Home » BIM et Facility Management » Facility Manager : le guide complet de la profession

facility manager

Facility Manager : le guide complet de la profession

Découvrez qui est le facility manager, ses responsabilités, les différents types de facility manager, le salaire moyen, les compétences requises, la gestion des ressources et l’évolution du métier.


Dans le’ panorama des entreprises d’aujourd’hui, le facility manager émerge comme une figure essentielle : ce professionnel polyvalent joue un rôle fondamental dans la garantie de l’efficacité et de la gestion optimale des environnements de travail. Dans cet article, nous verrons qui est le facility manager, ce qu’il fait, les différents aspects du métier, combien il gagne et les outils indispensables à son activité.

En effet, la gestion des activités d’un facility manager, entre les délais et les réglementations à respecter, avec des techniciens et des fournisseurs à coordonner, peut devenir un véritable enfer. C’est pourquoi certains outils, tels que les outils de GMAO, deviennent si importants : ils le soutiennent dans son travail en réduisant les délais d’intervention, en améliorant la communication entre les parties prenantes et en permettant une planification des activités aussi efficace que possible.

Facility Manager : qui est-il et que fait-il ?

Le facility manager est un professionnel expérimenté qui s’occupe de la gestion des installations et des services de l’entreprise, garantissant un environnement de travail professionnel et efficace en accord avec les objectifs de l’entreprise. Il est responsable de l’optimisation des services liés aux bureaux, aux installations, aux services publics, à la sécurité, aux réseaux téléphoniques et à la restauration. L’objectif principal ? Améliorer l’efficacité et maîtriser les coûts. Il s’agit d’un rôle qui exige des compétences multidisciplinaires.

Généralement, le facility manager travaille en tant que salarié dans de grandes entreprises, des industries, des organismes publics ou privés, ou pour des sociétés de gestion des installations et de génie, en effectuant une large gamme de tâches, divisées en services durs et en services doux.

  • Les hard services se rapportent à la gestion des infrastructures physiques. Cela signifie garantir que tout, des installations techniques à la sécurité, fonctionne sans problème. Le facility manager doit planifier et superviser la maintenance des installations et coordonner le personnel chargé de ces services.
  • Les soft services concernent le bien-être des employés et la fonctionnalité des espaces de travail. Ici, le facility manager s’occupe de services tels que le nettoyage, la réception et les installations de restauration. Ces services améliorants sont essentiels pour créer un environnement de travail confortable et productif.
Fonctions de facility management

Fonctions de facility management

Types de facility manager

Le monde de la gestion des installations est diversifié, avec des professionnels se spécialisant dans divers domaines. Certains se concentrent principalement sur les services durs, garantissant la maintenance des infrastructures et la sécurité. D’autres se consacrent principalement aux services doux, améliorant la qualité de vie au travail des employés. Le choix dépend des besoins spécifiques de l’entreprise.

Salaire moyen du facility manager

L’un des aspects qui pourrait intéresser ceux qui envisagent une carrière de facility manager est le salaire. Sans aucun doute, le niveau d’expérience et la taille de l’entreprise peuvent influencer considérablement le salaire. En Europe, les professionnels juniors peuvent s’attendre à un salaire annuel d’environ 30 000 à 35 000 €. Avec de l’expérience, cette valeur peut augmenter considérablement, avec des salaires dépassant les 60 000 € pour les facility managers expérimentés. À l’étranger, comme aux États-Unis, les salaires varient considérablement, avec une moyenne oscillant entre 75 000 et 127 000 dollars par an.

Formation et compétences

Pour devenir facility manager, une solide formation technique est nécessaire. Les diplômes en gestion de l’ingénierie, en construction ou en économie sont courants, mais ils ne sont pas le seul chemin. Des cours de formation spécifiques en Facility Management peuvent être tout aussi utiles.

De plus, les compétences requises comprennent une solide compréhension de la construction, de bonnes compétences en gestion et une excellente capacité à résoudre les problèmes. Pour réussir en tant que facility manager, les compétences essentielles sont les suivantes : 

  • Compétences économiques et financières : la gestion du budget et des ressources financières est cruciale.
  • Compétences organisationnelles : la capacité à organiser des activités complexes est essentielle pour maintenir l’efficacité.
  • Compétences en communication : une communication efficace avec le personnel et les fournisseurs est essentielle.
  • Gestion du stress : faire face à des situations complexes nécessite une gestion efficace du stress.
  • Multitâche : la capacité à gérer de nombreuses tâches simultanément est un atout.

Comment un facility manager gère ses compétences

La gestion des ressources est cruciale pour un facility manager : il doit analyser les besoins des parties prenantes et planifier soigneusement l’utilisation des ressources à sa disposition pour assurer le bon fonctionnement des bâtiments et des services ; il doit établir des prévisions de dépenses et définir des plans de maintenance. Cependant, son rôle est en constante évolution : aujourd’hui, en plus de gérer les bâtiments et les services, le facility manager est impliqué dans des initiatives de durabilité environnementale et d’innovation. Il doit relever des défis émergents tels que la gestion de l’énergie, la gestion des risques et l’analyse des données pour améliorer l’efficacité.

Tout cela nécessite une organisation précise, la capacité de s’adapter à des situations en évolution constante et le soutien d’outils de GMAO appropriés tels que usBIM.maint capable d’augmenter la productivité des processus de maintenance en réduisant les délais et les coûts liés à la gestion des biens immobiliers et des actifs.

 

 

usbim-maint
usbim-maint