Home » BIM et Conception de bâtiments » Building Information Modeling pour les infrastructures

Building Information Modeling (BIM) pour les infrastructures

Building Information Modeling pour les infrastructures

Le Building Information Modeling pour les infrastructures est une approche intelligente de la conception des infrastructures qui révolutionne le secteur de la construction. Découvrez tout de suite pourquoi !

Si vous pensez toujours que le BIM est une méthodologie destinée exclusivement à la conception des bâtiments, Il est temps de changer d’avis !

Le Building Information Modeling offre, en effet, d’énormes potentialités également dans le secteur des infrastructures et du génie civil, et dans cet article vous pourrez découvrir pourquoi.

Bien sûr, la gestion en environnement BIM de projets très étendus et complexes nécessite l’utilisation d’outils spécialisés. Pour fonctionner de manière optimale, nous vous conseillons de compter dès à présent sur :

  • un BIM Viewer puissant et intuitif, qui vous permet de visualiser et de gérer directement en ligne vos modèles d’infrastructure, même de grande taille ;
  • un système de Refactoring & Merge pour les fichiers IFC, qui vous permet d’agréger facilement vos fichiers IFC existants en un seul modèle au format IFC 4.3, et ainsi créer en quelques étapes simples des projets conformes aux dernières standards ISO.

Qu’est-ce que le Building Information Modeling pour les infrastructures

Le BIM pour les infrastructures est une approche intelligente basée sur la création de modèles numériques 3D, avec toutes les informations nécessaires pour rendre les projets d’infrastructure plus efficaces.

Pendant de nombreuses années, le secteur de la construction s’est consacré à la recherche de techniques qui pourraient :

  • simplifier la conception d’ouvrages complexes ;
  • renforcer la collaboration entre les intervenants concernés ;
  • accroître l’efficacité et la productivité ;
  • réduire les délais et les coûts de réalisation ;
  • éliminer les erreurs de conception ;
  • améliorer la qualité et la fiabilité du résultat final.

Le Building Information Modeling a démontré au fil du temps qu’il possédait tout le potentiel pour atteindre ces objectifs.

Grâce à l’utilisation du BIM, les données de projet de n’importe quelle structure peuvent être partagées numériquement et en temps réel entre tous les intervenants impliqués dans le processus de planification, de construction et de maintenance de l’ouvrage.

Cette innovation substantielle par rapport au passé a fait que le BIM est aujourd’hui reconnu comme un outil indispensable pour entreprendre des projets complexes, y compris ceux relatifs aux « ressources horizontales » (tels que ponts, autoroutes, tunnels, lignes ferroviaires, réseaux de services, etc.).

processus de planification, de construction et de maintenance de l'ouvrage

Processus de planification, de construction et de maintenance de l’ouvrage

 

Quel est le rôle du BIM dans les infrastructures

Par rapport à la conception des bâtiments, la modélisation numérique des infrastructures est beaucoup plus articulée et complexe car elle implique un certain nombre de problèmes liés :

  • à l’ampleur des travaux ;
  • à l’analyse des caractéristiques de la zone d’intervention ;
  • à la gestion des données relatives au territoire ;
  • à l’évaluation des interférences avec les structures existantes et avec l’environnement ;
  • à la collaboration entre les nombreux intervenants impliqués dans la conception ;
  • aux partages des données aux différentes étapes du travail.

Dans un tel contexte, le BIM est le seul outil capable de surmonter efficacement cette complexité. Il permet en effet de créer un modèle numérique intégré de l’infrastructure, contenant les informations géométriques et les données pertinentes nécessaires pour soutenir les activités de conception.

Il permet également de visualiser ce qui doit être construit dans un environnement virtuel simulé. Tout cela aide les professionnels du secteur à acquérir une compréhension complète et partagée du projet. Mais il est également important d’identifier à l’avance les problèmes potentiels et de résoudre avec une efficacité et une productivité maximales tout type d’erreur.

Innovation substantielle  ressources horizontales

Innovation substantielle  ressources horizontales

 

Les avantages du Building Information Modeling pour la conception d’infrastructures

Les ingénieurs civils peuvent profiter des avantages du BIM à tous les stades du cycle de vie d’un projet d’infrastructure. En exploitant le potentiel de cet outil, il est possible de :

  • capturer les conditions existantes du site : l’utilisation du BIM aide les ingénieurs civils à créer des modèles 3D intelligents à grande échelle décrivant les caractéristiques de la zone d’intervention. Ces modèles peuvent agréger une grande quantité de données, y compris des données d’acquisition de réalité, des données CAO 2D, des données raster et des données SIG (Geographic Information System). La collecte de ces données améliore la précision du modèle numérique du territoire et permet de lancer le projet d’infrastructure plus efficacement ;
  • conceptualiser l’idée de projet : la modélisation BIM permet de produire rapidement divers modèles conceptuels de l’infrastructure et d’évaluer déjà en amont différents scénarios qui aident à choisir la meilleure alternative de conception ;
  • développer les phases de conception suivantes : l’approche basée sur les données typique du BIM aide les concepteurs de travaux publics à développer les phases les plus avancées de la conception. Permet de contrôler tous les aspects liés à la sécurité, aux délais, aux coûts, à l’organisation du chantier, aux opérations de maintenance, etc.
  • effectuer des analyses et des simulations : le Building Information Modeling fournit des solutions avancées pour exécuter sur les modèles d’infrastructure tout type de simulation (comme l’analyse dynamique, la simulation des inondations, la simulation du trafic, etc.). Cela permet aux équipes de conception de prendre des décisions plus éclairées ;
  • détecter les interférences : les processus de BIM Clash Detection aident à accélérer les projets d’infrastructure et à éliminer les erreurs potentielles en identifiant les interférences au cours de la phase de conception ;
  • décrire la programmation : le BIM est capable de combiner des modèles d’infrastructure 3D avec des données de programmation. Cela permet de créer des séquences temporelles de construction visuelles intelligentes qui aident les ingénieurs civils à améliorer la planification.

L’avenir des infrastructures avec le BIM

La méthodologie BIM a un énorme potentiel pour révolutionner le secteur des infrastructures et du génie civil. Grâce à l’utilisation de cette technologie, il sera de plus en plus facile à l’avenir de réaliser des projets de grande envergure.

Parmi les domaines d’application dans lesquels le BIM peut apporter ses avantages, nous trouvons, par exemple :

  • les transports : les réseaux routiers de nouvelle génération peuvent entrer en collision avec les infrastructures souterraines et aériennes existantes, telles que les conduites d’eau, les canalisations de gaz, les réseaux électriques, etc. Le BIM fournit une plateforme commune à toutes les parties concernées pour partager chaque phase du projet et résoudre les conflits éventuels avant la réalisation effective des travaux ;
  • les structures offshore : les plateformes pétrolières offshore sont des structures particulièrement complexes et caractérisées par une taille considérable. L’adoption de la technologie BIM permet d’organiser toutes les phases de conception, de construction, d’exploitation et de démantèlement de ces ouvrages. Il permet également de résoudre tous les problèmes liés à la sécurité et à l’accessibilité ;
  • le développement du territoire : les projets de développement du territoire prévoient la modélisation des surfaces topographiques, des bâtiments, des murs de soutènement, des routes, des aires de stationnement, des éléments de paysage, etc. Tous ces éléments peuvent être regroupés au sein d’un seul modèle BIM afin d’aider les autorités compétentes à mieux comprendre le projet, facilitant ainsi la délivrance de permis et d’autorisations ;
  • la construction de tunnels : le processus de conception et la construction de tunnels et de galeries implique des risques considérables en raison de la grande complexité de ces travaux. L’utilisation du BIM fournit une représentation 3D réaliste des composants impliqués dans la réalisation de ces structures, ce qui permet de détecter et d’atténuer les incohérences avant même le début des travaux d’excavation ;
  • la construction de ponts et de barrages : la conception de structures horizontales, telles que des ponts et des barrages, implique de nombreuses disciplines d’ingénierie. Les modèles BIM sont capables d’intégrer et de coordonner tous les services et éléments qui entrent en jeu dans la réalisation de ces ouvrages, y compris les structures de support, les systèmes d’alimentation et d’éclairage, les conduites et services souterrains, la gestion des eaux usées, les systèmes de transport routier et ferroviaire, etc.
Le BIM permet de résoudre tous les problèmes liés à la sécurité et à l'accessibilité

Le BIM permet de résoudre tous les problèmes liés à la sécurité et à l’accessibilité

 

En plus des exemples décrits ci-dessus, le BIM apporte également une contribution essentielle à la conception des stations d’épuration, de réseaux de services (aériens et souterrains), d’aéroports, de stades et de structures complexes de toutes sortes.

Le succès rencontré par la méthodologie BIM dans le secteur des infrastructures est principalement dû à l’échange continu d’informations, soutenu par l’utilisation de fichiers dans un format interopérable.

Récemment, le nouveau standard IFC 4.3 a été introduit, spécialement conçue pour simplifier l’échange des modèles d’infrastructure et introduire une classification plus spécifique pour les éléments qui composent ces projets. En utilisant ce nouveau format, il sera possible d’étendre tous les avantages de l’openBIM à ce que l’on appelle des « ressources horizontales ».

Si vous travaillez dans le domaine des infrastructures et que vous avez déjà réalisé des modèles BIM au format IFC 2×3, ne vous inquiétez pas ! En utilisant un système de Refactoring & Merge IFC files, vous pouvez automatiquement adapter ces modèles au standard IFC 4.3. Vous pouvez également fédérer plusieurs fichiers IFC de n’importe quelle taille dans un seul modèle conforme à la nouvelle norme ISO et exporter la version mise à jour en quelques étapes simples.

Pour rendre la conception de vos infrastructures encore plus efficace, utilisez une visionneuse de fichiers BIM, un outil qui vous permet de visualiser vos modèles BIM en ligne depuis n’importe quel appareil, à la vitesse maximale et sans limite de taille.

 

 

usbim
usbim