Le BIM en Australie suit le modèle anglais indépendance

Le BIM dans le monde : la situation en Australie, suivre le modèle anglais ou décider de façon autonome ?

Le développement du BIM en Australie est étroitement lié à l’exemple anglais, mais ces dernières années l’autonomie décisionnelle dans les stratégies numériques s’est renforcée

La productivité dans le secteur de la construction est essentielle à la croissance et à l’économie de l’Australie. Le secteur du bâtiment et des constructions représente le 7,8% du produit intérieur brut (PIB) de l’Australie et emploie le 9,1% de la population active. En 2012, au plus fort de son boom économique, le secteur du bâtiment et des constructions a généré $ 305 milliards de revenus totaux, a encaissé $ 275,4 milliards de frais totaux et a employé 950 000 personnes.

Une étude a révélé que l’adoption du BIM d’ici 2025 augmenterait le PIB australien de 5 points de base en plus et que le rapport bénéfice / coûts référé à l’adoption anticipée du BIM serait égale à 10, c’est-à-dire que chaque $ 1.000 dollars d’investissements correspondrait à $ 10 000 dollars en bénéfice.

Le BIM (Building Information Modeling) s’est considérablement diffusé en Australie, notamment entre 2010 et 2018, et représente l’avenir de la conception / construction du bâtiment et des infrastructures. En tant que membre du Commonwealth, l’Australie a toujours été influencée par le Royaume-Uni, y compris dans le secteur de la construction.
Le BIM en Australie

L’exemple anglais

En 2011, les institutions du Royaume-Uni ont reconnu les avantages de l’utilisation du BIM (voir l’article “Niveaux de maturité du BIM au Royaume-Uni“) et ont annoncé un plan extraordinaire nécessitant des financements du gouvernement central pour favoriser l’utilisation et atteindre le niveau 2 en 2016.

Les autorités australiennes ont suivi avec intérêt les progrès britanniques en matière de numérisation des constructions, en introduisant progressivement le BIM aussi en Océanie, à un tel point que l’Australie se trouve actuellement en plein développement du secteur.

Les expériences faites par le Royaume-Uni ont mis en évidence l’opportunité d’agir en adoptant une approche nationale organique impliquant les industries, les autorités locales et les universités.

Le BIM en Australie veut suivre le modèle anglais

 

Deux des avantages que les Australiens peuvent exploiter sont :

  • la grande pénurie mondiale de personnel expérimenté / connaissant le BIM
  • la proximité du marché asiatique en plein essor

C’est pour cette raison que les grandes universités australiennes forment déjà depuis longtemps de nouvelles figures professionnelles capables de gérer le BIM, de nouveaux experts qui font face au monde du travail et qui pourraient combler la requête croissante du monde dynamique de la construction de l’Inde et de la Chine.

La situation du BIM en Australie, quelques exemples

Le gouvernement australien exige le BIM en tant que condition fondamentale dans tous les principaux appels d’offres, en particulier dans les plus complexes ou les plus coûteux ; c’est pourquoi, dans plusieurs projets gouvernementaux récents, tels que le nouveau Perth Stadium, le BIM a été largement utilisé.

Le Rendu du Perth Stadium, Australie, réalisé avec un logiciel bim

En Australie, différentes études réalisées sur les potentialités du secteur montrent qu’il est possible de :

  • augmenter l’efficacité des processus du bâtiment du 20%
  • économiser des milliards de dollars grâce à la réduction des temps planifiés
  • réduire des coûts de maintenance des bâtiments
  • diminuer les contentieux
  • améliorer la coopération des acteurs impliqués

On prévoit une croissance du marché du BIM australien de 6,5 milliards de dollars d’ici 2020.

La forte numérisation du pays est évidente, on constate, par exemple, que la plupart des agences de santé nationales ont inclus le BIM en tant que condition pour les nouveaux projets, comme pour le Royal Adelaide Hospital.

Modelisation BIM du Royal Adelaide Hospital en Australie réalisé avec un logiciel bim

Modélisation BIM du Royal Adelaide Hospital

Une fois rentré dans les processus de formation et dans les administrations, l’utilisation de la modélisation BIM est en train de se diffuser rapidement en Australie et en Nouvelle-Zélande :

  • dans la conception
  • dans l’ensemble de l’industrie du bâtiment
  • parmi les architectes, les ingénieurs, les entrepreneurs et les propriétaires

Cette grande diffusion dans le secteur publique c’est aussi répercutée dans le secteur privé qui a eu une croissance exponentielle des projets impliquant l’utilisation du BIM, en garantissant des avantages en termes de réduction de temps et de coûts.

En Australie, trois grandes organisations promeuvent le BIM dans le bâtiment :

  • Australasian Procurement and Construction Council Inc – APCC
  • Australian Construction Industry Forum – ACIF
  • Australasian Bim Advisory Board – ABAB

Le conseil gouvernemental APCC

L’APCC (Australasian Procurement and Construction Council Inc) est un conseil dont les membres sont les responsables des institutions gouvernementales et ministérielles, qui s’occupent de construction et gestion du territoire sur tout le territoire australien. Le conseil est composé de 11 agences et exerce également sur le territoire de la Papouasie-Nouvelle-Guinée qui est un membre associé.

Au cours des 50 dernières années, le APCC s’est imposé en tant que leader dans les stratégies et les démarches de numérisation, dans les constructions et dans la gestion du patrimoine publique. Le travail de l’APCC est concentré sur l‘innovation des infrastructures et du patrimoine immobilier, avec des solutions toujours plus efficaces, conçues pour générer des économies de temps et de coûts, et améliorer la qualité des services pour la communauté Australienne et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Australasian procurement construction council

 

L’APCC favorise un environnement cohésif pour tous les intervenants dans les marchés publics et gère des projets nationaux pour le gouvernement australien.

Le conseil a identifié cinq objectifs stratégiques pour optimiser, dans les cinq prochaines années, les résultats dans les marchés publics (voir copie du Plan stratégique 2012-2017) :

  1. Améliorer la gestion et l’utilisation des ressources du gouvernement
  2. Développer la capacité de mise à jour/renouvellement des processus du bâtiment
  3. Promouvoir la numérisation en tant que fonction stratégique
  4. Acheter de façon plus intelligente et chercher des nouvelles solutions constructives
  5. Améliorer la collaboration juridictionnelle entre les différentes institutions

En collaboration avec l’industrie, l’APCC est en train de développer des initiatives visant à accroître la productivité, la compétitivité et la durabilité à long terme pour les industries du bâtiment

L’ACIF – Australian Construction Industry Forum

L’Australian Construction Industry Forum (ACIF) est le point de rencontre des leaders de l’industrie de la construction en Australie.

L’ACIF facilite et soutient un dialogue actif entre les principaux acteurs dans le domaine du bâtiment résidentielle et non résidentielle, de la construction et de l’ingénierie, dans les groupes industriels et dans les agences gouvernementales. Les membres sont les associations les plus importantes du secteur, qui couvrent l’ensemble du processus de création : la conception, la planification des coûts, la construction, la gestion, la démolition et le recyclage.

Celui-ci a identifié, en réélaborant toutes les interventions des acteurs, sept éléments clés, soutenu par des objectifs et des actions, que l’industrie et le gouvernement pourraient poursuivre pour encourager et soutenir l’adoption du BIM, à savoir :

  1. Les personnes : comportement et capacité
  2. Numérisation et appel d’offre
  3. Protocoles PTI / BIM
  4. Gestion des ressources
  5. Échange d’informations et bibliothèques nationale d’objets
  6. Standards
  7. Technologie

Le Forum a développé un certain nombre de ressources pour aider les clients, les chefs de projet et les autres participants au processus de création d’actifs à comprendre les avantages de la collaboration dans les processus BIM.

L’ACIF fournit également une série d’autres supports pour le secteur, notamment des réunions d’information annuelles ACIF au cours desquelles des organisations clés se rencontrent pour établir des politiques et des outils a proposés aux institutions.

Il comité ABAB – Australasian Bim Advisory Board

Le comité consultatif BIM australien (ABAB – Australasian Bim Advisory Board) a été mis en place suite à une initiative du gouvernement, pour encourager le développement des méthodologies de travail et des normes BIM au niveau national.

Les leaders du gouvernement, de l’industrie et du monde académique, collaborent dans ce comité :

  • pour fournir les lignes directrices sur l’adoption du BIM et du Project Team Integration (PTI),
  • en reliant tous les acteurs du secteur et les compétences du gouvernement, de l’industrie et du monde académique,
  • pour la meilleures promotion des pratiques, des normes et des exigences BIM
    Australasian bim advisory board

Le président du conseil d’administration, Mr. Michael Green, a déclaré :

« L’adoption du BIM est en hausse et le conseil d’administration est convaincu que le BIM deviendra une habitude de conception dans un futur très proche. Selon les estimations, l’Australie dépensera $ 207 milliards de dollars pour la construction en 2016/17. En travaillant ensemble le gouvernement, l’industrie et le monde universitaire peuvent maximiser la valeur du BIM afin d’en améliorer l’efficacité et augmenter l’innovation dans la phase de gestion, dans la conception, dans la construction et dans les phases d’exécution des constructions. »

Mr Green a déclaré que le conseil d’administration se concentre sur 2 projets prioritaire :

  • Exchange Information Requirements (AIR): fournira une base essentielle pour aider l’industrie de la construction en Australie en créant un cadre et un langage communs pour toutes les personnes impliquées dans le processus de construction
  • BIM Process Consistency: identifiera et favorisera les éléments BIM qui doivent être cohérents dans toute l’Australasie afin d’optimiser les avantages du BIM et éliminer le gaspillage dans les pratiques de construction.

Un certain nombre d’autres projets sont prévus, notamment un ensemble commun de principes pour les stratégies BIM au sein du gouvernement et une clarification des rôles et des responsabilités du BIM.

Les résultats de ces projets aideront le secteur de la construction à maîtriser les nouvelles technologies et les nouveaux systèmes afin de concrétiser les avantages du BIM dans les projets de construction.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Edificius le logiciel de ACCA software pour la conception architecturale BIM

 

edificius
edificius