Voici quelques exemples d’habitat collectif en barre célèbres, complets de description, des caractéristiques architecturales, des dessins à télécharger et de la possibilité de naviguer les modélisations inspirées des projets de Mies van der Rohe et De Carlo

Continuons notre Focus sur les types de construction avec l’analyse de quelques bâtiments d’habitat collectif en barre, fruit du travail de grands architectes tels que Mies van der Rohe et De Carlo .
Nous allons traiter deux des plus importants projets d’habitat collectif en barre , réalisés par des architectes célèbres : nous les analyserons en détail en les décrivant, en reproduisant la modélisation BIM des projets et en mettant à disposition pour le téléchargement les dessins DWG des plans, des axonométries, des élévations, des coupes …

Dans cet article :

Télécharger la modélisation 3D BIM du projet d’habitat collectif en ligne

Avant de voir plus en détails la description du projet et des choix de conception qui ont caractérisé le travail de Mies van de Rohe et qui l’ont rendu plus que jamais d’actualité, voici disponible pour le téléchargement, la modélisation 3D en format EDF réalisée avec Edificius, à partir de laquelle obtenir tous les documents du projet de façon simple et automatique.
De plus, nous aurons la possibilité de naviguer la modélisation du projet directement en ligne sans la nécessiter d’installer aucun logiciel…

 

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-rendu-logiciel-BIM-Edificius

 

Habitat collectif en barre : définition et caractéristiques architecturales

Avec l’expression habitat collectif, nous indiquons un bâtiment :

  • utilisé par deux ou plusieurs familles qui utilisent des systèmes de distribution communs (escaliers, coursives, ascenseurs, etc.)
  • avec des systèmes statiques-constructifs communs
  • dans lequel les logements ne sont pas indépendants par rapport à l’accès depuis le parcours
  • qui présente un ou plusieurs corps d’escalier agrégés linéairement qui constituent un seul bâtiment en série; les logements sont accessible à partir de la cage d’escalier ( on définit « corps d’escalier » la structure constituée par la cage d’escalier et par les logements accessibles par cette cage)
  • dont l’unité agrégative intérieure est le logement constitué par l’appartement (distribué sur un ou plusieurs étages).
habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-rendu-croquis-logiciel-BIM-Edificius

Habitat collectif – Weissenhof – Stuttgart, projet de Mies van der Rohe – croquis

L’habitat collectif en barre est un immeuble multifamilial de plusieurs étages avec deux ou plus appartements par étage. Chaque élément de l’habitat collectif en barre se joint à d’autres éléments à travers les côtés sans ouvertures en adhérence le long d’un parcours générateur.

 

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-élévation-logiciel--BIM-Edificius

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-élévation-logiciel–BIM-Edificius

Télécharger les dessins DWG au format .zip des élévations du projet

Dans toute l’Europe, ce type de logement a été largement utilisé dans les divers plans de logement subventionnés d’après-guerre.

Habitat collectif en barre : solutions de distribution

Une solution classique consiste à identifier le couloir central pour la double distribution : ceci désavantage cependant la ventilation qui traverse le corps du bâtiment et par conséquent une opportunité intéressante pour le rafraîchissement naturel des pièces.

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-plan-premier-étage-logiciel-BIM-Edificius

habitat collectif en barre – Weissenhof – Stuttgart – Mies van der Rohe -plan du premier étage de l’ensemble du projet

Télécharger les dessins DWG au format .zip des plans de l’ensemble du projet

Dans le cas où l’on décide d’adopter une distribution orientée Est-Ouest, celle-ci met également en évidence un déséquilibre total entre les solutions adoptées et un système de distribution central. En effet, les appartements situés au nord du couloir et ayant une seule vue vers celui-ci seront totalement dépourvus de tout apport solaire direct.


Pour éviter les déséquilibres thermiques dans les cycles quotidiens (éclairage uniquement à l’Est le matin et uniquement à l’Ouest l’après-midi), un grand concepteur comme Le Corbusier, par exemple, a résolu le problème en réalisant des appartements sur deux étages dans son célèbre projet Unité d’habitation à Marseille et en identifiant le système de distribution central tous les trois appartements (en garantissant également une ventilation de passage).

Habitat collectif en barre célèbres: les projets

Weissenhof lotissement à Stuttgart, par Mies Van der Rohe

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-rendu-façade-logiciel-BIM-Edificius

 

Le quartier de Weissenhof est un quartier construit à Stuttgart en 1927, lors de l’exposition organisée par le Deutscher Werkbund.

C’était une sorte de «vitrine» internationale, pour montrer les innovations (architecturales et sociales) proposées par le mouvement moderne. Le quartier comprenait vingt et un bâtiments, pour un total de soixante maisons.

Au projet de logement connu sous le nom Weissenhofsiedlung, ont participé dix-sept architectes parmi les plus représentatifs de l’époque: Le Corbusier (Charles Edouard Jeanneret-Gris), Josef Frank, Walter Gropius, Ludwig Mies van der Rohe, Jacobus Johannes Pieter Oud.

En tant que directeur de l’architecture du Werkbund, Mies van der Rohe était responsable de la gestion du projet. Lui-même a choisi les architectes, distribué des lots et les fonds et a supervisé l’ensemble du projet.
Mies a également organisé la partie urbaine, qui n’est pas considérée d’intérêt particulier, car elle reprend les thèmes du moment, tels que l’indépendance de la route par rapport à la maison, la circulation des véhicules et des piétons qui doit être indépendante et confie à tous les plus grands architectes du moment les différents lots.

Ce lotissement s’appelle Weissenhof, qui signifie village blanc; et le blanc est la couleur qui définit le mouvement, ainsi que le toit plat et les grandes terrasses. C’est pour cette raison qu’ à l’époque il était considéré comme un village arabe.

Les bâtiments ne varient pas beaucoup dans la forme, présentant une grande cohérence de conception : ce sont des maisons mitoyennes, des maisons individuelles des logements collectifs.

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-élévation-logiciel-BIM-Edificius

Habitat collectif en barre – Weissenhof – Stuttgart – Mies van der Rohe – coupe

Télécharger les dessins DWG au format .zip des coupes du projet

Les caractéristiques communes aux bâtiments sont les façades essentielles, les toitures-terrasses, les fenêtres en ruban , le « plan libre » et le haut niveau de préfabrication , qui a permis la construction du complexe en seulement cinq mois.

Un plan très simple et fonctionnel est toujours proposé, avec un couloir à partir duquel accéder à la zone jour.

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-plan-rez-de-chaussée-logiciel-BIM-Edificius

habitat collectif en barre – Weissenhof – Stuttgart – Mies van der Rohe – plan du rez-de-chaussée

Télécharger les dessins DWG au format .zip de tous les plans de chaque projet

Le plus intéressant est le bâtiment Oud constitué de 5 maisons mitoyennes dont la façade arrière fait face à la rue (nous avons traité le projet dans le premier article de notre Focus dédié aux maisons mitoyennes, en mettant à disposition pour le téléchargement les documents au format dwg).
Des vingt et un bâtiments originaux, seulement onze existe encore

 

habitat-collectif-en-barre-Weissenhof-axonométrie-logiciel-BIM-Edificius

habitat collectif en barre – Weissenhof – Stuttgart – Mies van der Rohe – axonométrie

Télécharger les dessins DWG au format .zip des axonométries du projet


le village de Matteotti à Terni, De Carlo

habitat-collectif-en-barre-village-matteotti-rendu-logiciel-BIM-Edificius

habitat collectif en barre – Village Matteotti- Giancarlo De Carlo – rendu

Le Village Matteotti, conçu et construit de 1969 à 1975 à Terni par l’ architecte Giancarlo De Carlo pour les ouvriers et les employés des aciéries, est généralement considéré comme l’ un des quartiers résidentiels les plus importants de l’architecture italienne entre la fin des années 60 et les années 70.

Le quartier est basé sur une architecture «démocratique», liée aux besoins de ses habitants

Le projet montre quelques caractéristiques de base :

  • les zones pour piétons sont séparées des zones de circulation avec très peu de intersections seulement si strictement nécessaires. Les véhicules circulent facilement grâce à des équipements adéquat tels que des garages et un parking
  • à chaque logement sont affectées des zones importantes d’espace vert privé, en les soustrayant autant que possible du contrôle collectif
  • les services publics n’ont pas seulement le but de répondre aux besoins immédiats des habitants, mais il sont également développés pour attirer les intérêts des zones environnantes
  • le type de logement varie en fonction des compositions familiales dominantes, des aménagements intérieurs, qui permettent le plus haut niveau de variabilité d’utilisation de l’espace possible.

habita-collectif-en-barre-village-matteotti-plan-rez-de-chaussée

habitat collectif en barre Village Matteotti – De Carlo – plan du rez-de-chaussée

Télécharger les dessins DWG au format .zip des plans de projet

Des logements collectifs en barre se forment en regroupant les unités (ou types) de six appartements et en positionnant entre ceux-ci des corps d’escalier ouverts.

De cette façon, 4 typologies fonctionnelles de logement prennent forme, avec 45 différents types de forme, très similaires entre elle, composés seulement de façon légèrement différente, sans que cela ne conduise à des différences de valeur résidentielle.

Un autre élément de variation est le positionnement des terrasses jardin exposées vers le haut qui caractérisent chaque appartement ; pour obtenir exclusivement une exposition vers le haut pour les terrasses il n’est pas nécessaire de créer des plans différents pour chaque étage, vu que De Carlo obtient le même résultat aussi dans le bâtiment d’habitat collectif positionné au bord du village, se distinguant par la présence d’appartements de type identique .

habitat-collectif-en-barre-village-matteotti-planimétrie-software-BIM-Edificius

habitat collectif en barre Village Matteotti – De Carlo – planimétrie

Dans ce cas les appartements identiques sont seulement décalés.
On peut donc dire que pour le « Village Matteotti », De Carlo a délibérément créé un « excès » positif de diversité de forme.

habitat-collectif-en-barre-village-matteotti-élévation-logiciel-BIM-Edificius

Habitat collectif en barre Village Matteotti – De Carlo – élévation

Télécharger les dessins DWG au format .zip des élévations du projet

Les unités individuelles de 6 logements formant les bâtiments d’habitat collectif ne se présentent pas comme des corps bien définis et distincts : les terrasses, les cuisines et les séjours semblent être composés au hasard et font saillie de façon différente, les pièces ou les terrasses débordent au-dessus des escaliers ouverts.

Habiter, pour une communauté implantée, implique d’établir des relations significatives avec l’espace qui devient un lieu associé à une image partagée par les habitants.

habitat-collectif-en-barre-village-matteotti-coupe-software-BIM-Edificius

Habitat collectif en barre Village Matteotti – De Carlo – coupe

Télécharger les dessins DWG au format .zip des coupes du projet

Malgré tout, nous devons quand même remarquer que la possibilité de créer une œuvre en utilisant les technologies issues de l’aciérie, dont les habitants / ouvriers eux-mêmes auraient été constructeurs / co-concepteurs, n’a pas été prise en compte.

habitat-collectif-en-barre-village-matteotti-rendu-panoramique-logiciel-BIM-Edificius

habitat collectif en barre – Village Matteotti- Giancarlo De Carlo – rendu

 

 

Lire aussi l’autre article dédié à l’habitat collectif