Le rapport de l’ECSO sur l’analyse du BIM en Europe :  l’état d’avancement de la numérisation pour le secteur de la construction.

ECSO (European Construction Sector Observatory) a publié le rapport “Building Information Modelling in the EU construction sector” concernant l’évolution du BIM en Europe. Ce document examine l’importance du BIM dans la construction et des avantages potentiels issus d’une numérisation complète du secteur de l’AEC, jusqu’à l’analyse du niveau d’adoption pour certains Pays Membre.

BIM en Europe le livre de ECSO, usBIM.platform

Livre de l’ECSO

 

La numérisation dans le secteur de la construction européenne

Le secteur de la construction et ses activités ont une forte incidence sur le développement économique, environnemental et social dans un pays. Dans l’Union européenne en 2016, le secteur de la construction créait 18 millions d’emplois et contribuait à près de 9% du PIB (produit intérieur brut).

Toutefois le taux de croissance du secteur de la construction est bien plus bas en comparaison des autres secteurs. Cela explique en partie les difficultés rencontrées par le secteur de la construction pour adopter des innovations numériques susceptibles d’améliorer à la fois la productivité et la rentabilité.

Par exemple, on estime que la numérisation à grande échelle de la construction non résidentielle permettrait de réaliser des économies  annuelles d’un demi trillion (un milliard de milliards d’euro).

Vue l’importance de ce secteur, la Commission Européenne a ainsi soutenu, promu et développé plusieurs initiatives visant à favoriser la numérisation dans le secteur de la construction (AEC), notamment l’ EUBIM TaskGroup.

En conséquence, il devient intéressant de comprendre comment évolue la numérisation de l’industrie de la constructions en Europe, qui est de plus en plus reconnue comme un tournant potentiel. Les pays d’Europe du Nord ont ouvert la voie en termes de mise en œuvre de la BIM et sont maintenant lentement rattrapés par les pays d’Europe occidentale suivis par les pays d’Europe de l’Est

BIM en Europe une Vue d'ensemble des politiques et des exigences du BIM, usBIM.platform

Vue d’ensemble des politiques et des exigences du BIM

Le rapport de l’ECSO sur le BIM dans le secteur de la construction européenne

Le rapport de l’ESCO examine la mise en œuvre du BIM dans l’UE, analyse les facteurs, les opportunités et les défis liés à sa mise en œuvre, et formule des recommandations à l’intention des décideurs européens dans le but de soutenir et de promouvoir l’adoption du BIM.
L’étude ne couvre pas tous les 28 Pays Membres, mais uniquement un échantillon représentatif :

  • le Danemark pour l’Europe du Nord ;
  • la France pour l’Europe de l’Ouest ;
  • la Pologne pour l’Europe de l’Est.

La situation du BIM au Danemark

Le Danemark a introduit les exigences du BIM dans sa législation sur les appels d’offres publics depuis 2007. Fort d’une expérience de plus de dix ans, il est devenu l’un des leaders européens en matière d’adoption du BIM.

En 2016, le 78% des bureaux d’études danois connaissaient le BIM et l’utilisaient pour produire des visualisations 3D, effectuer des analyses de prestations énergétiques et effectuer les détections des conflits. Plus de 30% ont transmis des modèles BIM aux responsables de gestion des bâtiments, ce qui montre que la mise en œuvre du BIM concerne également les phases de la construction et de la maintenance (et pas seulement la phase de conception).

La situation du BIM en France

En France, l’adoption du BIM a considérablement progressé, notamment avec l’introduction du Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) en 2015 un plan stratégique destiné à stimuler l’application du BIM.

Le taux d’adoption du BIM a atteint 38% en France en 2017, tandis que la notoriété du BIM parmi les entreprises du secteur du bâtiment et de l’immobilier est passée de 22% à 35% entre 2016 et 2017.

De plus, le 26% de la maîtrise d’ouvrage de projets du batiments ont commencé à imposer le BIM à la construction, bien que seulement 12% exigent en réalité un modèle numérique. En pratique, cela a conduit à la construction de 500 000 maisons, en utilisant le BIM, seulement dans l’année 2017.

La France est le seul pays où le taux d’adoption des ingénieurs est (44%) légèrement supérieur à celui des architectes (40%).

La situation du BIM en Pologne

La Pologne est à un stade précoce d’adoption du BIM. Le gouvernement polonais a récemment introduit des politiques et des outils appuyant la mise en place du BIM dans son secteur de la construction.

Le taux d’adoption du BIM est relativement faible, 12% seulement des entreprises de construction utilisant le BIM dans leur travail quotidien.

Ce faible taux d’adoption s’explique en partie par le manque de connaissances, l’absence d’exigences BIM (systématiques) dans la réglementation sur les appels d’offres publics et le coût élevé de la mise place initiale du BIM.

Cependant, l’adoption du BIM sur le marché polonais présente un fort potentiel, le marché de la construction polonais étant en partie alimenté par la construction neuve (plutôt que par des travaux de rénovation).

 

 

Téléchargez le rapport de l’ECSO sur le BIM en Europe