L’Allemagne, notre voisin en Europe mise aussi  sur le BIM : en attente d’adopter l’obligation dans les travaux d’infrastructures publiques de 2020, elle promeut une série de projets pilotes pour les réseaux des routes et des voies ferrées

Ces dernières années, le BIM a acquis un rôle de plus en plus important dans l’amélioration du secteur de la construction en Europe. Les différents Pays Européens insistent beaucoup sur l’obligation du BIM.

Dans cet article, nous analysons l’adoption de la méthodologie BIM en Europe et plus précisement en Allemagne.

En avril 2013, le Bundesministerium für Verkehr und digitale Infrastruktur (BMVI – le ministère fédéral des Transports et de l’Infrastructure numérique) a mis en place une « Commission pour la réforme des processus de gestion des bâtiments » dans le but d’élaborer les politiques fédérales à adopter dans ce domaine.

L’initiative visait à assurer :

  • une plus grande confiance et implication des opérateurs du secteur dans l’utilisation du BIM dans les grands projets d’infrastructure
  • une meilleure utilisation des fonds fédéraux dans les travaux publics
  • améliorer la réputation internationale des industries allemandes dans le secteur de la construction numérique

En 2015, l’Allemagne a commencé à s’inspirer de l’exemple du Royaume-Uni, qui est devenu le leader européen de l’utilisation du BIM dans le secteur du bâtiment.

Eindruecke vom BIM Gipfel : La conférence annuelle de la commission ministerielle

La commission ministerielle Eindruecke vom BIM Gipfel

Les fonctionnaires et la politique allemande ont immédiatement compris les avantages de l’approche collaborative offerte par les nouvelles méthodologies numériques pour la conception, la mise en œuvre et la gestion des travaux publics.

Ils ont reconnu que le BIM était un moyen très utile d’accroître l’efficacité du parc immobilier.

Les nouvelles technologies numériques appliquées aux bâtiments ont facilement intégré un processus déjà en cours pour transformer le secteur de la construction. Le problème de l’innovation dans les processus du bâtiment était déjà en discussion depuis quelque temps en Allemagne.

Le BIM a été reconnu comme la solution aux coûts, sans cesse croissants de planification / construction, également causés par des conflits juridiques persistants et des problèmes de communication dans les processus décisionnels. Problème amplifié car, au cours des dix dernières années, les autorités allemandes avaient constaté une baisse de la rentabilité du marché du bâtiments et une diminution de l’ouverture de nouveaux chantiers.

Rasso Steinmann, responsable du BIM Coordination Group et de la German Chapter of building SMART International a déclaré que :

« L’Allemagne institutionnel reconnaît, et soutient avec un financement approprié, le BIM comme véritable chemin à suivre ; nous devons simplement nous concentrer davantage sur une sensibilisation et une participation accrue de tous les acteurs impliqués. »

Infographique du BIM en Allemagne et bsI

Le BIM en Allemagne

Les étapes du BIM en Allemagne, une initiative publique

Les politiques de l’État ont été renforcées en 2015 avec l’approbation du plan numérique dans le bâtiment, adopté par la commission ministérielle. L’importance d’une planification minutieuse dans la numérisation des processus est soulignée comme une étape nécessaire au développement du secteur.

Avec l’entrée en vigueur de ce plan en décembre 2015, Alexander Dobrindt, Ministre Fédéral des Transports et de l’Infrastructure Numérique, a officiellement annoncé que l’utilisation du BIM sera obligatoire pour tous les projets de transport et d’infrastructure d’ici la fin de 2020.

En fait, le Ministère a récemment financé les maîtres d’ouvrages allemands avec des programmes appropriés pour les aider dans la transition au BIM. Le gouvernement encouragera également les projets pilotes soutenant les entreprises impliquées dans une meilleure compréhension et la gestion de nouveaux outils numériques.

Depuis 2016, le ministère fournit une aide financière à divers projets pilotes BIM, notamment dans le cadre de projets de modernisation du secteur de la construction de routes et de voies ferrées.

Le Plan 2015/2020 élaboré par la commission ministérielle est développé en trois étapes :

 

Schematische Darstellung -les trois étapes du programme BIM allemand

Les trois étapes du programme BIM allemand

  1. La phase de préparation et d’étude 2015/2017 :
    • des conditions optimales pour l’utilisation du BIM dans les grands projets d’infrastructure
    • du cadre juridique et technique
    • des normes
    • des stratégies à adopter pour le fonctionnement du BI
    • de quatre projets pilotes, le principal étant le tunnel ferroviaire de la ville de Rastatt « Deutsche Bahn Netz AG »
  2. La phase pilote 2017/2020 consiste en :
    • rassembler des expériences complètes dans l’utilisation pratique du BIM pendant la phase de planification et de construction
    • développer d’autres projets pilotes (20 autres sont prévus) et surveiller en permanence ceux en cours
    • élaborer des lignes directrices, des listes de contrôle et des exemples d’utilisation du BIM dans les projets futurs
    • apporter des éclaircissements sur les aspects légaux et réglementaires
    • développer des bases de données pour faciliter le travail avec le BIM
  3. La phase d’application à partir de 2020, à plein régime.

À partir de 2020, le BIM devra être appliqué régulièrement et obligatoirement pour la planification et la mise en œuvre de grands projets dans le secteur des transports et des infrastructures publiques.

Planen Bauen 4, l’initiative privée

En outre, pour soutenir la mise en place du BIM, en 2015 un groupe d’associations industrielles, de grandes entreprises et d’organisations non gouvernementales s’étaient réunis pour former un groupe de pilotage allemand du BIM appelé «Planen Bauen 4.0».

La Dr.Ilka May,, directeur général et porte-parole du groupe, a déclaré :

« L’obstacle principal à l’adoption du BIM en Allemagne ne concerne pas la technologie, mais plutôt la connaissance du BIM par les entreprises. »

Les acteurs des processus traditionnels ne savent pas ce qu’on attend d’eux, qui doit fournir quelles données et qui est responsable de quoi. Pour cette raison, l’initiative « Planen Bauen 4.0 » souhaite établir des directives claires (et non des obligations) pour l’application pratique des méthodes BIM.

 

Kongress infrastruktur digital planen und bauen

Kongress infrastruktur digital planen und bauen

Le Plan établit l’introduction progressive des pratiques du BIM à l’intérieur des entreprises, et soutient les projets pilotes promus par l’État fédéral (avec un financement de 3,8 millions d’euros principalement pour les routes et les voies ferrées) sont réalisés par des particuliers par le biais d’outils numériques. L’idée est d’éduquer le secteur par le biais de l’application du BIM sur les grands projets d’infrastructure appartenant au secteur public mais réalisés par des privées, puis de diffuser les bonnes pratiques acquises dans le secteur privé.

Les deux plans, publique et privé, ont également défini les Industry Foundation Classes (IFC) comme un format de données commun, comme dans certains pays voisins qui progressent dans le BIM, en suivant le Danemark et la Norvège.

Actuellement en Allemagne, il existe deux institutions officielles de normalisation :

  • l’Association des ingénieurs allemands ou VDI, la plus grande association technique comptant plus de 15 000 membres, autorisée à produire des Standards de Building réglementaires, telles que la série VDI2552, qui est déjà en cours de publication.
  • La norme nationale allemande BIM sera ensuite mise au point par l’Institut allemand de normalisation DIN (Deutsches Institut für Normung), en collaboration avec les autorités européennes du CEN-Norme (Comité européen de normalisation).

 

BIM en Allemagne: planen bauen

BIM en Allemagne: planen bauen

Selon les attentes des autorités et des entreprises allemandes, les processus de construction gagneront en efficacité, grâce à une meilleure coordination de la planification et grâce à des méthodes d’analyse plus rapides et performantes avec le BIM. La prise de données réel sur le chantier, les de données réelles prises sur site, avec les coûts, c’est essentiellement utile pour les responsables de projet et les organismes de contrôle lors de l’exécution du projet, conformément aux exigences nationales et européennes.

Le projet pilote de la ligne de chemin de fer Stuttgart-Ulm

L’une des infrastructures clés pour l’Allemagne est la ligne de chemin de fer à grande vitesse reliant Stuttgart à Ulm, qui coupe l’ancien tracé directement à travers les collines.

Le projet ferroviaire de DB Netz AG (chemins de fer allemands) est en construction à Mühlhausen im Täle près de la ville de Wiesensteig et comprend la construction du pont dans la vallée de Fils, l’un des plus grands ponts ferroviaires en Allemagne.

Le but des outils BIM est de construire plus rapidement, mieux et plus économiquement. Le projet pilote du pont de la vallée de Fils, créé avec un modèle BIM 3D complet, montre comment il est possible de surveiller de manière optimale les informations relatives à la progression de la construction, aux coûts et à la programmation des activités.

Le nouveau projet ferroviaire entièrement réalisé avec le BIM

Le nouveau projet ferroviaire entièrement réalisé avec le BIM

La nouvelle ligne à grande vitesse construite le long de l’autoroute A8 représente une connexion rapide et pratique. En effet, avant que les trains à grande vitesse ne doivent ralentir à 70 km / h pour traverser la vallée, ils pourront atteindre une vitesse allant jusqu’à 250 km / h. Le temps de trajet actuel est d’environ une heure entre Stuttgart et Ulm, il sera presque divisé par deux.

Le pont et la voie ferrée sont actuellement toujours en construction et les travaux devraient être achevés d’ici 2021.

 

Cliquer ici pour télécharger Edificius, le logiciel pour la conception architecturale  BIM

Cliquer ici pour télécharger le Plan 2015/2020 pour le bâtiment numérique