BIM dans le monde : la Chine est en passe de devenir l’un des pays avec la plus grande utilisation du BIM (Building Information Modeling). Voici 3 des premières conceptions mises en place avec la méthodologie BIM en Chine

Le BIM dans le monde et particulièrement en Chine a pris son envol ces dernières années. Depuis 2016, le taux d’utilisation du BIM par les architectes et la société chinoise a connu une croissance exponentielle.

Le nombre d’architectes qui commence à utiliser cette méthodologie pour une partie de leurs projets a augmenté de 89%, voire de 108% parmi les entreprises sur la depuis 2016 à ce jour. Un niveau de croissance qui démontre clairement la forte valeur ajoutée attribuée au BIM.

Le gouvernement central chinois s’est montré particulièrement interessé par le Building Information Modeling, en particulier par l’efficacité de ce processus. En suivant attentivement les exemples à l’étranger, tels que le Royaume-Uni, les États-Unis et d’autres pays, la Chine prend exemple des expériences faite. La méthodologie BIM n’est pas encore obligatoire, mais son utilisation est encouragée.

La Chine est une vaste nation divisée en grandes provinces : cela génére une fragmentation des normes au niveau local. Malgré tous, le BIM en Chine est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme.

La tendance générale et son adoption à grande échelle et à une cadence beaucoup plus rapide que celle observée depuis un certain temps sur des marchés actifs, tels que le Royaume-Uni.

Les 3 projets décrits dans cet article sont parmi les premiers exemples d’application du BIM en Chine. Ils peuvent donc être considérés comme des pionniers et des expériences de grande influence pour une adoption et une diffusion plus large de cette nouvelle méthodologie innovante.

 

 

La tour Shanghai en Chine

Le premier projet réalisé avec la méthodologie BIM en Chine est la tour Shanghai qui a une hauteur de 632 m et 128 étages. Construit sur un ancien terrain de golf, le bâtiment est le plus haut de Chine (et le deuxième gratte-ciel plus haut au monde) et représente le point culminant du centre financier.

BIM-monde-3-projets-Shangai-Tower-Chine-plateforme-collaborative-usBIM.platform

Shangai Tower

Pour lutter contre la force des vents, la tour est conçue en une forme asymétrique, un profil aux angles arrondis. Après l’essai en soufflerie, la forme a été améliorée, ce qui a permis de réduire de 24% la charge structurale due au vent par rapport à un bâtiment rectangulaire de même hauteur.

Sa configuration a nécessité plus de 20 000 panneaux pour les murs-rideaux, avec environ 7 000 formes différentes. La façade permet le passage de la lumière naturelle, alors qu’elle agit comme une « couverture isolante » pour économiser de l’énergie. Cela réchauffe l’air extérieur froid en hiver et dissipe la chaleur de l’intérieur en été.

Le bureau d’architecture américain Gensler a dirigé l’équipe de conception et a travaillé depuis le début dans un environnement BIM.

BIM-monde-3-projets-Chine-detail-sommet-tour-Shangai-plateforme-collaborative-usBIM.platform

Détail du sommet de la tour de Shanghai

Le processus de mise en œuvre du BIM sur le projet a été supervisé par une équipe de trois personnes seulement, qui ont contrôlé l’impact sur la conformité globale du projet et les délais de livraison. L’augmentation du contrôle a permis de limiter les temps de construction en seulement 73 mois (un peu plus de 6 ans !) pour une surface de 576 000 m², soit environ 30 % plus rapide que des structures similaires.

Même le travail intégré et la collaboration optimisée ont également été cités parmi les principaux avantages du processus BIM.

Gensler est basé à San Francisco, responsable d’une équipe de concepteurs de structures et de services dans le monde entier, a partagé ses modélisations dans un environnement de données commun (CDE – Common Data Environment), permettant ainsi à tous les intervenants de communiquer dans le contexte virtuel du projet.

D’un point de vue graphique, la torsion de l’enveloppe extérieure de la tour aurait été presque impossible à transmettre avec les techniques 2D traditionnelles et l’équipe a grandement bénéficié de la possibilité de visualiser et de comprendre le projet et son espace environnant dans une forme tridimensionnelle.

Phoenix Media Center, Pékin

Le deuxième projet réalisé avec la méthodologie BIM plus (de 65 000 m²) est le nouveau siège social de Phoenix Télévision à Pékin.

BIM-monde-3-projets-Chine-Phoenix-Media-Center-Pekin-plateforme-collaborative-usBIM.platform

Phoenix Media Center, Pékin

Il s’agit d’une structure unique en son genre : la forme non linéaire du bâtiment, développé par le Beijing Institute of Architectural Design (BIAD), qui a bénéficié d’une approche avancée de la part de l’équipe du projet, avec une modélisation 3D détaillée.

Le bâtiment se compose de deux tours, enveloppées dans des plaques de verre et d’acier. Les architectes ont été inspirés par la forme tordue d’une “ruban de Möbius”. L’enveloppe extérieure, constituée d’un filet en acier « allongé » et de 3 800 panneaux de verre de différentes dimensions, contenant des allées et des escaliers qui relient les bureaux et les studios.

Un grand avantage a été la possibilité de partager et d’intégrer des informations non graphiques dans un environnement de données commun (CDE) afin de réduire les problèmes liés au projet, de gagner du temps et d’améliorer la qualité par rapport aux méthodes plus traditionnelles.

Le résultat est une structure d’impacte sur le skyline de Pékin avec une puissante maquette numérique sur lequel travailler pour la planification et l’analyse de la gestion de la structure. La sécurité du bâtiment, la consommation énergétique et les activités de maintenance sont toutes basées sur les données de la maquette numérique fourni.

Shanghai Disneyland Resort, Shanghai

Le troisième projet réalisé avec la méthodologie BIM est le complexe Disney construit dans le parc de Shanghai par l’équipe Walt Disney Imagineering (WDI).

Shangai-Disneyland-resort-progetti-BIM-Cina

Shanghai Disneyland Resort

La toiture voûtée qui domine la composition de l’espace offre un abri à la fois aux montagnes russes sinueuses et aux clients situés en dessous, à l’abri des pluies et de l’atténuation de la lumière du soleil. Les systèmes mécaniques sont utilisés de manière minimale pour refroidir et chauffer les espaces extérieurs, maximisant ainsi l’utilisation de la ventilation naturelle.

Plus de 70 % des bâtiments ont été développés grâce à la méthodologie BIM, l’efficacité étant rendue possible par la réalisation simultanée de nombreux projets. L’avantage de la collaboration a permis aux équipes de projet d’accéder aux mêmes ressources et au même support, de collaborer et de partager des connaissances au sein d’un « écosystème » de projets compatibles BIM.

L’utilisation du BIM, dans un projet de cette envergure, présente un avantage supplémentaire : il permet d’intégrer le WDI à plus de 140 disciplines différentes impliquées dans le projet, y compris de nombreuses sociétés locales de conception et d’entrepreneurs.