Une évolution importante de la méthodologie BIM: le LOD (Level of Development ) comme «Niveau de développement» et les clarifications pour son utilisation dans les publications de l’institut des architectes des États-Unis (AIA – American Institute of Architects) (AIA)

Dans une publication de l’institut des architectes des États-Unis AIA (American Institute of Architects) de 2008, pour la première fois, l’expression «Niveau de développement» a été proposé à l’échelle internationale comme définition de l’acronyme LOD.

Degré de fiabilité des informations dans le BIM et LOD

La nécessité de pouvoir connaître rapidement le degré de fiabilité des informations transmises par une maquette BIM laissait imaginer son classement à l’aide d’indicateurs spécifiques.

L’acronyme LOD, introduit à cet effet bien avant la publication précitée de l’AIA, a rapidement gagné une large diffusion.

Définition de LOD selon l’institut des architectes des États-Unis AIA

La contribution de l’AIA a été précieuse en fournissant la définition de «niveau de développement» en précisant le sens et le champ d’application: suite à l’intérêt suscité, en 2013 quelques mises à jour ont suivi la première publication de 2008.

Les documents AIA mentionnés sont:

  • AIA Document E202™ – 2008, Building Information Modeling Protocol Exhibit;
  • AIA Document E202™ – 2008, Building Information Modeling Protocol Exhibit;
  • AIA Document E203™ – 2013, Building Information Modeling and Digital Data Exhibit;
  • AIA Document G201™ – 2013, Project Digital Data Protocol Form;
  • AIA Document G202™ – 2013, Project Building Information Modeling Protocol Form.
  • Guide, Instructions and Commentary to the 2013 AIA Digital Practice Documents:
  1. AIA Document E203™–2013, Building Information Modeling and Digital Data Exhibit;
  2. AIA Document G201™–2013, Project Digital Data Protocol Form;
  3. AIA Document G202™–2013, Project Building Information Modeling Protocol Form.

La définition de LOD comme « Level of Development » «niveau de développement» et sa signification

 

Voyons donc comment l’AIA a précisé le sens de l’expression «niveau de développement», en commençant par la définition proposée en 2008:

« Le niveau de développement » alias Lovel Of Development (LOD) décrit le niveau d’exhaustivité avec lequel un élément de la maquette est développé.  »

Á cette définition s’en est ajoutée une seconde en 2013, ce qui a permis de clarifier et de renforcer son contenu:

«Le Niveau de Développement» (LOD) décrit les données minimales dimensionnelles, spatiales, quantitatives, qualitatives et autres incluses dans un élément de la maquette pour supporter les utilisations autorisées associées à ce LOD.

L’intention que nous percevons de ces définitions est celle de donner un sens plus large à l’expression « Niveau de développement« , y compris soit des aspects graphique et pas, pour indiquer clairement « l’exhaustivité avec laquelle un élément de la maquette est développé.  »

Cette même orientation émerge, naturellement, aussi en observant comment les descriptions de chacun des «Niveau de développement» de la maquette envisagé par l’AIA soient proposées divisées en deux parties:

 

  • Model Element Content Requirements”, où sont définies les exigences minimales, en particulier en termes de représentation, qui doivent appartenir à l’élément de la maquette afin qu’il puisse se dire développé au LOD;
  • Authorized Uses”, qui contient le degré d’exactitude et de fiabilité des informations de l’élément de la maquette.

Le classement des « Niveaux de développement » proposé par l’American Institute of Architects (AIA)

Le classement proposé pour les LOD se compose de 5 niveaux (de 100 à 500), à chacun desquels nous pouvons associer de manière synthétique la signification suivante :

LOD 100 – Concepts – esquisse;

LOD 200 – Géométrie approximative;

LOD 300 – Geometria precisa;

LOD 400 – Géométrie précise;

LOD 500 – « as built » tel que réalisé.

Chaque LOD successif est basé sur le niveau précédent et tient compte de toutes les fonctionnalités des niveaux précédents.
Cela permet, dans certaines phases de développement du projet, d’avoir différents LOD pour différents éléments de la maquette.

Par exemple, un premier dimensionnement du système de climatisation (LOD « bas ») nécessitera d’un degré de définition plus avancé des entités qui délimitent les volumes à climatiser (LOD « élevé »), de manière à permettre l’estimations des charges thermiques.

Cliquez ici pour plus d’informations sur Edificius le logiciel de BIM pour la conception architecturale et télécharger la version d’essai gratuit