Le siège du Financial Times exploite le processus BIM pour sa rénovation

Après plus de trente ans, le siège du Financial Times retrouve son emplacement historique près de la cathédrale Saint-Paul de Londres. Une conception BIM de récupération et de rénovation

Après une absence de 30 ans, le Financial Times est de retour dans son emplacement historique de la Bracken House au cœur de Londres, en face de la cathédrale St Paul.

Le bureau d’étude de John Robertson Architects (JRA) a récupéré, et réaménagé grâce au processus BIM, le bâtiment situé dans la Ville de Londres pour le compte de la Obayashi Corporation, propriétaire du bâtiment.

Conçu à l’origine par Albert Richardson au début des années cinquante comme siège général et imprimerie du Financial Times (FT), le bâtiment a subi une transformation spectaculaire en 1988 par Michael Hopkins and Partners.

L'entrée du Financial Times © 2020 John Robertson Architects

L’entrée du Financial Times © 2020 John Robertson Architects

Après un quart de siècle d’utilisation, la JRA a rénové de manière significative le bâtiment classé Grade II* (c’est-à-dire un bâtiment Anglais qui ne peut être démoli).

L’intervention consistait

  • dans l’extension du hall d’entrée ;
  • dans la construction de nouvelles cours intérieures reliant l’espace du bureau central aux deux ailes des années 50 ;
  • dans la construction d’un jardin sur le toit avec une piste de course sur le toit ;
  • dans la rénovation et la modernisation complètes des bureaux, avec un nouveau système de climatisation à haute performance énergétique et un système d’éclairage LED de pointe. Une lumière du jour supplémentaire a également été fournie dans les espaces intérieurs grâce à quelques modifications apportées au toit de l’atrium.

Le bureau d’étude JRA a travaillé en étroite collaboration avec le groupe ARUP pour planifier la rénovation, en utilisant le BIM (Building Information Modelling) du niveau 2, et pour coordonner les phases de conception et de vérification des codes. La modélisation BIM contient plus de 27 000 objets contenant des informations sur tous les aspects du bâtiment, ce qui facilitera à l’avenir tout type de réparation.

Entrée du bâtiment historique Financial Times © 2020 John Robertson Architects

Entrée du bâtiment historique © 2020 John Robertson Architects

L’histoire de la Bracken House

Reconnue comme un exemple important de l’architecture anglaise du XXe siècle et classée Grade II*, Bracken House raconte les changements dans les styles architecturaux de Londres et montre comment une restauration du XXIe siècle utilisant le processus BIM peut redonner vie à un vieux bâtiment historique.

le bureau d’étude de John Robertson Architects (JRA) a été chargé de rénover le bâtiment, en améliorant considérablement les conceptions des deux architectes précédents et en optimisant les installations pour les futurs locataires.

Le bâtiment du Financial Times au cœur de la ville© 2020 John Robertson Architects

Le bâtiment au cœur de la ville© 2020 John Robertson Architects

1 – La construction

La Bracken House a été construite par Sir Albert Richardson en 1959 comme siège général et imprimerie du Financial Times. Cependant, déjà au milieu des années quatre-vingts, en partie à cause de la transformation radicale des procédés d’impression, le bâtiment avait besoin d’importants travaux de rénovation. Le Financial Times a donc été contraint de déménager ailleurs.

2 – La non-démolition et de la première rénovation dans les années 1980

Plus tard, il a été décidé que le bâtiment devait être démoli et remplacé par un autre, mais en 1987, une partie du bâtiment a été classée comme monument d’intérêt historique (c’était le premier bâtiment en Angleterre, après la guerre, à être classé).

Après l’arrêt de la démolition totale, dans les années quatre-vingts, l’architecte Michael Hopkins fut appelé pour rénover le bâtiment, il décida de démolir, et de remplacer, uniquement la partie centrale du bâtiment qui avait accueilli l’imprimerie, en gardant intactes les deux ailes latérales en grès rose. Hopkins inséra un élégant bloc de verre et d’acier dans la partie centrale et en 2013, le bâtiment a été à nouveau classé Grade II*, cette fois-ci en incluant les travaux de Hopkins des années 1980.

La couverture avec le jardin de toiture du Financial Times © 2020 John Robertson Architects

La couverture avec le jardin de toiture © 2020 John Robertson Architects

3 – la deuxième rénovation et le BIM

Le mandat de la JRA était d’amener le bâtiment au standard élevés actuelles, en travaillant en étroite collaboration avec les ingénieurs de structure et l’équipe de construction de l’ARUP. L’objectif était de réviser tous les installations et les services, y compris le système de ventilation mécanique, et de moderniser le bâtiment en termes de consommation d’énergie, de lumière et d’espace.

La transformation de la JRA a entraîné une transformation complète des bureaux du Financial Times : ils sont désormais équipés d’un éclairage LED de pointe et de systèmes de climatisation à haut performance énergétique.

Des intérieurs avec de nouveaux bureaux © 2020 John Robertson Architects

Une partie du plan original de l’architecte Hopkins dans les années 1980 prévoyait d’inclure une terrasse sur le toit, un « cinquième étage ». Un élément clé parmi les exigences du client était la création de cet espace extérieur, qui est aujourd’hui de plus en plus précieux pour les bureaux dans Londres.

Le résultat du projet est une grande terrasse sur le toit, qui dispose d’un grand jardin, de places pour s’asseoir, d’une piste de course et d’une vue spectaculaire à 360° sur la ville de Londres.

Vue depuis le toit sur S.Paul © 2020 John Robertson Architects

Vue depuis le toit sur S.Paul © 2020 John Robertson Architects

Le client souhaitait utiliser la méthodologie BIM dès le début, à la fois pendant la rénovation du bâtiment et plus tard pour la phase de gestion. Bracken House a été le premier projet de rénovation que la JRA a porté au niveau 2 BIM : avec 26 000 m², le projet a également des dimensions importantes.

Un des défis importants pour l’équipe de conception est de comprendre la meilleure façon d’interagir avec le bâtiment existant et la traduire ensuite en une modélisation BIM.

Intérieurs  des bureaux © 2020 John Robertson Architects

Le résultat de cette délicate rénovation est un équilibre entre conservation et progrès : la qualité des dessins originaux de Richardson et Hopkins a été préservée, mais en même temps la performance du bâtiment moderne a été améliorée.

Le bâtiment fonctionne désormais mieux, tant sur le plan spatial que sur le plan environnemental et thermique, et surtout il est prêt pour accueillir à nouveau le Financial Times pour une nouvelle vie du XXIe siècle.

 

edificius
edificius