Les exosquelettes commencent à être exploités sur les chantiers: ils accompliront les tâches les plus répétitives, dangereuses et monotones, laissant aux êtres humains les tâches nécessitant davantage de compétences et garantissant moins de risques pour la santé

Comme les drones (voir les précédents articles), même les exosquelettes, aussi dénommés squelettes externes commencent à être exploités dans de nombreux chantiers.

C’est une ossature robotique qui s’adapte au corps d’un travailleur pour en améliorer sa force et son endurance.

Parmi ses caractéristiques, il peut permettre au travailleur de soulever des objets lourds sans se fatiguer et le faire pendant de longues périodes, réduisant ainsi les maux de dos et autres problèmes musculaires.

Exosquelettes: que sont-ils?

Nous pouvons définir l’exosquelette comme une structure mobile, externe à un utilisateur, qui améliore ses capacités.

C’est donc une structure qui recouvre partiellement ou totalement le corps, qui est portable, et qui est alimentée par courant électrique.

Les exosquelettes sont définis comme actifs s’ils sont motorisés ou passifs, comme support aux jambes qui supportent le travailleur lorsqu’il est accroupi.

Dans le secteur de la construction, les exosquelettes peuvent accroître la mobilité humaine pour améliorer la force de soulèvement ou réduire les efforts, améliorant ainsi les résultats des tâches répétitives telles que les flexions, les pliages ou la marche.

 

Exosquelette et industrie du bâtiment

Exosquelette et industrie du bâtiment

Exosquelettes dans les chantiers

Cela ne pourrait pas être clair tout de suite, mais cette technologie robotique et déjà opérationnelle sur les chantiers. Pour l’instant, les applications de routine sont minimales et hautement spécialisées, telles que la numérisation et le contrôle de qualité. Mais tout cela est destiné à changer.

La croissance des technologies telles que l’intelligence artificielle et la fabrication numérique mobile,  pour n’en citer que quelques-unes, constitue la base du développement de la prochaine génération de robots d’assistance dans le secteur, comme en effet, pour les exosquelettes.

Reste à déterminer si les robots vont simplement augmenter, ou changer fondamentalement, ou remplacer totalement les emplois actuels. Les générations passées de technologies robotiques ont suivi ces trois tendances, en fonction de leur relation avec les opérations de construction.

Selon les chercheurs, « la possibilité de développer des robots de chantier dans l’industrie de la construction est gigantesque »: le marché des exosquelettes robotisés devrait atteindre 1,8 milliard de dollars en 2025, contre 68 millions de dollars en 2014 ( source: ABI Research).

 

Esoscheletro-edilizia-2

Exosquelette et industrie du bâtiment bis

Exosquelette et industrie du bâtiment bis

Les chantiers du futur … ‘très prochainement’

Les exosquelettes sont destinés à élargir l’application de la technologie dans divers domaines, y compris dans le secteur du bâtiment.

De nombreuses sociétés les produisent, pour les secteurs de la médecine et de la construction: la production concerne des systèmes d’exosquelette séparés pour les jambes, le dos et les épaules, ainsi qu’une version complète de la combinaison robotisée.

Grâce aux exosquelettes, il sera possible de relever les défis du secteur avec davantage de ressources, telles que la sécurité, la productivité, la planification et la réalisation en temps voulu.

Bien que les robots de maçonnerie aient déjà été (partiellement) utilisés, ils restent dans la grande partie des cas des technologies de génération future.Ils seront de plus en plus mis en œuvre après qu’ils auront démontré leur utilité dans le secteur, étant encore en phase de développement et d’évolution.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Edificius, le logiciel de conception architecturale BIM