Le BIM a depuis longtemps conquis les pays scandinaves (Norvège, Danemark, Finlande et Suède) : ils ont été parmi les premiers à adopter les technologies BIM, les normes et exigences publiques étant en vigueur depuis un certain temps.

Contrairement à de nombreux autres pays dans le monde, les pays scandinaves se coordonnent en développant des organisations et des platesformes communes.
buildingSMART Nordic, est une organisation à but non lucratif commune à plusieurs pays, membre de buildingSMART International, composée de représentants de :

  • Finlande
  • Suède
  • Danemark
  • Norvège

Il convient toutefois de préciser que la Norvège est un membre indépendant de buildingSMART International et que c’est précisément pour cette raison que la section norvégienne buildingSMART Norway a une fonction « d’observateur » au sein de buildingSMART Nordic.

logo de buildingSmart Nordic, pour les pays scandinave

building Smart Nordic

 

 

buildingSMART Nordic

La mission de buildingSMART Nordic est de contribuer à la création d’un environnement durable grâce à une attention particulière de partage des données et à une communication plus précise des informations, en utilisant les normes internationales en vigueur dans le secteur du bâtiment et des constructions, tant que priver que publiques, en poursuivant les objectifs suivants :

  • développer et maintenir des standards internationaux ouverts (Open BIM)
  • accélérer la connaissance du BIM dans le secteur de la construction grâce à des projets pilotes durables et de grand succès
  • fournir des opportunités de networking (réseautages), des spécifications et des lignes directrices
  • résoudre les problèmes de coûts trop élevés dans l’industrie AEC
  • étendre les processus et la technologie de buildingSMART à l’ensemble de l’environnement des construction et du bâti, à son cycle de vie, y compris des aspects de leadership (influence), de mise en oeuvre des constructions, à la gestion d’exploitation et de la maintenance.
image qui représente des pays scandinave , dans l ordre suivant, Danemark, Norvège, Suède, Finlande

Pays Scandinave – Danemark, Norvège, Suède, Finlande

 

Les avantages pour les industries scandinaves sont les suivants :

  • mettre en œuvre des programmes de plus en plus durables, que se soit pour le public que pour le privé
  • avoir des bâtiments toujours plus performants et plus rapides à construire et moins chers (rapport qualité-prix)
  • obtenir des résultats plus prévisibles (réduction du risque).
  • avoir des bâtiments à haute performance énergétique (avec un meilleur environnement à moindre coût)
  • créer de nouvelles opportunités d’affaire (business)
  • La Finlande

En Finlande, l’utilisation du BIM est maintenant consolidée, la phase expérimentale est déjà dépassée depuis longtemps. Par exemple, depuis 2001, la société gouvernementale  Senate Properties, responsable des actifs immobiliers publics, a commencé à promouvoir des projets avec le BIM.

En partant des résultats obtenus par ces projets pilotes, le gouvernement finlandais a compris avec le temps que les technologies et les méthodologies BIM étaient prêtes pour une diffusion plus large dans les bâtiments publics.

image du nouveau centre commercial de Easton Commercial Center Helsinki

Easton Commercial Center Helsinki

La Finlande a commencé à travailler à la mise en œuvre des technologies BIM et en 2007 la confédération des fabricants finlandais avait déjà exigé que tous les paquets de logiciel de conception soient certifiés IFC. Il convient de noter que IFC est un format de fichier neutre par rapport au fournisseur qui permet de partager et de travailler sur les modèles indépendamment de tout logiciel spécifique (openBIM).

C’est le pays le plus à l’avant-garde du monde : en 2007, 93% des bureaux d’architectes et 60% des bureaux d’ingénierie utilisaient régulièrement le BIM.

  • La Suède

En Suède la Swedish Standards Institute (SIS) publie depuis 1991 une série de guides sur la promotion du BIM dans le pays. Depuis 2014 la BIM Alliance Sweden a réuni les principaux organismes du secteur public acteurs et privés, dans le but de : trouver plus de ressources pour soutenir l’innovation dans la construction.

une image qui montre le projet du Karolinska Solna NKS new hospital en Suède

Karolinska Solna projet-NKS new hospital

L’adoption du BIM est tellement répandue en Suède que les meilleurs exemples se sont développés malgré l’absence de directives claires de la part du gouvernement. Historiquement, le pays ne suit que les États-Unis dans la publication d’articles scientifiques sur le BIM. Le gouvernement a également lancé des initiatives pour faciliter la mise en œuvre du BIM au niveau public, de manière obligatoire, des organisations d’État telles que l’administration des transports suédoise ont imposé l’utilisation du BIM depuis 2015.

  • La Danemark

Depuis l’année 2000 l’utilisation du BIM n’a cessé de croitre, déjà en 2006, 50% des architectes avaient utilisé le BIM au moins pour un projet. En 2007, l’utilisation du BIM est devenue obligatoire pour tous les projets publics des États et en 2011, cette obligation a été étendue à toutes les institutions régionales et locales.

un Rendu de l'University Hospital Aalborg au Danemark, avec une particularité des façades en verres du bâtiment

Rendu de l’University Hospital Aalborg au Denmark

Le Danemark a chargé les institutions de l’État, parmi lesquelles la Palaces and Properties Agency, la Danish University Property Agency et la Defense Construction Service, , à d’adopter des pratiques de BIM de plus en plus avancées, tandis que d’autres organisations et universités privées les soutiennent par des activités de recherche et le développement .

  • La Norvège

En Norvège, la Norwegian Homebuilders Association  ( l’association des constructeurs) a activement encouragé l’utilisation du BIM avec la Norwegian directorate of Public Construction and Property (Statsbygg) organisme de l’administration publique norvégien chargé des biens publics.

Grâce également à ces associations depuis 2010, tous les projets ont utilisé les formats de fichier IFC et le BIM et tout au long du cycle de vie de leurs bâtiments. Une organisation leader appelée SINTEF mène également des recherches avec le BIM dans le cadre du programme national de développement axé sur des outils durables pour améliorer la construction et la gestion des bâtiments.

un rendu du Project du Statoil en Norvège qui montre un bâtiment avec des formes rectangulaires disposer les unes sur les autres comme un mikado, une construction très futuriste

rendu du Statoil Project en Norvège

 

Cliquer ici pour en savoir plus sur le logiciel de conception architecturale Edificius BIM