Amenagement-cabinet-dentaire-logiciel-architecture-BIM-Edificius

Un guide d’introduction pour l’agencement d’un cabinet dentaire

L’agencement d’un cabinet dentaire : des conseils utiles pour organiser correctement la destination des espaces

Dans ce focus, nous voyons l’agencement d’un cabinet dentaire à travers un article complet avec des images, des dessins techniques, des normes de référence et un exemple pratique très utile en 3D à télécharger gratuitement et à utiliser comme guide d’introduction pour vos conceptions.

Le rendu est la réception du cabinet dentaire qui mène sur le long corridor, les couleurs des parois son brune et la lumière chaude est incruster dans la corniche du plafond

Rendu du corridor zone public issu du logiciel Edificius

L’agencement d’un cabinet dentaire : l’organisation fonctionnelle

Après avoir vérifié l’espace disponible, conformément aux exigences des normes et aux besoins de la maîtrise d’ouvrage, il est nécessaire d’organiser une planification qui tienne compte des parcours du personnel et des patients.

Les fonctions à organiser sont les suivantes :

  • la salle d’attente ;
  • une ou plusieurs salles des soins ;
  • des espaces pour les activités administratives ;
  • des toilettes séparées pour les patients et le personnel ;
  • un espace pour le stockage des déchets ;
  • des espaces ou des armoires pour le stockage du matériel, de l’équipement et de l’instrumentation.

Tout d’abord, il est nécessaire de prendre en compte les différents flux qui coexistent dans un cabinet dentaire et qui impliquent :

  • les patients ;
  • les médecins ;
  • le personnel.

Si ces parcours sont mal étalonnés et mal différenciés, ça implique des interférences et une perte de temps et de confidentialité.
Pour gérer les flux, certaines solutions de conception comprennent, par exemple, un double couloir, un pour les patients et un pour le personnel, sur le côté opposé.
Toutefois, il est beaucoup plus courant d’utiliser des portes qui relient directement deux salles adjacentes ou plus, ce qui permet au personnel de passer d’une pièce à l’autre sans passer par le corridor.
Cette solution présente toutefois aussi quelques inconvénients.
Tout d’abord, la présence d’une porte supplémentaire supprime l’espace pour les meubles ou les équipements et, en outre, une diminution de l’intimité, puisque le passage est une source de transmission acoustique entre les pièces.
Le fait d’éviter que les flux n’interfèrent permet aux médecins d’entrer et de sortir d’une pièce à l’autre sans être nécessairement vus par des patients ou des représentants à des moments inattendus à inappropriés.

Le rendu représente la salle d'attente du cabinet dentaire les couleurs sont chaude est les fauteuil de couleur brune

Rendu de la salle d’attente issu du logiciel Edificius

Si l’espace disponible le permet, il est très utile de prévoir une salle pour les pauses café ou le déjeuner, pour le médecin et le personnel.
Dans la mesure du possible, pour tous les choix de composition/distribution, il est toujours conseillé de :

  • séparer les espaces publics (accueil, salle d’attente, bureau professionnel, toilettes des patients, vestiaire, etc.) de l’espace clinique (ambulatoire, stérilisation, salle de radiologie, vestiaire, salle de pause, toilettes privées pour le personnel, salle des serveurs, etc ) ;
  • prévoir deux entrées distinctes pour les patients et les médecins ;
  • positionner la réception à l’entrée à un endroit stratégique entre la zone non clinique et la salle des soins ;
  • prévoir une grande salle d’attente lumineuse pour recevoir les patients et les personnes qui les accompagnent ;
  • disposer les toilettes (y compris les toilettes pour les personnes à mobilités réduites ) proche de la salle d’attente ;
  • organiser les salles de soins en fonction des besoins cliniques, à côté des espaces cliniques annexes (salle de radiologie, salle de stérilisation, zone de photographie, locaux techniques, entrepôts, etc) ;
  • prévoir un vestiaire, un WC privée pour les opérateurs et une salle pour la pause du personnel ;
  • utiliser l’espace libre des armoires pour créer des espaces pour l’équipement de nettoyage ;
  • prédisposer un local technique pour les équipements technologiques.

Pour les solutions technologiques, il est nécessaire de prévoir :

  • pour chaque fauteuil dentaire le système complet d’eau, d’osmotique, d’aspiration, d’air comprimé, d’électricité et de connexion de données au réseau interne ;
  • des espaces pour la stérilisation, adaptés pour les équipements (osmose, autoclave, évier, réfrigérateur, etc.) ;
  • des locaux ou des espaces pour les rayons X, avec une protection contre les rayons sur les murs et les portes et sur toute surface horizontale et avec des connexions aux équipements techniques de contrôle et de mise en route des appareils de radiographie, une signalisation appropriée et un système de caméras internes ;
  • système d’éclairage qui assure le confort et contribue à réduire la consommation d’énergie ;
  • lumière artificielle avec des valeurs d’éclairages conformes à la norme en vigueur ;
  • le réglage de l’intensité des sources lumineuses en fonction de leur utilisation ;
  • des sources à faible consommation et à une économie d’énergie maximale ;
  • des luminaires anti-éblouissement et des verres professionnels pour améliorer le confort visuel ;
  • des lumières froides pour les sources lumineuses à LED dans les environnements médicaux et des lumières chaudes dans les espaces d’attente, de distribution, etc ;
  • système d’isolation acoustique pour isoler les pièces les unes des autres, des sources de bruit extérieures et pour les machines bruyantes (compresseur et aspirateur) ;
  • diffusion sonore dans toutes les pièces pour une musique de fond (si désiré) et une vidéo dans la salle d’attente (si désiré) ;
  • matériaux résistants et faciles à nettoyer, antidérapants mais pas trop rugueux (pour permettre aux tabourets sur roulettes de bouger).
Le rendu représente une salle des soins du cabinet dentaire avec son fauteuil de dentiste, la salle est de couleur claire est il y a une grande fenêtre.

Rendu de la salle des soins individuelle issus du logiciel Edificius

L’agencement d’un cabinet dentaire : norme de référence

Le concepteur a pour tâche d’analyser les différents aspects techniques et de normes :

  • examiner les exigences structurelles et organisationnelles dictées par les normes sanitaires et d’hygiène ;
  • analyser les contraintes des normes (pour la taille des locaux, pour l’éclairage naturel, pour la zone de nettoyage propre/sale, les espaces publiques/privés, pour le blindage contre les rayonnements ionisants et les installations électriques, pour le nombre et le type de toilettes à disposition des patients et du personnel médical, pour le stockage, pour l’accessibilité aux personnes à mobilités réduites, etc.) ;
  • déterminer les pratiques de construction nécessaires avant le début des travaux ;
  • étudier les différents espaces fonctionnels afin de faire les choix architecturaux les plus appropriés (dimensions des pièces, ensoleillement, isolation acoustique entre les pièces et entre les environnements intérieurs et extérieurs, interconnexions avec les autres espaces adjacents, type de matériaux, confinement du risque radiologique et du bruit des machines spécialisées) ;
  • analyser les caractéristiques d’installation nécessaires.
Vue d'une coupe des espace du cabinet dentaire

Vue en coupe du cabinet dentaire issue de Edificius

Après avoir consulté la norme de référence, le concepteur doit :

  • analyser l’organigramme de la structure médicale (personnes impliquées, activités à réaliser, rôles, interactions, etc…), le type d’utilisateurs, les activités médico-chirurgicales prévues ;
  • connaître les valeurs, l’histoire professionnels et les compétences du personnel médical pour identifier les questions à communiquer ;
  • étudier le type d’activité exercée, les habitudes, les parcours, les flux et les déplacements, les interconnexions entre les patients et les opérateurs de la clinique, les lacunes et les améliorations possibles, afin de partager avec le propriétaire de l’étude les aspects positifs et négatifs des espaces existants (en cas de rénovation) ou ceux à concevoir (en cas de nouvelle construction) ;
  • identifier, les besoins fonctionnels : nombre et type de salles pour les activités médicales et pour les activités annexes, salles strictement nécessaires et autres salles souhaitées, flux des parcours des opérateurs médicaux et des patients, nombre et dimensionnement des équipements spécialisés nouveaux et/ou à transférer, prédispositions éventuelles pour de futurs changements d’utilisation des espaces.

Un cas pratique

Nous terminons l’article d’un aménagement d’un cabinet dentaire en illustrant un exemple pratique d’aménagement d’un cabinet dentaire d’un point de vue technique et créatif.

Nous avons supposé de disposer d’un espace d’environ 150 mètres carrés, sur un seul niveau, adapté pour accueillir un cabinet dentaire en accord avec les aspects urbains et sanitaires.

Le rendu représente la réception du cabinet dentaire, l'effet de la réception est comme un grand tableau

La réception | Rendu issu de Edificius

A l’entrée, il y a une zone d’accueil (la réception). Dans ce cas, le niveau de précision des éléments de finition de l’espace est fondamental, car il s’agit de la première approche des clients avec le cabinet dentaire. En effet, dans une position symétrique par rapport à l’entrée, il y a l’imposant comptoir en pierre calcaire et, derrière lui, le petit patio vert d’où filtre une lumière zénithale. Le revêtement en calcaire bouchardé met en valeur et contraste l’ensemble du bloc central avec les zones environnantes, caractérisé par un revêtement polymère avec une surface en relief et aux tons foncés.

Le rendu représente une salle des soins du cabinet dentaire avec deux fauteuils de dentiste, la salle est de couleur claire est il y a une grande fenêtre.

Salle des soins | Rendu issu de Edificius

En entrant dans l’espace de réception, sur le côté droit, se trouve la salle d’attente, dont les grandes fenêtres donnant sur le paysage environnant et les confortables sièges en cuir contribuent au confort optimal des patients. Depuis la salle d’attente, on accède aux toilettes pour les patients, divisés par sexe, dont un WC est également équipé pour les personnes à mobilités réduites.

Du couloir tangent à la réception, vous pouvez accéder aux salles de soins des médecins, à la salle de radiologie et au bureau du personnel médical. Ce sont les seules espaces disponibles pour les patients.
Parallèlement aux parcours horizontaux accessibles au public, il y a une zone à l’usage exclusif du personnel du cabinet dentaire. Depuis l’entrée, on peut accéder directement au à la salle de soins, à la zone dédiée à la pause et au couloir qui mène aux services du personnel (toilette et vestiaire), au local technique et à la salle de stérilisation. De cette façon, les flux de clients et du personnel à l’intérieur du cabinet sont séparés.

 

Le rendu est un le bureau du cabinet avec une très grande fenêtre qui donne sur un petit jardin la couleur des fauteuil son sombre et les murs crépis.

Bureau| Rendu issu de Edificius

L’utilisation de la double porte d’accès est un autre expédient de conception qui perfectionne la praticabilité des espaces. L’espace pour la pause, le bureau et les cabinets des médecins sont ainsi accessibles par les médecins sans traverser le couloir utilisé par les patients.

Les matériaux utilisés pour la conception sont peu nombreux mais très caractéristiques : la pierre calcaire, l’acier, le revêtement plastique, le bois blanchi pour les sols et les résines pour les environnements médicaux, ces dernières étant également utiles pour faciliter le nettoyage et l’assainissement. Les vues en perspective que l’on peut apprécier parmi les blocs volumétriques internes sont mises en valeur par les bandes LED qui soulignent les lignes de fuite des murs des couloirs.

 

Télécharger – l’agencement d’un cabinet dentaire

Télécharger la modélisation 3D BIM (fichier.edf) du projet

 

Vidéo – cabinet dentaire

Diapositives – cabinet dentaire

edificius
edificius