Le gratte-ciel du nouveau Palais de Justice de Paris, conçu par le cabinet RPBW est un projet BIM, il enrichit le skyline de la ville

La construction du Palais de Justice de Paris est un projet BIM qui répond au besoin d’incorporer des bureaux et des salles d’audience, à l’origine distribuées  dans différentes parties de la ville.  Il est situé dans le XVIIe arrondissement, dans un seul gratte-ciel de 160 mètres entre le Boulevard périphérique et le parc Martin Luther King, dans le quartier de la Porte de Clichy : un point de repère urbain important, ce projet BIM a permis de changer la silhouette de Paris avec ce profil de justice verticale pour la ville .

L’image est une vue aérienne du Palais de Justice de Paris construit dans un projet BIM à l’intérieur du quartier de la Porte de Clichy

Le nouvel emplacement du Palais de Justice de Paris

La recherche de la transparence et l’extrême luminosité des espaces sont un point clé pour la relance du quartier, capable de transmettre une nouvelle vision  de la justice : un symbole de l’ouverture égalitaire dans toutes les directions de la ville.

L’image est une vue depuis le bas vers le haut du Palais de Justice de Paris entièrement réalisé en vitre et avec un projet en méthodologie BIM

Détail de la façade – des panneaux solaires en saillie

La forme inhabituelle du nouveau Palais de Justice de Paris s’éloigne des clichés classiques du gratte-ciel.

En fait, depuis le grand espace de réception et de distribution situé au rez-de-chaussée avec une entrée sur le grand atrium de 28 mètres de haut, le bâtiment s’élève sur trois autres blocs de différente hauteur et profondeur. La configuration en gradin, très atypique des immeubles de grande hauteur (IGH), a permis la création de plusieurs terrasses panoramiques densément aménagées avec des espaces verts, des espaces de convivialité et de détente pour les nombreux utilisateurs qui affluent quotidiennement dans le bâtiment qui surplombe le parc Martin Luther King. En particulier, la couverture du premier socle comprend un jardin sur le toit d’environ 7’000 mètres carrés sur lequel s’ouvre la grande salle du restaurant pour le personnel.

L’image représente l’entrée principale des Pas Perdus avec ses baies vitrées et ses longues lampes suspendues au plafond ainsi que ses escaliers mécaniques au deux extrémités de l’atrium, ce projets réaliser en BIM

La Salle des Pas Perdus : l’atrium central

La symétrie de l’élévation latérale du front EST, par rapport au front opposé est caractérisée par l’incision panoramique de l’ascenseur qui rompt la continuité des surfaces externes tout en permettant une vue privilégiée sur la métropole.

Etant donné que 9’000 personnes se rendent quotidiennement dans le Palais de Justice de Paris, la question de la circulation à l’intérieur a été minutieusement développée.

L’image représente l’entrée principale des Pas Perdus avec ses baies vitrées et ses longues lampes suspendues au plafond ainsi que ses escaliers mécaniques et les balcon entre les étages, ce projets réaliser en BIM

Salle des Pas Perdus : les escaliers mécaniques et les balcons entre les étages

La Salle des Pas Perdus, et le noyau de référence visuelle, d’espace d’accueil et du tri des flux de personnes, et permet l’identification immédiate des parcours horizontaux et des connexions verticales avec les escaliers mécaniques et les longs balcons, pour accéder à tous les endroits et aux quatre-vingt-dix salles d’audience, l’auditorium, la cafétéria, les espaces de réception.

Les cinquante ascenseurs répartis dans l’immeuble facilitent l’accès aux bureaux et aux salles de réunion des magistrats, aux locaux des ministères et à la présidence.

L’image représente une des salle d'audience avec ses bancs blanc et ses parois en bois le tout couronner d'un plafond blanc, ce projets réaliser en BIM

Une des quatre-vingt-dix salles d’audience

Le bâtiment est orienté de façon à exploiter la lumière naturelle pour éclairer les bureaux.

Ce choix de conception, combiné aux façades entièrement vitrées, permet, comme mentionné précédemment, des vues spectaculaires sur la ville et affirme la transparence de la justice à l’extérieure. Les vitres reflètent également les changements continus du ciel, le contexte réel dans lequel le bâtiment est immergé.

À la nuit tombée, le gratte ciel se transforme en une lampe unique qui éclaire les zones urbaines situées au-dessous d’elle, en restituant une lumière rassurante et équilibrée sur la ville.

Le processus BIM comme objectif de qualité

La conception d’un tel complexe, en termes de composition et de technologie, est le résultat de l’exploitation de la méthodologie BIMBuilding Information Modeling. Cela permet à la fois un échange continu de données et d’informations entre les clients, les experts, les consultants et les entreprises, ainsi que la prévention et la résolution de divers problèmes liés aux chevauchements entre différentes disciplines.

Le début du processus de conception préliminaire est normalement basé sur une activité en style artisanal et très conceptuelle à la fois, accompagné de brouillons graphiques, d’esquisses, de modèles d’étude.

Il en va de même pour la maquette numérique BIM qui, dans ce cas, a permis de vérifier immédiatement l’exactitude de la conception, en ce qui concerne les exigences fonctionnelles et normatives et l’insertion de la nouvelle construction.

L’image représente un diagramme de la méthodologie BIM qui permet la collaboration avec tous les secteurs et les personnes impliquées dans un projet BIM de construction

Le diagramme de travail avec la méthodologie BIM

Sous la coordination d’un BIM manager, qui a contrôlé l’exactitude et le correct déroulement durant l’exécution, la modélisation a aussi servi à évaluer les démarches et les flux fondamentaux pour ce type de bâtiment et pour la logistique liée à la complexité de la construction.

Il est particulièrement intéressant de noter que l’entreprise a également utilisé la modélisation BIM pour suivre l’avancement du chantier et les coûts de la construction.

 

Il est certainement intéressant de noter que le même modèle BIM sera utilisé pour la gestion et la maintenance du Palais de Justice à Paris pendant son cycle de vie, l’entreprise de construction étant propriétaire du bâtiment pendant vingt-sept ans et assumant par conséquent la responsabilité de gestion pendant toute cette période.

En résumé, l’expérience BIM sur le projet du Palais de Justice de Paris a été un grand avantage, car lors du développement de la conception technique, il a été possible de se référer aux maquettes des experts impliquées dans le projet, en mettant en oeuvre des processus de contrôle entre les maquettes.

Pour des bâtiments de telle envergure, le procédé BIM représente un avantage réel de grand intérêt, à condition de respecter les exigences.

Découvrez et testez gratuitement pendant 30 jours Edificius, le logiciel BIM pour la conception architecturale 3D