PAS 1192-3: voici les « codes de pratiques » délivrés à travers des procédures simplifiées pour faire face rapidement aux exigences de gestion de biens immobiliers

 

La nécessité d’une importante relecture des processus de production, a été perçue comme une exigence par tous les secteurs industriels afin d‘améliorer les indicateurs de productivité et les niveaux d’efficacité.

Il y a donc eu un changement dans les politiques industrielles, avec la croissance et le développement de l’innovation et de la numérisation des processus.

Per il settore delle costruzioni il BIM (Building Information Modeling) è stato identificato e considerato come la porta di accesso alla digitalizzazione.

Pour le secteur de la construction, le BIM (Modélisation des données du bâtiment – Building Information Modeling) a été identifié et considéré comme la passerelle vers la numérisation.

Parmi les différents pays qui, plus que tout autre, ont cru et investi dans ce processus, le Royaume-Uni a joué et joue un rôle important au niveau international.

Le premier mandat gouvernemental, publié par le gouvernement britannique en 2011, qui introduisait le BIM et l’utilisation obligatoire de celui-ci (au niveau 2) dans les marchés publics à partir de 2016, a été suivi d’une mise à jour avec une «vision» d’évolution jusqu’en 2025. La conséquence de cette forte poussée du point de vue politique, a été une large production de directives et de règlementations techniques pour accompagner l’ensemble du secteur dans cette transition.

 

La British Standard Institution (BSI), organisme institutionnel de normalisation anglo-saxonne et le plus ancien au monde, a produit une partie substantielle et organique de la législation technique, qui a été largement diffusée au niveau international.
Certaines de ces règles ont même été mises à disposition gratuitement uniquement pour encourager la diffusion de la nouvelle méthodologie : parmi celles-ci, les PAS 1192 parties 2 et 3 ont eu une notoriété quasi planétaire.

PAS 1192 partie 2 et 3

Les PAS (Publically Available Specification) ne sont pas des véritables normes BS, mais peuvent être considérées comme une sorte de code de pratique, délivrés à l’aide de procédures simplifiées pour répondre rapidement aux besoins émergents. Elles sont soumises à une révision tous les deux ans et peuvent être rapidement retirées par la British Standard Institution.

Les PAS 1192 partie 2 et 3 sont conçues comme liés entre elles, étant la 1192-2 référée aux phases de conception et de réalisation d’un bâtiment (“Specification for information management for the capital/delivery phase of construction projects using Building Information Modelling”), tandis que la 1192-3 concerne les phases de sa vie utile (“Specification for information management for the operational phase of construction projects using Building Information Modeling”). Voir les images 1 et 2.

PAS 1192-2-Figure-1

PAS 1192-2: Figure 1

PAS 1192-3-Figure-2

PAS 1192-3: Figure 2

 

 

 

Au centre des deux documents, nous trouvons deux «cartes» qui représentent l’évolution d’un bâtiment, depuis le financement initial jusqu’à la conception, la construction, la maintenance, jusqu’à la restructuration ou l’élimination finale. Voir les images 3 et 4.

Le-cycle-des-livrables-de-l-information-PAS 1192-2-Figure-3

Le cycle des livrables de l’information PAS 1192-2 Figure 3

Le-cycle-des-livrables-de-l-information-dedie-au-biens–immobiliers-PAS 1192-3-Figure-4

Le cycle des livrables de l’information dedie au biens immobiliers PAS 1192-3 Figure 4

 

Le diagramme (image 4) propose une représentation plus ample de la phase d’exploitation du bien, car celle-ci est beaucoup plus pertinente que les premières, d’un point de vue temporel.

Les deux diagrammes représentent le Common Data Environment (environnement de données commun) dans lequel sont stockées et gérées toutes les informations relatives au bâtiment, véhiculées à travers ses modèles virtuels.

 

Les phases de 1 à 6 représentent l’évolution de la conception et sa réalisation, et nécessitent de la création et du développement du Project Information Model (PMI), c’est-à-dire le modèle virtuel de conception de la construction.

Terminée la construction avec le soi-disant modèle «tel que construit» (« as built »), la phase sept commence, notamment la longue phase de gestion du bien construit, avec la transition du Project Information Model au Asset Information Model (AIM).

Notons également le changement de l’inclinaison de la ligne représentant le développement des deux modèles : le premier segment est très incliné, indiquant une croissance rapide des informations mises à disposition durant la première partie, moins incliné le deuxième segment, pour souligner une évolution plus lente dans la gestion de l’actif réalisé.

Cliquez ici pour découvrir tous les détails sur Edificius, le logiciel pour la conception architecturale BIM