La conception d’un magasin de vêtements

Espace d’exposition, lumière, design et matériaux : ce sont les éléments clé pour la conception d’un magasin de vêtements

La conception d’un magasin de vêtements ne signifie pas déterminer de manière simpliste un système d’exposition conforme à la marchandise en vente, mais plutôt développer un parcours narratif qui peut impliquer ou émotionner le client, créer des espaces qui peuvent donner forme à des idées et à des styles de vie et les traduire ensuite en vente pour forger des liens indissolubles avec un public cible de référence.

Ce focus met l’accent sur les critères de conception d’un magasin de vêtements à travers l’articulation des espaces d’exposition et de vente, l’utilisation calibrée de la lumière, la maîtrise des matériaux pour les finitions, l’ameublement et le haut contenu du design contemporain, la modélisation BIM est disponible gratuitement en téléchargement.

Le rendu représente l'espace de vente d'un magasin de vêtements, on peut voir un des étalages un peu sombre avec un plafond noir et un sol très claire.

Rendu de l’espace de vente, issu de Edificius

Le commerce : les principes généraux

Les méthodes de vente changent rapidement pour répondre à l’évolution constante des besoins et des conditions sociales, territoriales et démographiques.

La qualité, la dimension et la distribution sur le territoire des différentes méthodes de vente dépendent dans une large mesure de facteurs socioculturels et organisationnels au niveau territorial : habitudes sociales dans les achats, organisation du travail et du temps libre, les attentes et les préférences des consommateurs, réactions aux sollicitations des types de consommations, le rapport entre l’utilisation des moyens de transport privés et publics.

De plus, il est nécessaire de garder à l’esprit l’impact des tendances contemporaines et des nouvelles habitudes de consommation sur l’évolution du monde de la vente au détail, en transférant de plus en plus l’espace physique du magasin sur le web, superposant ainsi le monde réel à celui virtuel, qui multiplie les possibilités de la vente.

En devant se pencher sur une conception d’un espace commercial minimum pour la vente de vêtements, nous analysons les caractéristiques du commerce de détail.

La petite distribution se caractérise par des unités commerciales élémentaires dans lesquelles les opérations de vente sont réalisées avec des techniques traditionnelles et avec un rapport direct entre l’utilisateur et l’opérateur.

La plus représentative de ces unités de vente est le magasin, qui est réparti à la fois dans les zones urbaines centrales, qui s’occupent principalement de produits spécialisés, soit en périphérie, pouvant s’occuper aussi de produits de large consommation.

Rendu d'une coupe transversale, issu de Edificius

Rendu d’une coupe transversale, issu de Edificius

La conception d’un magasin de vêtements : le design et la fonctionnalité

Le design et la fonctionnalité sont les éléments déterminants dans la conception d’un magasin de vêtements et dans sa réalisation.

Le design est l’outil par lequel se façonne le parcours narratif qui transmet le message de la marque, sa philosophie, tandis que la fonctionnalité articule et définit l’utilisation de l’espace par les utilisateurs.

Il n’est pas moins important la compréhension du public cible de référence pour déterminer un type de produit, car elle est essentielle pour définir quelles seront les particularités du point de vente. Par exemple, un magasin destiné aux jeunes passionnés de mode et de style urbain sera conçu comme un espace multimédia, où ressortent des images avec un fort pouvoir évocateur et communicatif, tandis qu’une boutique féminine de vêtements de luxe aura un style plus sophistiqué et élégant.

Dans le concept de commerce de détail moderne, les espaces de service et d’accueil ne peuvent être négligés. il faut équiper Les environnements de design contemporain, en accord avec les tendances du marché, le goût et le style des utilisateurs finaux ; des espaces tels que des lieux engageants capables, au travers d’mobilier soigné et des finitions, de séduire le client.

Le rendu est une perspective de la réception avec ses étalages et un plafonds noirs qui contraste avec le sol très claire

Perspective de la réception issue de Edificius

Du magasin au concept store

C’est précisément de la crise du centre commercial, qui est un espace fixe, contraignant et souvent dispersif, et de la crise du magasin traditionnel de taille moyenne, ou plus petit qui cherche d’offrir un assortiment complet ou grand pour devenir un magasin caractéristique, que l’idée du concept store est née : un espace expérimental dans lequel prennent place des rapports sociaux, y compris ceux commerciaux.

C’est un magasin où le client vit l’exploration et la découverte d’une idée que l’entreprise veut lui transmettre, grâce aux décors, les lumières, la musique.

L’architecture du magasin est l’un des signes distinctifs : lorsque l’on parle de vêtements, si l’on propose une tendance « street », le motif des murs sera en brique, avec des graffitis. Ou bien le magasin pourra exprimer le concept de « ecological friendly« , « luxury« .

Le positionnement du mobilier d’exposition, des étagères et des accessoires, dérivé de l’étude stratégique et de marketing, accompagne les consommateurs dans une expérience émotionnelle, où l’achat se déligne comme la démonstration de la volonté d’appartenir à ce microcosme conceptuel.

Un éclairage correct dans le contexte du commerce de détail est essentiel pour créer des ambiances attrayantes et mettre en valeur les produits de la meilleure façon possible. Il est important d’équilibrer les lumières qui pointent les articles et celles d’ambiance de manière méticuleuse, en transformant l’espace en un environnement agréable et très communicatif grâce à la lumière.

La création de la vitrine doit aussi prendre en compte la surface intérieure : dans les grands magasins, on choisit des vitrines fermées, qui empêchent la vue à l’intérieur et donnent un avant-goût émotionnel de ce qui est possible d’acheter.

Les caractéristiques des espaces de vente

Les espaces de vente

Dans un système de vente entièrement assistée il est prévu un espace de stationnement devant le comptoir de vente, en fonction de la modalité attendue : pour la position assise il faut une bande large de 65-80 cm ; le client debout nécessite un espace de 45-50 cm de large.
La zone libre , destinée au parcours, doit avoir une largeur minimale de 1,80 à 2,00 m.

La diapositive représentent un schéma d'un parcours de vente assistée qui donne les mesures entre les deux comptoirs pour qu'il est l'espace de passer avec un fauteuil roulant et la place pour des personnes devant le comptoirs de vente.

Schéma du parcours de vente assistée

Dans le système de vente en libre-service, les marchandises peuvent être exposées sur (1) des étagères murales (2) à l’intérieur de la surface de vente (3) dans des conteneurs îlots  :

  1. l’espace requis pour l’utilisation doit être de 75 à 90 cm, en fonction du type de produit et de la hauteur des étagères, qui peut varier en fonction de la profondeur des tablettes ;
  2. dans le cas d’une profondeur maximale d’environ 80 cm, il est conseillé de placer la tablette la plus haute à une hauteur ne dépassant pas 1,60 m, afin de pouvoir se servir sans difficulté ;
  3. pour les marchandises exposées à l’îlot, et accessibles par tous les côtés du conteneur, un espace d’utilisation de 75 cm de large doit être prévu autour du conteneur afin de permettre le passage avec un chariot ; pour les conteneurs d’une largeur 1,20 m -1,40 m, le dernier niveau des produits ne doit pas dépasser 1,20 m de hauteur.
La diapositive montre les différentes position pour les parcours pour la vente en libre service

Schéma des parcours pour la vente en libre service

Dans une exposition mixte, murale et à îlot, il faut prévoir suffisamment d’espace pour le passage entre les marchandises exposées dans les deux sens, permettent ainsi le passage aux personnes en fauteuil roulant de se rapprocher des produits. Dans ce cas, la largeur de chaque allée doit être d’au moins 1,80-2,00 m.

L’espace devant la zone de vente assistée, adjacente aux parcours principaux, doit avoir une profondeur d’au moins 3 m, tandis que la zone de filtrage entre les marchandises exposées et la barrière des comptoirs des caisses doit avoir au moins 4 m de profondeur.

Le rendu et une vue en plan de la perspective du magasin avec ses différents espaces comme les cabines d'essayage, les vitrines,la réception

Vue en perspective du plan issue de Edificius

La ventilation naturelle, la ventilation et le microclimat

Les espaces de vente doivent être équipées d’une ventilation naturelle directe ou d’un système adéquat de ventilation forcée. Dans le cas d’une ventilation naturelle directe, les ouvertures doivent avoir une surface non inférieure à celle déjà prescrite pour les environnements de travail.

Le rendu est une perspective de la réception avec ses étalages et un plafonds noirs qui contraste avec le sol très claire

Rendu en perspective de l’espace de vente, issu de Edificius

L’éclairage naturel et artificiel

Les espaces de vente peuvent être éclairées avec la lumière naturelle ou la lumière artificielle. Même lorsqu’ils utilisent la lumière naturelle, les espaces de vente doivent toujours être équipés de systèmes d’éclairage artificiel adéquats, adaptés en termes d’intensité et de qualité et qui ne provoquent pas d’éblouissement.

La conception d’un magasin de vêtements

L’espace conçu pour le magasin de vêtements est contextualisé dans une zone urbaine centrale, dense d’autres activités commerciales. Inséré dans un bâtiment néoclassique, il a la façade principale caractérisée par trois grandes vitrines à compartiments en arc en plein cintre, dont l’une est destinée à l’entrée.

L’espace d’exposition et de vente a un plan en forme de L et assure une circulation confortable des clients et du personnel. Les cabine d’essayage se trouve dans un coin plus réservé qui partage également le vestiaire du personnel, les toilettes et un local technique.

Au fond de la grande salle se trouve l’espace de stockage pour les vêtements. Les conduits d’air conditionné et les caniveaux électriques créent un parcours aérien des composants de l’installation.

Les matériaux pour les revêtements de sols et revêtements muraux, sélectionnés pour leurs caractéristiques matérielles et chromatiques, génèrent de forts contrastes, offrant un environnement minimaliste, entre un style contemporain et des lignes urbaines, typiques de la ville actuelle :

  • Le revêtement de sol en ciment (micro-ciment), un sol sans joint composé d’un polymère liquide et d’un mélange spécial de ciment, a été appliqué en une fine épaisseur de 3 mm sur la surface de piétinement et sur la plupart des murs périphériques, créant un contraste efficace avec certains murs en marbre ;
  • une situation similaire est fourni par l’installation de panneaux recouverts de palissandre, suspendus entre le sol et le plafond, qui supportent des présentoirs tubulaires carrés en émail noir, placés différemment dans l’espace commercial, utiles pour générer des vues en perspective avec des lignes de fuite accentuées, qui rendent les espaces intérieurs plus dynamiques ;
  • accessoires d’ameublement modulaires, des cintres, des miroirs et tableaux de design essentiel, se rapportent aux formes rigoureuses et claires de chaque élément structurel et non structurel, ainsi que les lignes carrées qui se trouve dans cet espace, rappelle le style de l’entière conception ;
  • un moment de contraste supplémentaire a été donné à la tuyauterie du système de climatisation qui, traités avec du chrome poli, créent des reflets efficaces du plafond gris anthracite.

Télécharger

Télécharger la modélisation 3D BIM (fichier .edf) du projet

Diapositives

Vidéo

edificius
edificius