Home » BIM et Conception de bâtiments » La différence entre les standards IDS et IFC ou MVD

La différence entre les standards IDS et IFC ou MVD

La différence entre les standards IDS et IFC ou MVD

Standard IDS, IFC et MVD : quelle est la différence ? De quoi s’agit-il ? À quoi ça sert ? Lisez l’article et découvrez-le tout de suite

Si votre cœur de métier est le BIM, vous avez certainement entendu parler de l’IFC, du MVD et de l’IDS.

Dans cet article, nous allons voir en détail de quoi il s’agit et quel est le fil rouge qui les lie. Nous vous rappelons que vous pouvez utiliser une application IDS BIM pour tirer pleinement parti de ce puissant standard et travailler beaucoup plus rapidement et intelligemment.

La différence entre les standards IDS, IFC et MVD

Le but de IDS, IFC et MVD est similaire : avoir un langage commun à tous les opérateurs impliqués tout au long du cycle de vie de l’ouvrage pour améliorer la communication, éviter les erreurs et faciliter la collaboration.

Le standard IDS travaille en étroite collaboration avec l’IFC pour définir des exigences d’échange pouvant être interprétées par ordinateur pour chaque cas d’usage. Dans la pratique, l’IDS définit la manière dont les informations doivent être échangées et l’IFC est le conteneur de toutes les informations à échanger dans un processus totalement openBIM.

En revanche, le MVD représente une partie de toutes les informations contenues dans l’IFC, filtrées en fonction des exigences fixées dans cet échange particulier.

Ainsi, les trois permettent une gestion optimale de l’échange d’informations dans les projets BIM et, plus généralement, dans les processus openBIM.

Flux de travail OpenBIM avec IFC et IDS

Flux de travail OpenBIM avec IFC et IDS

Qu’est-ce que l’IDS

L’IDS (Information Delivery Specification) est un document interprétable par ordinateur qui définit les Exigences de déclaration (Exchange Requirement) dans le cadre d’un échange d’informations basé sur l’utilisation d’un modèle BIM.
En pratique, il définit comment les objets, les classifications, les matériaux, les propriétés et même les valeurs doivent être livrés et échangés. Il est souvent basé sur l’Industry Foundation Classes (IFC) et sur des classifications, des matériaux et des propriétés supplémentaires (accords nationaux ou spécifiques à l’entreprise, stockés dans des bSDD ou ailleurs).
L’IDS est un composant fondamental qui peut également être utilisé comme contrat pour fournir les informations correctes. Il résout également l’un des aspects les plus importants pour la mise en place correcte d’une commande BIM, à savoir la nécessité pour les clients d’avoir des modèles conformes aux objectifs requis.
L’IDS est né pour répondre à l’exigence de définir et d’optimiser la gestion des besoins d’information dynamiques et complexes, relatifs à toute phase du cycle de vie d’un ouvrage et à tout aspect du monde de la construction (planification stratégique, conception, ingénierie, gestion et maintenance, restructuration, restauration, démantèlement du bien, etc.).
Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire l’article «IDS : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert».

Qu’est-ce que l’IFC

L’IFC (Industry Foundation Classes) est un format de fichier ouvert, non propriétaire, standard international ISO 16739. Il est utilisé pour échanger et partager des données entre toutes les personnes impliquées dans le processus de conception, de construction, de gestion et de maintenance d’un bien, même s’ils utilisent des logiciels et des applications développés par des éditeurs de logiciel différentes.
L’IFC, cependant, n’est pas seulement un format d’échange, mais un schéma, c’est-à-dire une structure organisée de données selon des règles précises : le schéma IFC peut être considéré comme un « système de stockage » pour organiser et transporter des données numériques.
Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article «Fichier IFC : qu’est-ce que c’est et comment l’ouvrir».

Qu’est-ce que le MVD

Un MVD (Model View Definition) est un sous-ensemble du schéma IFC global qui décrit l’échange de données pour une utilisation ou un flux de travail spécifique, en restreignant la portée en fonction des besoins du destinataire.
Ces «vues filtrées» sont très utiles car elles facilitent le processus d’échange de données et évitent le partage de notions inutiles ou redondantes, selon des procédures standardisées.
En définitif, le MVD est une vue filtrée qui incorpore une partie des informations de l’ensemble du schéma

Model View Definition

Model View Definition

Par conséquent, la fonction de MVD ne dépend pas des nombreux logiciels du marché, mais des informations que vous souhaitez partager.

C’est le résultat d’un besoin spécifique, c’est-à-dire de transférer les informations nécessaires à une situation donnée, facilitant l’échange entre les logiciels disponibles au niveau international.

Lisez l’article «Model View Definition (MVD) et échange de données BIM» et apprenez-en plus à ce sujet.

usbim-ids
usbim-ids