiPLACE, la plateforme numérique européenne BIM

Le projet DigiPLACE a pour objectif la création d’une plateforme numérique européenne BIM pour la construction

Une plateforme numérique européenne conçue comme un « environnement de partage » où placer un nombre infini de matériaux et de produits pour la construction. Tel est l’objectif du projet de recherche DigiPLACE, l’une des plateformes numériques voulues par la Commission Européenne.

Qu’est-ce que DigiPLACE ?

Le projet DigiPLACE est le fruit d’une collaboration entre :

  • le Polytechnique de Milan ;
  • 3 Ministères européen (Ministero delle Infrastrutture e dei Trasporti italiano – Italie, Ministère de l’écologie du développement durable des transports et du Logement – Francia, Bundesministerium für Verkehr und Digitale Infrastruktur – Allemagne) ;
  • des représentants de l’industrie nationale et européenne de la construction ;
  • des instituts et centres d’expertise européens.
Une diapositive avec une main au centre de qui évoque les différents processus de la méthodologie BIM

Building Information Modeling

À partir de l’environnement de partage à la plateforme

L’un des éléments qui caractérisent la quatrième révolution industrielle (industrie 4.0) est la gestion des données et l’interconnexion entre les machines-objets-personnes et les processus. Les mots clés de la révolution en cours sont :

  • l’information dans des environnements réels : AR (Réalité augmentée)
  • la gestion des données : Big Data et A.I (Intelligence Artificielle) ;
  • collaboration numérique ;
  • les objets intelligents : IoT (internet des objets) ;
  • imprimante 3D.
Une diapositive des différentes fonctionnalités de la plateforme DigiPLACE européenne

La plateforme européenne DigiPLACE

Par rapport aux révolutions industrielles précédentes, le secteur AEC (construction) est désormais pleinement impliqué aux côtés de tout autre secteur industriel et tertiaire. La nouvelle approche de la production et de l’utilisation des produits implique donc des objets, des sujets et des processus, intégrés les uns aux autres par la génération d’informations communes en constante évolution.

les normes internationales

Toutes ces informations nécessitent en quelques sortes d’être collectées (d’une manière structurée), traitées, redistribuées. Les normes internationales (PAS, BS 1192, UNI 11337) avec le CDE (Environnement de Donnée Commun) prévoient déjà l’adoption d’environnements de partage de données appropriés, à travers lesquels il est possible d’impliquer efficacement chaque sujet (propriétaire, concepteur, fabricant et constructeur, manager, utilisateur) et chaque phase de la construction.

Cependant, à l’ère de la gestion des données (Big Data et Smart Cities), un outil de partage de processus qui se termine au sein du même contrat ou en relation avec un seul bien (bâtiment ou infrastructure quel qu’il soit), comme le CDE, est un outil limitant le potentiel introduit par la méthodologie et les outils BIM s’il ne sont pas intégrés dans un système ultérieures de plus grande coordination.

Les plateformes de gestion de données

Pour cette raison, il devient indispensable d’opérer à travers des « plateformes de gestion de données » comme lieux de collecte, de gestion et de systématisation de toutes les informations provenant d’objets, de modèles et de divers CDE.

Des grandes et petites propriétés (publics ou privés), gérants, maîtrises d’ouvrages, peuvent ainsi mettre en système non seulement l’actif unique ou l’intervention unique, mais la gestion intégrée de l’ensemble de leur portefeuille immobilier. De la même manière que le crédit, l’assurance, les investisseurs et la production peuvent puiser dans les plateformes du secteur une série d’informations et de scénarios précis pour en faire des stratégies, optimisations et redistributions.

En élargissant ce raisonnement, on comprend l’utilité d’une plateforme supranationale, européenne, qui favorise l’interaction entre les intervenants et la circulation de l’information même au-delà des frontières nationales.

Une Plateforme numérique européenne pour la construction peuvent être délégué à la fois le développement et la compétitivité des marchés intérieurs, et l’ouverture aux marchés internationaux (systématisation de systèmes d’information et de connaissanc de part des différentes parties prenantes européennes).

usbim-platform
usbim-platform