IFC logiciel usBIM.viewer+ visionneuse IFC ACCA software

Fichier IFC : tout ce que vous devez savoir

Qu’est-ce le fichier IFC ? Qu’est-ce la structure de fichier IFC ? Comment ouvrir le fichier IFC ? Les réponses aux questions les plus courantes du livre blanc à télécharger, à l’aide d’un logiciel gratuit

Le fichier IFC a été une véritable révolution dans le monde AEC, car il représente un langage commun de tous les intervenants impliqués dans  le cycle de vie des ouvrages.

Mais qu’est-ce qu’un fichier IFC ? À quoi ça sert ? Comment est-il structuré ? 

Dans cet article, nous répondrons à ces questions, en vous donnant l’opportunité de connaître également l’aspect pratique du sujet et, par conséquent, comment l’utiliser dans votre travail quotidien.

Vous pouvez cliquer sur les autres liens qui vous renvoient vers les articles approfondis sur les différents sujets.

Vous pouvez également télécharger le document détaillé (livre blanc) et obtenir plus d’informations sur le sujet.

Logo original de l'IFC (Industry Foundation Classes) se sont des losange de couleurs différentes qui s'intersecte.

Logo IFC (Industry Foundation Classes)

Qu’est-ce le fichier IFC

Pour répondre à la question  » qu’est-ce que le fichier IFC ?« , il est nécessaire de faire une brève introduction sur le BIM.

Le BIM (Building Information Modeling) est une méthodologie opérationnelle qui permet la coopération entre les intervenants impliqués pendant les phases du cycle de vie d’un bâtiment, pour insérer, extraire, mettre à jour ou modifier les informations de la modélisation.

Le fichier IFC est un format de fichier ouvert, non propriétaire, norme internationale ISO 16739, et peut être utilisé pour échanger et partager des données, pendant les phases de conception, de construction, de gestion et de maintenance, entre toutes les figures et les différentes applications développées par différents éditeurs de logiciels sans avoir besoin de ceux-ci pour prendre en charge les fichiers natifs (propriétaires).

Interopérabilité dans un système fermé et ouvert

Interopérabilité dans un système fermé et ouvert

L’IFC, cependant, n’est pas seulement un format d’échange, mais un schéma, c’est-à-dire une structure de données organisée selon des règles précises : le schéma IFC peut être pensé comme un « système d’archivage » pour organiser et transporter des données numériques.

Pour en savoir plus, lisez l’article « IFC et Open BIM, tout ce que vous devez savoir ».

La structure d’un fichier IFC

Conçu par le buildingSMART International pour prendre en charge l’interopérabilité entre les applications individuelles fonctionnant dans le secteur AEC, le format IFC vous permet de produire des fichiers comprenant : 

  • les informations géométriques des différentes entités des composants «simples» du bâtiment (tels que les murs, les portes, les planchers, etc.) et toutes les données qui leur sont associées ;
  • des informations alphanumériques (propriétés, quantité, classification, etc.) qui spécifient les paramètres, les propriétés physiques, les informations pour la construction, les informations pour la maintenance, etc.

La logique de l’IFC repose sur 3 concepts fondamentaux, qui représentent la structure elle-même et définissent : 

  • IfcObjectDefinition : les entités (objets)
  • IfcRelationshipl : les relations entre les entités
  • IfcPropertyDefinition : les propriétés associées aux entités.
La diapositive illustre le diagramme de composition du schéma des données de l'IFC

Diagramme de composition du schéma des données de l’IFC

Une modélisation BIM est un modèle composé d’ entités paramétriques spécifiques qui ont des relations entre elles et dont les caractéristiques techniques sont décrites par des propriétés. Il est donc naturel que les piliers de la structure de la norme renvoient à ces concepts.

Pour entrer plus en détail sur ce sujet, nous vous proposons de lire les articles : 

Le format du fichier IFC

Le fichier IFC peut être encodé dans différents formats, chacun avec ses propres caractéristiques.

Les formats officiels publiés sur le site web de buildingSMART International sont : 

  • .ifc : format de fichier par défaut basé sur la norme ISO STEP Physical Format (SPF)
  • .ifc-xml : encodage basé sur le langage XML
  • .ifc-zip : archive compressée de l’un de ces formats
  • .ttl : encodage basé sur le langage ifcOWL
  • .rdf : encodage basé sur le langage ifcOWL

Selon le buildingSMART International, le format IFC est l’outil principal pour la réalisation de l’Open BIM.

Le Model View Definition et le BIM

Les MVD représentent des sous-ensembles du schéma IFC défini par le buildingSMART International qui regroupent certaines informations utiles pour des flux de travail ou des utilisations spécifiques.

Ces « vues filtrées » sont très utiles car elles permettent de simplifier le processus d’échange de données et d’éviter le partage de notions inutiles ou redondantes, suivant des procédures standardisées.

L’image suivante montre un diagramme qui donne une idée de l’exhaustivité du schéma IFC et comment un MVD spécifique est capable de le rationaliser en fonction des informations utiles dans un but spécifique.

Représentation graphique de la différence entre les schémas IFC et MVD

Schématisation du schéma IFC et de MVD

D’après ce que l’on peut voir sur l’image précédente, le MVD est une vue filtrée qui reprend une partie des informations du schéma entier ou une partie de celles-ci.

Par conséquent, la fonction de MVD ne dépend pas des nombreux logiciels du marché, mais des informations que vous souhaitez partager.

C’est le résultat d’un besoin spécifique, c’est-à-dire de transférer les informations nécessaires à une situation donnée, facilitant l’échange entre les logiciels disponibles au niveau international.

Lisez l’article « Définition de vue de modèle (MVD) et échange de données BIM » et en savoir plus sur ce sujet.

Les systèmes de classification dans le secteur de la construction

Le système de classification est une méthode de regroupement et d’encodage qui permet d’organiser les entités.

Il existe différents types de classification, avec différentes manières de catégoriser.

Parmi celle-ci, nous pouvons citer : 

  • Omniclass
  • Uniclass
  • Uniformat
  • Masterformat
  • etc.

Avant de conclure, voici deux indications pratiques qui répondent aux besoins les plus courants des techniciens : ouvrir un fichier IFC et convertir un fichier DWG en IFC.

Comment ouvrir un fichier IFC

Si vous avez besoin d’ouvrir un fichier IFC, ou même simplement si vous souhaitez le visualiser en 3D ou modifier sa géométrie ou ses propriétés, nous vous recommandons un logiciel simple et gratuit, et de plus certifié par le buildingSMART International : usBIM.viewer+.

Pour ouvrir, visualiser et éditer un fichier IFC à l’aide du logiciel usBIM.viewer+ il suffit de : 

  • télécharger gratuitement usBIM.viewer+
  • ouvrir le logiciel et cliquez sur Créer un document depuis IFC
  • sélectionner le fichier IFC à ouvrir
  • voir la modélisation 3D, les entités et les propriétés.

Comment convertir un fichier DWG en IFC

Vous avez une conception ou un bloc 3D au format DWG ? Avez-vous besoin de le convertir en IFC et recherchez-vous un outil qui vous permette de le faire de manière simple et fiable ? 

Aujourd’hui, il est de plus en plus nécessaire de convertir des fichiers du format DWG, SKP, OBJ, 3DS au format IFC. Pour ce faire, il est toujours nécessaire d’utiliser un logiciel.

Nous vous conseillons de suivre ces étapes pour obtenir le résultat souhaité de manière très simple : 

  1. Téléchargez et utilisez gratuitement usBIM.viewer+
  2. Choisir l’option Créer un document à partir d'un fichier 3D
  3. Sélectionner la modélisation 3D à convertir
  4. Dans la barre d’outils, cliquez sur Exporter le fichier IFC.

Livre blanc à télécharger

Ci-dessous nous vous proposons un livre blanc (document technique approfondi avec toutes les informations principales) avec la collection de quelques articles sur le sujet IFC, publiés sur BibLus.

Pour tout savoir sur l’IFC, téléchargez maintenant le livre blanc de ACCA .

 

usbim-viewer
usbim-viewer