Voici un exemple pratique d’application de l’IFC et de l’Open BIM dans le secteur des infrastructures ferroviaires : comment gérer 50 modèles IFC fédérés ?

L’IFC et l’Open BIM sont certainement des outils efficaces pour la gestion du processus BIM.

Dans cet article, nous proposons une vidéo dans la quelle il est montré comment gérer 50 modèles IFC fédérées de la gare Garibaldi de Napoli Centrale et un tronçon de 32 km de la ligne ferroviaire Naples-Rome.

Le contenu de la vidéo montre comment il est possible de modifier l’ensemble du modèle IFC et comment peut-on exploiter les avantages du rendu en temps réel et de la réalité virtuelle immersive, grâce à des casques VR appropriés.

Il faut bien remarquer que les modèles, chargés sur la plateforme usBIM.platform et par la suite accessible en ligne, seront accessible  par un simple navigateur sur ordinateur, tablette ou smartphone.

Voilà le résultat !

 

 

L’Open BIM

L’Open BIM est une approche généralisable de la conception collaborative, à la construction et au fonctionnement des bâtiments basé sur standard ouvert et flux de travail : il favorise un flux de travail (workflow) transparent et ouvert qui permet à tous les intervenants du projet de participer de manière coordonnée, quel que soit le logiciel utilisé.

C’est le moyen le plus efficace pour l’interaction et la coordination entre toutes les intevenants du secteur : l’Open BIM permet de travailler ensemble, de transférer des informations de manière simple et rapide, de rendre les processus du secteur de la construction plus transparents.

Le développement du standard IFC élargit l’approche Open BIM® à de nouvelles disciplines, pour une collaboration croissante sur les phases de projet.

L’IFC a été créée dans le but de garantir la communication des données, quel que soit le logiciel utilisé : il vise à décrire les données du bâtiment et de l’industrie de la construction, non contrôlées exclusivement par un seul fournisseur ou un groupe de fournisseurs.

Il s’agit d’un format de fichier développé par buildingSMART.

L’IFC

L’IFC (Industry Foundation Classes) est un format de données ouvert, non contrôlé par un seul éditeur, créé pour faciliter l’interopérabilité entre les différents intervenants et parties prenantes.

Il a le but est de permettre l’échange d’un modèle d’information sans perte ou distorsion des données ou de data. L’IFC a été conçu pour élaborer toutes les informations du bâtiment, tout au long de son cycle de vie, de l’analyse de faisabilité à sa construction et son entretien, en passant par les différentes phases de conception et de planification.

Le principal avantage qu’offre le format IFC est la possibilité de permettre la collaboration entre les différents intervenants impliquées dans le processus de construction, leur permettant d’échanger des informations au travers dans un format standard.

Cela signifie une meilleure qualité, une réduction des erreurs, une réduction des coûts et gain de temps, avec des données et des informations cohérentes pendant la phase de conception, la réalisation et la maintenance.

Les éléments sont pensés pour décrire les composants d’un bâtiment, tels que les installations, les espaces, les zones, le mobilier, les éléments structuraux (piliers, poutres, murs, plancher, etc.), y compris les propriétés spécifiques de chaque objet.

Grâce à cette subdivision sur chaque objet il est possible d’associer certaines grandeurs comme par exemple :

  • forme
  • coût
  • demande de maintenance
  • position
  • performance énergétique
  • connexions avec d’autres objets
  • sécurité
  • caractéristiques physiques et mécaniques.

Toutes ces données sont généralement codifiées dans l’un des trois formats disponibles :

  • .ifc : format de fichier par défaut basé sur la norme ISO-STEP
  • .ifcxml : codage basé sur le langage XML
  • .ifczip : archive compressée de l’un de ces formats, qui peut aussi contenir du matériel supplémentaire, comme des PDF ou des images.

Nous rappelons que buildingSMART International étudie les modalités d’implémentation du standard ouvert IFC appliqué aux infrastructures linéaires (IFC chemins de fer, route, tunnel).