Gestion de la qualité de la construction : qu'est ce que c'est et pourquoi c'est important

Gestion de la qualité de la construction : qu’est ce que c’est et pourquoi c’est important

La gestion de la qualité de la construction, en anglais Construction Quality Management est le processus qui garantit la qualité de l’ouvrage construit. Découvrez pourquoi est-elle si importante et quelle est la procédure à suivre


Finaliser et livrer au client un travail de qualité est le but ultime de tous les professionnels impliqués dans le processus de construction. La phase de gestion du contrôle de la qualité exige professionnalisme, planification et sens de responsabilités.

Qu’est-ce que le Construction Quality Management ? Et quelle est la bonne procédure à suivre pour obtenir des résultats plus rentable efficaces ? Découvrez-le dans cet article.

Qu’est-ce que la Gestion de la Qualité de la Construction ?

La Gestion de la Qualité de la Construction est le processus par lequel la qualité du travail construit est garantie. Grâce à ce « contrôle de qualité », nous nous assurons que toutes les parties et tous les matériaux utilisés sur le chantier sont conformes au projet et aux normes de sécurité et de qualité. Parlons par exemple de contrôles sur les caractéristiques du sol, d’acceptation du béton, sur la qualité des soudures, etc.

Selon l’élément de construction ou le matériau, les contrôles sont effectués :

  • tant sur le chantier que sur le lieu de production ;
  • soit sur le site lorsque la construction de l’ouvrage est en cours, soit à fermeture de chantier.

Avant de commencer la réalisation de l’ouvrage, par exemple, il est fondamental de vérifier les matériaux de construction et de s’assurer qu’ils respectent les caractéristiques structurelles requises par le projet. Dans le même temps, les contrôles finaux déterminent si l’ouvrage fini est conforme au projet et aux exigences et normes de qualité.

Les principaux objectifs de la Gestion de la Qualité de Construction sont :

  • minimiser les éventuelles erreurs ou défauts constatés lors de la prochaine phase de livraison ;
  • identifier et corriger les défauts et les erreurs avant que le client ne le fasse.

Pourquoi la gestion de la qualité de la construction est-elle importante dans le secteur de la construction ?

La phase de gestion de la qualité de la construction est d’une importance fondamentale dans l’industrie de la construction, car elle :

  • garantit la satisfaction du client ;
  • évite les retouches, ce qui permet d’économiser du temps et des coûts.

Lorsque l’on commence la réalisation d’un ouvrage, on part toujours de l’analyse des demandes du maître d’ouvrage : c’est en effet lui l’utilisateur final qui devra être satisfait de l’ouvrage fini.

Une phase précise et ponctuelle de contrôle de la qualité permet donc de vérifier pas à pas que les exigences de conception sont satisfaites et, en définitive, de s’assurer de la satisfaction du client et de ses exigences.

Par ailleurs, un contrôle de la qualité de la construction effectué avec soin et responsabilité permet d’identifier les incohérences et les erreurs en temps utile afin de pouvoir les corriger sans être en mesure de retoucher, entraînant des pertes de temps et de coûts.

En fin de compte, une gestion efficace et efficiente de la qualité de la construction permet de mener à bien le projet, à tous les niveaux : qualité, satisfaction, respect du chronogramme et du budget.

Quels sont les processus de qualité dans le secteur de la construction ?

Dans le cadre de la gestion de la qualité de la construction, on distingue deux types de processus de qualité :

  1. Assurance de la Qualité
  2. Contrôle de la Qualité

L’Assurance de la Qualité, ou QA, examine non seulement le résultat final du projet, mais se concentre sur l’ensemble du processus de construction (planification, conception, production et installation/réalisation). La QA se concentre donc sur toutes les activités planifiées du processus de construction, garantissant ainsi la satisfaction des exigences de qualité de l’ouvrage fini.

D’autre part, le Contrôle de la Qualité ou QC, est plus axé sur le résultat final du projet que sur le processus qui a conduit à sa réalisation et fournit des contrôles qualitatifs basés sur des mesures et des données numériques. Le Contrôle de la Qualité examine l’achèvement correct d’un travail et détermine si un projet a été achevé ou non conformément aux exigences et aux normes du projet. S’il constate des différences entre les résultats obtenus et les résultats souhaités, il évalue la nécessité d’éventuelles corrections.

Le Contrôle de la Qualité (QC) est un processus obligatoire prévu par les exigences contractuelles et est un outil utilisé par les entrepreneurs pour s’assurer que le travail fini répond aux normes de qualité et aux spécifications des concepteurs et des autres parties prenantes impliquées dans le processus de construction.

Quelles sont les 5 étapes de la procédure de contrôle de la qualité ?

Le contrôle de la qualité dans la construction nécessite une procédure claire qui garantit que cette phase est menée à bien de manière précise et efficace. Voici les 5 étapes d’une bonne procédure de contrôle de la qualité:

  1. Definie What Done Means (définir ce que signifie « fait ») : cette première étape implique l’achèvement du projet sans faille et le respect des normes de sécurité et des exigences du client. Il est ensuite important de partager les résultats de cette première phase avec tous les acteurs impliqués dans le processus qui ont ainsi la possibilité de s’aligner sur les exigences qualitatives du projet.
  2. Have an Inspection Plan (avoir un plan d’inspection) : un plan d’ inspection permet de vérifier que le travail fini répond aux critères d’acceptation de la qualité. Il établit une chronologie des contrôles à effectuer, sur quoi ces contrôles seront effectués et par qui.
  3. Create Quality Control Checklis ( créer une liste de contrôle de la qualité) : la préparation d’une liste de contrôle de la qualité vous permet d’organiser le travail avec précision tout en réduisant le risque de négliger quelque chose. La liste de contrôle est ensuite partagée avec l’équipe de travail pour assurer une coopération parfaite.
  4. Correct Work (travail correct) : lorsque les contrôles effectués contiennent des éléments qui ne répondent pas aux normes requises et dont le contrôle de la qualité n’a donc pas donné de résultat positif, il est nécessaire de procéder à une phase de correction. Dans cette phase de travail correct, l’élément/travail en question est marqué dans la liste de contrôle, il est également documenté par des photographies si nécessaire, puis passe à la phase de correction de l’erreur rencontrée. La correction est documentée et le respect des normes de qualité est à nouveau vérifié, ce qui devrait cette fois donner un résultat positif.
  5. Review and Review (contrôle et vérification) : Lorsque vous interceptez un problème à travers les étapes précédentes, ce que vous faites est certainement de le résoudre afin de procéder au contrôle de qualité du projet spécifique, mais plus à grande échelle, il est également utile de réfléchir avec l’équipe sur les conditions et les raisons qui ont conduit à une telle erreur. L’objectif est d’éviter de commettre à nouveau l’erreur.
les 5 étapes de la procédure de contrôle de la qualité

les 5 étapes de la procédure de contrôle de la qualité

Comment améliorer la gestion de la qualité de construction ?

La phase de Construction Quality Management garantit la qualité du travail fini ; il est donc clair qu’il est dans l’intérêt de tous les intervenants du processus de l’améliorer et de la renforcer. Pour ce faire, il sera certainement utile :

  • Définir les exigences de qualité: pour qu’un processus de gestion de la qualité soit efficace, il est nécessaire d’établir avec précision les exigences et les spécifications de qualité pour chaque étape du projet. Tout cela, ainsi que les normes à respecter, sera contenu dans le Plan de contrôle de la qualité (Quality Control Plan), y compris le temps et les modalités de gestion de la qualité (Quality Management).
  • Gérer et surveiller les Processus de Qualité de la Construction (Construction Quality Processe): une fois les exigences et les normes établies, les délais, les modalités et les responsables du contrôle de la qualité, toutes les attentions et les énergies doivent être dirigées vers la phase active de surveillance qui concernera chaque élément, chaque matériau, chaque travail. Le but ultime est de garantir la construction d’un ouvrage qui respecte les exigences et les normes de qualité et qui, là où c’est possible, pourquoi pas, les dépasse également.

Le contrôle qualité est donc une étape fondamentale du processus de conception.Il est clair que plus tôt on commence à contrôler les projets, moins on encourt de risques et d’erreurs qui ne peuvent être corrigés ou pour lesquels la correction entraînerait une dépense de temps et de coûts non prévus dans le projet initial.

Le contrôle de la qualité du modèle BIM est le maximum d’efficacité que vous pouvez rechercher pendant la phase de gestion de la qualité de la construction, car il vous permet d’effectuer le contrôle de la qualité directement sur le fichier IFC avant même le début du chantier. C’est pourquoi nous vous invitons à essayer dès maintenant et gratuitement pendant un mois, l’ ifc-checker pour une validation BIM optimale !

usbim-checker
usbim-checker