Home » CDE et plateformes collaboratives » L’étendue des travaux de construction : qu’est-ce que c’est et comment rédiger un périmètre de travail

Étendue des travaux de construction

L’étendue des travaux de construction : qu’est-ce que c’est et comment rédiger un périmètre de travail

Un « scope of work » (SOW), ou étendue des travaux de construction, décrit les activités de conception et établit les attentes pour toutes les parties contractantes. Découvrez comment le développer, quels éléments inclure et comment le gérer


Dans le domaine de la construction, le terme «scope of work» (étendue des travaux de construction en français) désigne un type particulier de document informant les clients, les entrepreneurs et les sous-traitants de leurs responsabilités concernant un projet spécifique. Cela garantit que tous comprennent les objectifs, les résultats attendus et les détails des différentes activités.

Approfondissons dans cet article l’importance et la définition du «scope of work» dans la construction, en examinant comment cette pratique peut contribuer au succès des projets de construction.

Que signifie étendue des travaux (scope of work) dans le domaine de la construction ?

Dans le domaine de l’ingénierie et de la construction, il existe de nombreux documents accompagnant les projets pour lesquels il est souvent utile d’utiliser des outils de gestion documentaire spécifiques AECO. Parmi les documents produits, on trouve notamment le étendue des travaux, également appelé scope of work (SOW).
Ce document définit de manière détaillée et précise ce qui doit être fait dans le cadre d’un projet de construction et établit les attentes, les tâches et les responsabilités de toutes les parties impliquées, du client aux entrepreneurs et sous-traitants. Un étendue des travaux de construction bien défini aide à éviter les malentendus, les conflits et les retards dans les projets de construction.

Plus précisément, un étendue des travaux de construction : 

  • délimite quelles activités sont incluses dans le projet de construction ;
  • décrit les objectifs, les étapes et les résultats du projet ;
  • définit les responsabilités de l’équipe projet, ainsi que les termes, conditions et exigences.

En d’autres termes, le étendue des travaux devrait avoir une répartition détaillée de toutes les activités spécifiques nécessaires pour mener à bien le projet. Avec un périmètre de travail défini de manière précise et détaillée, l’entrepreneur et l’équipe de construction connaissent les attentes de leurs clients et peuvent élaborer un plan pour réaliser au mieux le projet.

Caractéristiques de l'étendue des travaux dans la construction

Caractéristiques de l’étendue des travaux dans la construction

Comment rédiger un étendue des travaux pour un projet de construction ?

Pour rédiger un bon étendue des travaux de construction, il est indispensable d’analyser et de connaître en détail le projet et ses activités spécifiques. Ainsi, s’il n’existe pas de méthodes universellement valides pour rédiger ce document, il est possible d’identifier un processus qui nous guidera dans sa rédaction. Le processus comprend les étapes suivantes:

  1. définir les objectifs du projet : avant d’écrire un étendue des travaux, il est essentiel d’avoir une compréhension claire du projet et de définir les objectifs que l’on souhaite atteindre avec l’exécution des activités énumérées ;
  2. utiliser une structure de découpage du travail (WBS) : la première étape lors de la rédaction d’un étendue des travaux est d’identifier toutes les activités du projet. Cela se fait en utilisant une structure de découpage du travail, également appelée work breakdown structure (WBS) en anglais. Cet outil de gestion de projet permet de diviser les projets et les travaux en activités individuelles, afin de mieux les planifier et les programmer ;
  3. déterminer les livrables du projet : les résultats du projet, les livrables, servent à fournir une idée claire de ce pour quoi l’on travaille. Avoir des résultats bien définis garde les entrepreneurs et les clients informés de l’avancement du projet ;
  4. créer un calendrier : une fois les objectifs, les résultats et les activités identifiés, nous sommes en mesure de définir un calendrier précis du projet. Grâce à cette chronologie, tant les entrepreneurs que les clients pourront suivre l’avancement des activités et identifier d’éventuels retards ;
  5. assigner des responsabilités aux membres de l’équipe : une fois les activités du projet claires, il est possible de passer à l’identification des différents responsables au sein de l’équipe de travail. Cela permet de créer un flux de travail stable et bien organisé dans lequel chaque membre connaît sa tâche et sait à qui s’adresser pour des clarifications sur des domaines qui ne relèvent pas de sa compétence ;
  6. établir des procédures de communication : la communication et la transparence entre l’équipe projet et les parties prenantes sont très importantes pour la réussite du travail, c’est pourquoi le document de périmètre de travail devrait inclure une section analysant les termes et modalités de celle-ci.

Quels sont les 5 éléments qu’un étendue des travaux de construction devrait inclure ?

Après avoir analysé le processus à suivre pour rédiger un bon étendue des travaux, voyons quels éléments il est utile que ce document contienne pour être clair et efficace : 

  • aperçu du projet : un bref résumé qui synthétise le projet et les objectifs à atteindre ;
  • résultats du projet : cette section contiendra une description détaillée des résultats attendus, en fournissant des informations pertinentes pour aider les entrepreneurs à comprendre clairement ce qui leur est demandé ;
  • planification du projet : la planification inclura un calendrier des échéances imminentes, des réunions et autres dates importantes, ainsi qu’une liste des tâches et responsabilités de chaque membre de l’équipe ;
  • gestion de projet et détails de paiement : afin d’éviter les désagréments et les malentendus, il est utile d’inclure dans le document de périmètre de travail une brève déclaration contenant les détails de paiement, les dates d’échéance des paiements, les spécifications du contrat, les exigences légales et les ordres de modification ;
  • signatures des parties contractantes : dans cette courte section, les parties contractantes déclarent connaître leurs responsabilités et s’engagent à respecter les délais spécifiés.

Quels sont les exemples d’un étendue des travaux dans le domaine de la construction ?

Chaque étendue des travaux de construction est un document unique et spécifique élaboré spécialement pour un projet donné. Mais pour quels projets et activités dans la construction est-il utile de rédiger un scope of work (SOW) ? Voyons les deux exemples les plus courants : 

  • sous-traitance : une sous-traitance ne couvre qu’une partie du projet global, de sorte que le SOW correspondant ne coïncidera pas avec celui général mais en sera rédigé un spécifique et approprié ;
  • projets de travaux publics : pour ce type de projets, le étendue des travaux suivra les mêmes étapes et inclura les mêmes éléments décrits jusqu’à présent, en commençant par la définition des termes afin que tous les contractants impliqués dans le projet comprennent les objectifs, les résultats attendus et les détails des différentes activités.
Exemples de l'étendue des travaux dans la construction

Exemples de l’étendue des travaux dans la construction

Quels conseils suivre pour rédiger un bon étendue des travaux de construction ?

Rédiger un étendue des travaux de construction n’est pas une opération excessivement compliquée mais nécessite de l’attention, une connaissance du projet et de ses phases, ainsi qu’une analyse des temps, des rôles et des responsabilités. Avoir comme référence un périmètre de travail détaillé et précis aidera à réduire les litiges, les changements en cours de travaux, les retards et les dépenses imprévues.
Voici donc quelques conseils pour rédiger un bon étendue des travaux : 

  • définir des objectifs et des attentes raisonnables : les objectifs du projet doivent être ambitieux mais réalistes. Par conséquent, ils doivent être formulés de manière suffisamment large pour être facilement référencés, mais suffisamment spécifiques pour fournir les informations nécessaires aux performances. Il sera alors utile d’enrichir la description des objectifs du projet avec des informations sur les délais et les matériaux prévus pour chaque activité, afin que les entrepreneurs et les sous-traitants sachent de quoi ils ont besoin et en combien de temps ils doivent effectuer les activités de leur compétence ;
  • inclure des informations graphiques : des photos, des rendus, des graphiques ou des dessins sont un excellent support à la communication et à la transparence. Fournir des rendus photoréalistes ou des dessins techniques détaillés grâce également au support de logiciels BIM qui permettent de mettre à jour automatiquement les planches graphiques à chaque modification du projet, peut réduire les malentendus et fournir un point de comparaison avec l’avancement réel du projet ;
  • s’assurer que les entrepreneurs et les sous-traitants signent leur copie du document : il s’agit d’une manière sous-estimée mais incroyablement simple de prévenir les litiges. Chaque sous-traitant signe sa propre copie du document de périmètre pour confirmer avoir reçu, lu et compris ses obligations. La signature doit être apposée non seulement au début mais également à chaque livraison ou objectif atteint.

La gestion efficace, l’archivage et le partage de documents, de contrats et de planches graphiques sont cruciaux pour le succès des projets de construction. Afin que tout se passe bien et sans accroc, je vous conseille d’utiliser un logiciel de gestion de documentation AECO car cela vous permettra : 

  1. de simplifier l’archivage et l’accès à la documentation : le logiciel permet un archivage rapide et un accès à tous les documents d’un projet. Il n’est plus nécessaire de rechercher parmi des piles de documents papier ou des fichiers numériques désordonnés localement. Avec un cloud spécifique à l’AECO, tous les documents sont organisés de manière intuitive, rendant la recherche des informations nécessaires simple et rapide ;
  2. d’améliorer la collaboration et le partage : le logiciel permet un partage efficace des documents entre tous les membres de l’équipe. Les architectes, les ingénieurs, les concepteurs et les entrepreneurs peuvent accéder aux documents pertinents en temps réel depuis n’importe quel endroit, améliorant la communication et réduisant les temps morts. Le périmètre de travail peut être partagé et discuté, via des outils de communication spécifiques, de manière plus efficace, garantissant une compréhension commune entre toutes les parties impliquées ;
  3. d’assurer le contrôle des versions et la traçabilité des documents : au cours du cycle de vie d’un projet de construction, les documents peuvent subir des variations et des modifications. Le logiciel offre un contrôle complet des versions, garantissant que chaque modification soit suivie et documentée. Cela est particulièrement important pour le périmètre de travail, car toute modification peut avoir un impact significatif sur le projet dans son ensemble. La possibilité de voir qui a apporté des modifications et quand, ainsi que la possibilité de restaurer des versions antérieures, offre un plus grand contrôle sur la qualité des documents ;
  4. d’obtenir plus de flexibilité : avec l’accès aux documents basé sur le cloud, les professionnels de l’AECO peuvent travailler de manière plus flexible depuis n’importe quel appareil connecté à Internet. Cela est particulièrement utile lorsqu’ils sont sur le chantier ou lors de réunions à l’extérieur.

Cette technologie améliore donc la productivité, la collaboration, la sécurité et la flexibilité, contribuant au succès des projets de construction dans un monde de plus en plus numérisé et dynamique. Découvrez par vous-même ces nombreux avantages en activant dès maintenant votre mois d’essai gratuit ! 

 

usbim-dossier
usbim-dossier