Home » Le BIM dans la construction » Comment choisir le meilleur logiciel BIM : guide complet

Comment choisir le meilleur logiciel BIM

Comment choisir le meilleur logiciel BIM : guide complet

Découvrez comment choisir le logiciel BIM adapté à vos projets. Des certifications aux exigences, voici tout ce que vous devez savoir

Le domaine de la modélisation des informations pour la construction (BIM) offre une gamme étendue d’outils : logiciel de conception BIM, outils BIM, plateformes de collaboration BIM. Mais comment choisir le logiciel BIM le mieux adapté à vos besoins ? Dans cet article, nous explorerons les différents aspects à considérer lors du choix du logiciel BIM idéal pour les projets de construction.

Certification BIM

Lors du choix d’un logiciel BIM, il est essentiel de tenir compte de la certification du logiciel en ce qui concerne sa capacité à gérer un processus BIM et, en particulier, à échanger des données par le biais de standards ouverts.

La certification d’un logiciel par rapport à la gestion des processus openBIM est un indicateur de fiabilité et de qualité, validant l’utilisation de normes et de solutions basées sur l’Industry Foundation Classes (IFC), aidant les fabricants de logiciels à garantir que les échanges de données IFC soient cohérents et de qualité fiable. C’est pourquoi il est toujours conseillé d’utiliser des logiciels BIM certifiés : ce sont eux qui répondent aux exigences et fonctionnalités de la méthode BIM. Vous pouvez vérifier la certification IFC d’un logiciel directement sur cette page du site de buildingSMART International, l’organisation mondiale qui guide la transformation numérique du secteur de la construction.

Exigences spécifiques

Lorsqu’il s’agit de choisir le logiciel BIM le plus adapté à un projet, il est crucial de considérer les exigences spécifiques du projet lui-même. Ces exigences sont définies dans des documents connus sous le nom de EIR (Information Requirements) et BEP (BIM Execution Plan), et représentent une partie cruciale de la planification du projet BIM.

Documents EIR (Information Requirements)

Les EIR, ou exigences informatives, sont un ensemble de documents définissant les informations nécessaires à la réalisation du projet. Ces documents comprennent des détails sur les spécificités du projet, les informations requises et les formats dans lesquels ces informations devraient être présentées. Les EIR peuvent inclure : 

  • Détails du projet : ces documents décrivent les caractéristiques principales du projet, telles que les dimensions, l’objectif et les objectifs.
  • Exigences de conception : les EIR peuvent établir des normes de conception et des détails techniques que le projet doit suivre.
  • Délais et phases du projet : ils spécifient les échéances clés et les différentes phases du projet, permettant une planification temporelle précise.
  • Standards de livraison : ils indiquent les formats de données requis et les protocoles de livraison des informations.

Documents BEP (BIM Execution Plan)

Les BEP, ou plans d’exécution BIM, sont des documents définissant comment le BIM sera utilisé tout au long du projet. Ces documents comprennent des détails sur la gestion du processus BIM, qui sera responsable de quoi et comment les informations BIM seront partagées et coordonnées. Les BEP peuvent inclure : 

  • Rôles et responsabilités : ils précisent qui occupera des rôles clés dans le processus BIM, tels que le coordinateur BIM et le responsable BIM.
  • Flux de travail BIM : ils décrivent comment les informations BIM seront créées, partagées et mises à jour pendant les différentes phases du projet.
  • Intégration des logiciels : ils indiquent quels logiciels BIM seront utilisés et comment ils seront intégrés dans le processus.
  • Contrôle qualité : ils expliquent comment les données BIM seront vérifiées et contrôlées pour assurer la cohérence et la précision.

Lors du choix d’un logiciel BIM, il est donc crucial de s’assurer qu’il peut s’adapter et prendre en charge les exigences spécifiques définies dans les EIR et les BEP du projet. Une compréhension adéquate de ces exigences et leur intégration dans la sélection du logiciel contribueront au succès global du projet BIM.

Types d’applications BIM

Il existe plusieurs catégories d’applications BIM, chacune ayant un rôle spécifique : 

Logiciels de conception

Les logiciels de conception sont au cœur du processus BIM, car ils permettent la création de contenu de modèle selon les spécifications du projet, du secteur et de l’organisation BIM. En pratique, ce sont les logiciels avec lesquels les modèles sont créés et modifiés (logiciels de modélisation BIM ou logiciels de modélisation 3D). Pour découvrir quels sont les principaux logiciels de modélisation BIM, je vous recommande de lire l’article «Les 5 meilleurs logiciels BIM pour l’architecture».

Il existe également des logiciels permettant d’éditer des informations dans le modèle BIM au format IFC (ajouter ou modifier des classes et des propriétés) voire même modifier la géométrie du modèle BIM au format IFC ou encore supprimer ou ajouter de nouveaux objets en prélevant dans des bibliothèques d’objets BIM. Ces fonctionnalités sont entièrement en ligne et intégrées à l’environnement de données commun. C’est un énorme avantage pour les équipes qui doivent intervenir sur le modèle de manière coordonnée et collaborative sans passer par l’autorisation qui réside sur des postes de travail fixes. À certaines étapes de la vie du système d’information du modèle, telles que la gestion ou la maintenance, cette fonctionnalité est vraiment importante car elle rationalise profondément les processus de mise à jour du modèle BIM. Vous pouvez voir ci-dessous une vidéo montrant comment un éditeur IFC avancé tel que usBIM.editor peut fonctionner et faire gagner du temps dans les processus de mise à jour des modèles numériques.

Outils de contrôle

Les applications de contrôle (ou BIM Model Checking) vérifient la qualité du contenu du modèle sans le modifier. Elles sont essentielles pour la gestion de la qualité du projet. Généralement, l’ensemble de règles de contrôle appliqué au modèle est organisé en 3 phases de vérification consécutives : 

  • Validation BIM, qui vérifie les attributs et les procédures de modélisation,
  • Détection de collisions, qui contrôle les interférences,
  • Vérification de code, qui vérifie la conformité du projet aux réglementations et normes.

Pour contrôler et valider toutes les données d’un modèle au format IFC à chaque phase du processus BIM, vous pouvez essayer gratuitement ce logiciel de validation BIM; si vous souhaitez effectuer la détection des interférences et gérer les conflits entre différents modèles IFC-openBIM, vous pouvez essayer gratuitement ce logiciel de détection de conflits BIM. Ce sont toutes deux des fonctionnalités de l’écosystème usBIM, une application web développée par ACCA, le système de gestion BIM pour la digitalisation des constructions et infrastructures.

Visionneuses

Les visionneuses sont des outils qui permettent de visualiser le contenu des modèles BIM mais ne permettent pas de les modifier ou de vérifier. Un navigateur en ligne extraordinaire pour les modèles BIM, les données et les documents est usBIM.browser : une visionneuse BIM intégré à usBIM qui vous permet de visualiser en ligne, gratuitement et pour toujours, des modèles BIM avec n’importe quel appareil, sans aucune limitation de taille.

Voici ci-dessous une vidéo présentant quelques-unes de ses fonctionnalités.

Autres applications

Il existe également d’autres logiciels BIM qui utilisent les informations présentes dans les modèles, préalablement vérifiés par les applications de contrôle (ou BIM Model Checking), à des fins telles que analyses énergétiques, simulations de durabilité, évaluations spatiales et métré et devis de coûts.

Considérations importantes

Outre la certification et le type d’application, il y a d’autres considérations à garder à l’esprit lors du choix d’un logiciel BIM : 

  • Soutien du fabricant : Vérifiez si le fabricant du logiciel offre un bon support technique.
  • Formation : Assurez-vous que des cours de formation adéquats sont disponibles dans votre région.
  • Coûts d’acquisition et de maintenance : Évaluez les coûts initiaux et à long terme associés à l’application.

Conclusion

Le choix du bon logiciel BIM doit être réfléchi : il est important de considérer la certification, les exigences spécifiques, le type d’application pour prendre une décision éclairée. Tout aussi important dans le choix doit être la possibilité d’exploiter pleinement les fonctionnalités du logiciel BIM choisi, grâce aux services de formation et d’assistance fournis par le fabricant. C’est pourquoi nous vous recommandons de visiter cette page sur le site de ACCA : vous y découvrirez tous les logiciels BIM pour l’architecture, l’ingénierie et la construction les plus utiles pour votre travail, les plans de formation pour être opérationnel rapidement avec les logiciels BIM et quels sont les services d’assistance pour l’utilisation des logiciels.

 

 

software-acca-gamma-completa
software-acca-gamma-completa