La modélisation 3D, les grands projets, la complexité et le temps de formation : voilà les malentendus sur le processus BIM qui doivent être démystifiés

Le BIM est entouré de légendes qui font croitre un climat d’incertitude  dans cette progression tecnologique pour les milieux  professionnels et au sein des groupes de travail. De nombreux experts, mal informés, croient encore que le BIM n’est qu’un modeleur 3D, utilisable dans le cadre de grands projets, et qu’il s’agit d’un processus compliqué et qu’il faut beaucoup de temps pour l’apprendre et le maitriser.

Le BIM représente sans aucun doute une grande opportunité pour tous les experts, à condition de démystifier ces idées reçues en éclaircissant de plus près chacun de ces points.

logiciel BEM sur un laptop

BEM (Building Energy Modeling)

1. L’outil de modélisation 3D

Construire un modèle informatif ne signifie pas créer une modélisation 3D d’un bâtiment.

Une modélisation 3D est une forme tridimensionnelle dans un espace virtuel généré par l’ordinateur. Pour dessiner des formes géométriques on utilise un logiciel de CAO, puis les différents éléments constructifs tels que les murs, les colonnes et les plafonds y sont affectés. Chaque élément est un objet dans la modélisation 3D.
Dans le processus BIM nous pouvons associer des données et des informations à chaque élément de la modélisation 3D.

Les dimensions du BIM ne s’arrêtent pas au 3D, par exemple, chaque modélisation pourrait  également avoir d’autres dimensions telles que la 4D, 5D, 6D et 7D.

Chaque modélisation BIM intègre des informations ultérieures : il peut contenir des informations telles que le nom de la pièce, le numéro de la pièce, la fabrication des composants, toutes les opérations de maintenance, etc.

Le Building Information Modeling est un processus et une méthodologie  basée sur la maquette digitale 3D (qui nécessite des capacités de modélisation 3D), mais il ne s’agit que d’une partie du processus plus vaste: le modèle BIM numérique comprend des informations graphiques et non graphiques publiées dans un espace numérique partagé.

Par conséquent, les modélisations créées avec la technologie BIM ne sont pas de simples représentations de bâtiments 3D, mais contiennent des données sur différents composants d’un bâtiment (géométrie, propriétés des matériaux, structure de support, systèmes, performances énergétiques, organisation du site, opérations de maintenance, gestion du bâtiment).

2. Seulement pour les grands projets

Une autre idée reçue à propos du BIM est qu’il est utilisé que pour de grands projets.

Le BIM englobe les grands, moyens et petits projets, c’est-à-dire les projets de tous les types et de dimensions de construction, y compris les bâtiments et les projets d’infrastructure.

L’envergure de l’ouvrage n’a pas d’importance, les avantages sont significatifs dans tous les domaines : cette méthodologie réduit les erreurs de conception, améliore la communication avec le client, offre une meilleure documentation et une meilleure maîtrise des coûts et augmente la productivité.

Le BIM est une approche très avantageuse pour les entreprises de construction.

Pour toutes ces raisons, il s’agit d’une « philosophie » pour aborder le projet et son exécution en général, et les avantages du BIM sont tangibles pour les entreprises qui se prêtent à tout type d’intervention et de toute taille.

Les avantages ne sont pas uniquement liés à la « dimension » du projet.

Très souvent, les petites bureaux d’études se retrouvent en concurrence avec des bureaux beaucoup plus grands. Pour être compétitifs, les experts des petits bureaux doivent proposer des solutions comparables. Il est difficile de rivaliser en présentant uniquement des dessins 2D, des plans et des élévations, par rapport à ceux qui se présentent avec des modélisations 3D, des rendus, etc.

L’utilisation des logiciel BIM permet aux petits bureaux d’études non structurés de démontrer au client qu’ils sont en mesure de produire des solutions sophistiquées à moindre coût.

Méthodologie de travail du processus BIM

Processus BIM

3. C’est trop compliqué

Toute nouveauté comporte des incertitudes et des craintes ce principe ne fait pas exception pour l’introduction du BIM dans le monde de la construction qui n’échappe pas à cette règle.

La méthodologie Building Information Modeling est fondamentale, indispensable dans la gestion informatisée des constructions.

Certes, l’approche nécessite une formation, comme toute chose qui modifie une approche de travail spécifique.

ACCA software est la société leader des logiciels et de la technologie BIM, elle participe depuis des années à la diffusion des méthodes et des opportunités liées au BIM. Elle organise des réunions et des événements de formation, des cours en ligne et des conférences en ligne destinés aux utilisateurs souhaitant approfondir et améliorer l’utilisation du logiciel BIM. .

Si vous investissez dans le Building Information Modeling, les résultats viendront, ce qui vous permettra de bénéficier des avantages liés à l’adoption de cette méthodologie : la réduction des coûts, les délais de livraison plus sûrs, l’impact environnemental réduit et une productivité majeur.

4. Cela requiert du temps

Plus de 75% des bureaux d’études et des entreprises qui utilisent le BIM ont des retours immédiats positifs sur leurs investissements, avec des cycles de vie de projet plus courts et des économies sur les coûts de travail et du matériel, une réduction drastique des erreurs et des malentendus.

Le BIM nécessite une manière de travailler et de penser complètement différente. Par exemple, lorsque des polylignes ont été tracées avec un logiciel de CAO, un logiciel BIM interagit avec des objets paramétriques auxquels sont associées des propriétés. Avant de commencer à dessiner, il est important d’ajouter autant d’informations que possible au modèle.

Cela prendra un peu plus de temps dans la phase de préparation, mais cela sera un gain de temps par la suite.

 Découvrez l’offre de toute la gamme des logiciels BIM de ACCA software pour la gestion, la conception architecturale et le calcul de structure