Home » Actualités BIM » La puissance du BIM pour les bâtiments à faible impact environnemental

BIM pour les bâtiments impact environnemental

La puissance du BIM pour les bâtiments à faible impact environnemental

Le Building Information Modeling (BIM) est un atout technologique crucial pour la construction durable. Son utilisation améliore les performances énergétiques des bâtiments et réduit les émissions de carbone. Explorez la révolution verte du BIM

Ces dernières années, avec l’intensification du changement climatique, le développement de bâtiments à faibles émissions de carbone a pris un grand élan et le Building Information Modeling (BIM) est perçu comme la voie la plus prometteuse.

Le BIM, avec ses capacités avancées de gestion et d’intégration des données, représente sans aucun doute une ressource précieuse pour favoriser la réalisation de bâtiments à faible impact environnemental (Low-Carbon Buildings, LCBs) : en fournissant une base de données considérable, le BIM permet de mesurer et de surveiller les émissions de carbone tout au long du cycle de vie des bâtiments, ouvrant la voie à l’adoption de technologies innovantes à faible impact. Grâce à une plateforme de gestion intégrée avec le BIM, il est possible de gérer une variété de technologies pour former une stratégie intégrée d’optimisation de l’efficacité énergétique du bâtiment.

Le potentiel du BIM vers une stratégie intégrée

L’efficacité du BIM réside dans sa capacité unique à intégrer différentes technologies à faible impact environnemental, formant ainsi une stratégie globale pour la conservation de l’énergie. Cette intégration multifonctionnelle comprend la simulation de l’efficacité énergétique, l’analyse énergétique et la gestion collaborative, tous des éléments essentiels pour réduire les émissions de carbone sur l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment.

La technologies BIM à faible impact environnemental

La technologies BIM à faible impact environnemental

Collaboration avec des technologies avancées

L’écosystème du Building Information Modeling (BIM) s’enrichit considérablement lorsqu’il est associé à des technologies numériques de pointe. La combinaison synergique du BIM avec le cloud computing, l’intelligence artificielle, l’Internet des Objets (IdO) et la blockchain renforce encore l’efficacité du BIM dans la réalisation de bâtiments à faible impact environnemental (LCBs).

Cloud Computing

L’intégration avec le cloud computing amplifie la capacité de stocker et de gérer d’énormes quantités de données, permettant une collaboration fluide et un accès partagé aux informations pertinentes. Cela favorise une communication efficace entre les différents acteurs du projet et promeut une gestion intégrée et dynamique des données.

Intelligence Artificielle (IA)

L’utilisation de l’intelligence artificielle optimise la capacité prédictive du BIM. Grâce à l’analyse des données collectées, l’IA peut anticiper les tendances énergétiques, identifier les inefficacités potentielles et suggérer des solutions optimisées pour l’efficacité énergétique, contribuant ainsi à la conception et à la construction de LCBs plus efficaces et écologiques.

Internet des Objets (IdO)

La connexion avec l’IoT permet la collecte en temps réel de données provenant de capteurs et de dispositifs présents dans le bâtiment. Cela fournit des informations détaillées sur les performances environnementales, permettant une gestion proactive et optimisée de l’efficacité énergétique pendant tout le cycle de vie du bâtiment.

Blockchain

La mise en œuvre de la blockchain dans le contexte du BIM contribue à la sécurité et à l’intégrité des données. La blockchain peut être utilisée pour garantir la traçabilité et la transparence des informations relatives aux matériaux à faible émission de carbone, favorisant la sélection consciente de ressources durables.

Comment le BIM peut contribuer à la réalisation de bâtiments à faible impact environnemental et à haute performance énergétique

Le Building Information Modeling (BIM) est une représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un bâtiment ou d’une infrastructure. C’est un processus qui implique la création et la gestion de modèles 3D et de données pertinentes tout au long du cycle de vie d’un projet, de la conception et de la construction au fonctionnement et à la maintenance.

La capacité du BIM à créer des représentations numériques précises de bâtiments et d’infrastructures peut contribuer considérablement à réduire les émissions de carbone et à promouvoir un avenir durable : elle permet aux concepteurs, ingénieurs et parties prenantes de prendre des décisions éclairées qui optimisent l’efficacité énergétique, réduisent les déchets au minimum et améliorent les performances environnementales globales pendant tout le cycle de vie d’un bâtiment.

  1. Optimisation de la conception : le BIM permet aux architectes et ingénieurs de simuler différents scénarios de conception avant le début de la construction. Cela aide à identifier des conceptions économes en énergie, des choix de matériaux optimaux et des systèmes de construction alternatifs capables de réduire les émissions de carbone. En analysant différentes options dans un environnement virtuel, les professionnels peuvent prendre des décisions éclairées qui minimisent la consommation d’énergie et l’impact environnemental global. Soutenus par des logiciels de modélisation BIM appropriés, ils peuvent : 
    • utiliser des solutions intégrées pour aborder de multiples aspects de la conception (architecture, structure, MEP, etc.) et divers problèmes du monde de la construction (AECO)
    • définir une idée de conception partagée basée sur des modèles coordonnés ;
    • créer l’environnement idéal pour stimuler la collaboration maximale entre des équipes multidisciplinaires, donnant naissance à des projets qui se distinguent par leur complexité et leur cohérence.
  2. Analyse des performances énergétiques : les modèles BIM peuvent être connectés à des logiciels de simulation énergétique, permettant une analyse détaillée des performances énergétiques d’un bâtiment. Cela inclut l’évaluation de facteurs tels que le chauffage, la climatisation, l’éclairage et les systèmes de ventilation. En simulant la manière dont ces systèmes interagissent avec la conception du bâtiment, les parties prenantes peuvent identifier des opportunités pour améliorer l’efficacité énergétique, réduire la consommation et diminuer les émissions de carbone.
  3. Évaluation du cycle de vie : le BIM permet l’intégration de données sur les matériaux, les composants et les systèmes d’un bâtiment. Ces données peuvent être utilisées pour mener des évaluations du cycle de vie (LCA) qui évaluent l’impact environnemental d’un bâtiment de la construction au fonctionnement et éventuellement à la démolition. En considérant l’ensemble du cycle de vie, les concepteurs peuvent faire des choix qui minimisent l’empreinte carbone sur toute la durée de vie du bâtiment.
  4. Réduction des déchets : le BIM facilite une meilleure coordination et communication entre les équipes de projet, conduisant à une réduction des déchets de construction. Les modèles numériques précis aident à simplifier les processus de construction, à minimiser les erreurs et à optimiser l’utilisation des matériaux. Cela réduit la quantité de déchets générés pendant la construction, entraînant une réduction des émissions de carbone associées à l’élimination des déchets et à la production.
  5. Préfabrication et construction modulaire : le BIM améliore la faisabilité des techniques de préfabrication et de construction modulaire. Ces méthodes permettent la production de composants de construction dans des environnements contrôlés avant leur assemblage sur site. La préfabrication réduit les délais de construction et les déchets, entraînant des économies d’énergie et des émissions réduites. Les modèles précis du BIM contribuent à la précision requise pour ces méthodes (pour en savoir plus, lisez l’article «IFC openBIM pour la construction de bâtiments préfabriqués»).
  6. Maintenance et fonctionnement : les modèles BIM contiennent des informations sur les composants, les systèmes et les programmes de maintenance d’un bâtiment. Ces informations peuvent être utilisées pour optimiser le fonctionnement des systèmes de construction, réduire les gaspillages d’énergie et garantir des performances efficaces. Une maintenance régulière basée sur les données BIM prévient les pannes des systèmes à forte consommation d’énergie et prolonge la durée de vie fonctionnelle du bâtiment. Grâce à des logiciels de GMAO comme usBIM.maint qui intègrent la maintenance avec le modèle BIM du projet, il est possible d’augmenter la productivité des processus de maintenance en réduisant les temps et les coûts liés à la gestion des biens immobiliers et des actifs.
  7. Intégration des énergies renouvelables : le BIM soutient l’intégration de systèmes d’énergie renouvelable, tels que les panneaux solaires et les éoliennes, dans la conception des bâtiments. En analysant des facteurs tels que l’exposition au soleil et la distribution du vent, les concepteurs avec l’aide de logiciels pour le photovoltaïque peuvent déterminer les positions les plus efficaces pour ces systèmes, maximisant la production d’énergie et réduisant la dépendance aux combustibles fossiles.
  8. Adaptation aux changements climatiques : le BIM peut aider à concevoir des bâtiments résilients aux impacts des changements climatiques. En modélisant divers scénarios climatiques, les architectes et ingénieurs peuvent anticiper les défis et incorporer des fonctionnalités qui minimisent la demande d’énergie, garantissent le confort des occupants et résistent aux événements météorologiques extrêmes.
BIM contribue à la réalisation de bâtiments à faible impact environnemental

BIM contribue à la réalisation de bâtiments à faible impact environnemental

Défis et orientations futures

L’application du BIM dans les LCBs rencontre des défis tels que l’interopérabilité, le coût élevé et le manque de normes ; mais la recherche active et l’intérêt croissant dans ce domaine promettent des améliorations et des innovations futures. Le BIM se présente en effet comme un outil fondamental pour réaliser des bâtiments à faible impact environnemental, offrant des solutions pratiques pour chaque phase du cycle de vie du bâtiment : le potentiel du BIM pour transformer l’industrie de la construction et promouvoir la durabilité est vraiment immense.

 

usbim
usbim