Home » BIM et Performance énergétique » Bâtiments écologiques : caractéristiques et exemples célèbres

Bâtiments écologiques

Bâtiments écologiques : caractéristiques et exemples célèbres

Matériaux recyclables, collecte des eaux pluviales, utilisation d’énergie provenant de sources renouvelables: voici quelques-unes des caractéristiques des bâtiments écologiques

Il pourrait sembler être une tendance momentanée, mais la conception de bâtiments écologiques deviendra bientôt la norme à suivre pour la construction de tout type de bâtiment. Des bâtiments à énergie zéro aux bâtiments passifs, l’objectif est de réduire l’impact environnemental avec des solutions allant de la tradition à l’innovation.

Ne restons pas impréparés et voyons donc ce que signifient les bâtiments écologiques, quelles caractéristiques ne peuvent pas manquer et quels exemples célèbres pourrions-nous prendre comme référence.

Bâtiments écologiques : qu’est-ce que c’est

Les bâtiments écologiques, également connus sous le nom de bâtiments verts ou durables, sont des constructions conçues et réalisées dans le but de minimiser leur impact sur l’environnement et de promouvoir la durabilité tout au long de leur cycle de vie, de la conception à la démolition, jusqu’au recyclage des matériaux. Ces bâtiments sont conçus avec une attention maximale à l’efficacité énergétique, à l’utilisation responsable des ressources et au confort des occupants.

La conception d’un bâtiment écologique nécessite une série d’attentions particulières pour maximiser l’efficacité énergétique, réduire l’impact environnemental et promouvoir la durabilité.

Bâtiments écologiques - Techniques de construction durable

Techniques de construction durable

Voici quelques aspects clés qui sont pris en compte lors de la conception d’un bâtiment écologique:

  • orientation et design passif : la disposition et l’orientation du bâtiment peuvent maximiser l’utilisation de la lumière naturelle et optimiser le chauffage en hiver et la climatisation en été. Cela peut inclure la position et la taille des fenêtres, la forme du bâtiment et l’utilisation d’éléments tels que des pare-soleil réglables, des toits verts, des cheminées de ventilation, des façades ventilées, une double peau, etc. pour réduire le chauffage solaire et améliorer la ventilation naturelle ;
  • efficacité énergétique : utilisation de matériaux isolants à haute efficacité, fenêtres à haut rendement énergétique, systèmes de chauffage et de refroidissement à haute efficacité et intégration de technologies pour le contrôle automatisé des systèmes énergétiques ;
  • sources d’énergie renouvelable : l’installation de systèmes de production d’énergie à partir de sources renouvelables telles que les panneaux solaires, les systèmes photovoltaïques, les éoliennes ou les systèmes de cogénération peut contribuer à réduire l’utilisation d’énergie provenant de sources non renouvelables. Lors de la conception, il est nécessaire de disposer d’outils et de logiciels photovoltaïques qui vous permettent de dimensionner les installations de production d’électricité à partir de sources renouvelables, d’évaluer le bon positionnement pour maximiser le rendement et d’optimiser les temps de retour sur investissement initial ;
  • matériaux durables : l’utilisation de matériaux de construction à faible impact environnemental, recyclés et recyclables ou provenant de sources renouvelables peut réduire l’impact environnemental global du bâtiment. Cela comprend des matériaux tels que le bois certifié, le béton recyclé, les isolants naturels et les peintures à faible teneur en COV (Composés Organiques Volatils) ;
  • gestion de l’eau : la mise en œuvre de systèmes de collecte des eaux de pluie, la réutilisation des eaux grises et la gestion des eaux usées peuvent réduire la consommation totale d’eau et promouvoir la durabilité hydrique du bâtiment ;
  • qualité de l’environnement intérieur : utilisation de matériaux non toxiques et à faible teneur en COV pour garantir un environnement intérieur sain et confortable, ainsi que des solutions pour maximiser la lumière naturelle et la ventilation ;
  • gestion des déchets : l’intégration de systèmes de collecte sélective des déchets pendant la construction et l’utilisation du bâtiment, ainsi que la planification du recyclage et de la réutilisation des matériaux en fin de vie utile du bâtiment ;
  • suivi et optimisation : l’installation de systèmes de surveillance et de contrôle pour évaluer et optimiser l’efficacité énergétique, la consommation d’eau et l’environnement intérieur du bâtiment dans le temps.

En intégrant ces aspects dans la conception d’un bâtiment, il est possible de réaliser des structures qui réduisent l’impact environnemental et promeuvent la durabilité à long terme. Pour bénéficier d’un soutien efficace dans la conception de bâtiments durables, il est possible d’appliquer la méthodologie BIM, d’utiliser des logiciels de calcul énergétique et de mettre en œuvre dans le flux de travail des plateformes de gestion BIM pour la gestion de tout le cycle de vie des constructions.

Exemples célèbres de bâtiments écologiques

En architecture, les bâtiments écologiques sont désormais nombreux et constituent de plus en plus un exemple pour les grands et petits projets d’avenir. Voici un top dix des bâtiments durables les plus célèbres dans le monde.

  • One Central Park, Sydney, Australie – un complexe résidentiel réputé pour son design écologique, comprenant des murs verts verticaux, des systèmes de recyclage des eaux pluviales et un haut niveau d’efficacité énergétique.
  • The Edge, Amsterdam, Pays-Bas – un bâtiment de bureaux caractérisé par un toit recouvert de panneaux solaires, des systèmes de refroidissement par eau souterraine et des capteurs pour optimiser l’utilisation des ressources.
  • The Crystal, Londres, Royaume-Uni – un bâtiment polyvalent conçu pour maximiser l’efficacité énergétique et l’utilisation des sources renouvelables, avec des solutions innovantes telles qu’un toit photovoltaïque, des systèmes de chauffage et de refroidissement à haute efficacité et des systèmes de gestion de l’eau.
  • Bullitt Center, Seattle, États-Unis – connu sous le nom de « bâtiment le plus vert du monde », le Bullitt Center a été conçu pour atteindre les normes de construction durable les plus élevées, en utilisant des matériaux recyclables, de l’énergie solaire et une gestion innovante des eaux pluviales.
  • The Change Initiative Building, Dubaï, Émirats Arabes Unis – cet édifice a été conçu pour être un modèle de durabilité dans le désert, avec une architecture qui maximise l’efficacité énergétique et l’utilisation des ressources renouvelables, y compris l’énergie solaire et le recyclage des eaux.
  • Manitoba Hydro Place, Winnipeg, Canada – un immeuble de bureaux qui assure une économie d’énergie de 70% par rapport à des structures similaires de même taille. La conception, les matériaux et l’exposition ont été pensés pour exploiter au mieux les sources de lumière et de chaleur naturelles afin de minimiser la consommation d’énergie. Des ouvertures à triple vitrage pour limiter la perte de chaleur, un toit vert et un système géothermique pour chauffer ou refroidir le bâtiment. Son point fort est cependant le système de ventilation qui utilise sa conception et ses installations pour faire respirer de l’air naturel à l’intérieur des espaces.
  • Pixel Building, Melbourne, Australie – achevé en 2010 et conçu par le Studio 505, il est considéré comme le premier bâtiment australien avec des émissions nettes de dioxyde de carbone égales à zéro. Il représente un exemple significatif d’architecture durable grâce aux solutions technologiques adoptées pour réduire l’impact environnemental. Le bâtiment est équipé de panneaux fabriqués à partir de matériaux recyclés, montés sur une structure métallique, qui fournissent non seulement une esthétique distinctive mais aussi un éclairage intérieur et une protection solaire. Sur le plan énergétique, le bâtiment est autosuffisant grâce à une installation photovoltaïque sur le toit et des éoliennes visibles sur la façade. Pour réduire les besoins énergétiques, le bâtiment est doté d’une isolation avancée, d’une couverture verte avec un système de collecte et de réutilisation des eaux pluviales, et d’un système de ventilation naturelle. Le chauffage et la climatisation sont gérés par une pompe à chaleur à absorption eau-ammoniac, avec une efficacité supérieure aux chaudières à gaz conventionnelles. Dans le choix des matériaux, l’accent est mis sur les matériaux recyclés et à faible impact environnemental, tels que le béton à faible émission de dioxyde de carbone.
  • The Parkroyal on Pickering, Singapour – cet hôtel est célèbre pour son design écologique, comprenant des jardins verticaux, des panneaux solaires et des systèmes de collecte des eaux pluviales pour l’irrigation et le refroidissement.
  • Shanghai Tower, Shanghai, Chine – un gratte-ciel haut de 632 mètres, éclairant toute la zone environnante grâce à des éoliennes placées sur le toit; la véritable particularité réside dans la surveillance de la lumière naturelle, filtrée à travers une double peau transparente, avec une économie estimée à environ 556 000 dollars.
  • The Dock, Dublin, Irlande – cet immeuble de bureaux a été conçu avec une attention particulière à la durabilité et à l’innovation, avec des solutions telles qu’un toit vert, des systèmes d’éclairage à économie d’énergie et un design qui maximise l’utilisation de la lumière naturelle.

Ce ne sont que quelques exemples, mais la liste est appelée à s’allonger et à être constamment mise à jour, compte tenu de l’attention croissante des concepteurs à la question de l’éco durabilité.

 

termus-plus
termus-plus