Home » BIM et Conception de bâtiments » Le contrôle qualité de la construction pour des bâtiments de qualité

Le contrôle qualité de la construction pour des bâtiments de qualité

Le contrôle qualité de la construction pour des bâtiments de qualité

Le contrôle qualité de construction est le système de gestion de la qualité de la construction. Découvrez la meilleure façon de procéder


Un peu comme dans tous les secteurs, le succès de ce qui est réalisé est basé sur la qualité des matières utilisées et des processus suivis. Le secteur de la construction ne fait pas exception, bien au contraire ! 

La qualité des matériaux utilisés et la qualité des phases de travail sur le chantier sont la base solide sur laquelle construire un ouvrage qui répond aux exigences qualitatives du projet et qui répond aux différentes normes requises. Pour cette raison, la phase de contrôle de la qualité est essentielle dans le processus de construction.

Mais en quoi consiste vraiment cette étape ? Comment rédiger un plan de contrôle de la qualité de construction ? Faisons ensemble le point de la situation.

Qu’est-ce que le contrôle de la qualité de construction (Construction Quality Control) ?

Le contrôle de la qualité de construction est un processus qui fait partie de la phase de gestion de la qualité de la construction  qui se concentre sur le résultat final du projet et sur la qualité de la construction, en contrôlant et en garantissant la qualité de tous les matériaux et de tous les travaux sur le chantier.

Le but est d’assurer la réalisation d’un ouvrage qui respecte les niveaux qualitatifs requis et qui ne met donc pas en évidence dans le temps des problèmes causés par la mauvaise qualité des matériaux et des processus.

Un contrôle de qualité effectué de manière ponctuelle et attentif sur le chantier a une incidence positive sur tout le cycle de vie du bien.

Le contrôle devra garantir la qualité de ces trois aspects de l’ouvrage :

  • Conception: le projet doit répondre aux exigences réglementaires et fonctionnelles liées à son utilisation et aux demandes du client ;
  • Matériaux: une fois arrivés sur le chantier, on effectue sur les matériaux un contrôle minutieux qui vérifie que les matériaux arrivés sont exactement ceux commandés et qu’il a les caractéristiques conformément au projet et au contrat ;
  • Construction: la construction, dans son intégralité, doit être conforme à toutes les spécifications de conception, aux instructions du fabricant et aux exigences légales.
Contrôle qualité

Contrôle qualité

Quelles sont les méthodes de contrôle de la qualité de construction ?

Pour pouvoir contrôler la qualité d’un ouvrage construit, il existe différentes approches, chacune s’adaptant plus ou moins bien en fonction de la typologie, des exigences et de l’ampleur du projet. L’Organisation internationale de normalisation a établi dans la norme ISO 9001 des critères standard pour le contrôle de la qualité.

Les normes énumérées dans la ISO 9001 sont basées sur l’engagement du personnel concerné, l’attention portée au client, le leadership, l’approche processus, l’amélioration, la prise de décision fondée sur des preuves et la gestion des relations.

Il existe quatre méthodes spécifiques pour gérer le contrôle de la qualité de la construction :

    Processus d’amélioration continue :

  • Continuous improvement : Processus d’amélioration continue approche qui met l’accent sur l’amélioration des processus au fil du temps. Les améliorations sont détectées grâce aux commentaires des clients et aux processus d’analyse interne.
  • Système Kaizen : D’un mot japonais qui signifie « changer pour le mieux », Kaizen fait référence à une philosophie basée sur la recherche continue de moyens d’amélioration, philosophie qui dans ce cas est appliquée au contrôle de la qualité des constructions. La mise en œuvre par tous les membres d’une équipe de cette méthodologie dans leurs pratiques quotidiennes entraîne des améliorations progressives et constantes.
  • Six sigma : approche de la résolution de problèmes qui se concentre sur l’identification et la résolution proactive des problèmes qui se posent. Les principales étapes de cette approche de gestion du contrôle de la qualité sont les suivantes : Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer et Contrôler.
  • Lean Management : comme la Lean Construction , le Lean Management (Gestion allégée) est également un processus fortement collaboratif basé sur l’élimination des gaspillages et des déséconomies qui risqueraient d’ôter de la valeur au client final.

Qui est responsable du contrôle qualité dans le secteur de la construction ?

Le responsable du contrôle qualité (QC) dans le secteur de la construction est le QC Manager: il devra assurer la mise en œuvre et la gestion du programme de qualité établi avec les contractants. Le QC Manager assure :

  • la coordination des activités de qualité :
  • l’exécution de tests et de services de surveillance ;
  • que la qualité du travail répond aux exigences contractuelles du projet et maintient les normes d’excellence fixées par la coentreprise.

Parmi les compétences (Skills) du QC Manager, nous trouvons :

  • aptitude au travail en équipe ;
  • compétences en gestion d’équipes d’inspection et d’analyse ;
  • compétences en résolution de problèmes ;
  • aptitude à organiser un système documentaire ;
  • aptitude au dialogue ;
  • qualité managériale et organisationnelle.

Comment rédiger un plan de contrôle de la qualité de construction ?

Le plan de contrôle de la qualité est l’un des outils clés pour effectuer avec précision le contrôle de la qualité de la construction et de ses éléments constitutifs. Comment rédiger un bon plan de contrôle de la qualité ?

Bien entendu, la personne qui établit le plan de contrôle de la qualité inclura toutes les informations nécessaires pour identifier le projet spécifique et une section pour la signature de tous les membres de l’équipe afin qu’ils reconnaissent le plan. En plus de ces deux sections générales, les points suivants doivent être pris en compte afin de rédiger un plan de contrôle de la qualité de la construction efficace :

Organigramme et documentation: l’organigramme est essentiel pour établir les tâches et les responsabilités de chaque membre de l’équipe. Avoir ces informations à disposition sert à bien organiser le travail et à avoir toujours des rôles et des responsabilités clairs, tout au long du processus de construction. La documentation couvre tous les programmes et les certifications des opérateurs impliqués, en particulier lorsque des qualifications particulières sont requises pour certains types de travaux.

Identification des responsabilités: lors de la rédaction d’un plan de contrôle de la qualité, le gestionnaire de contrôle de la qualité et ses responsabilités seront également inclus. Il s’agit notamment de la préparation, de l’approbation et de la mise en œuvre du plan de contrôle de la qualité de la construction, de la mise à jour des documents, de la vérification des matériaux, etc.

On trouve aussi généralement dans cette section la lettre d’autorisation d’arrêt des travaux, un document signé par le client et les différents intervenants, qui donne au responsable du contrôle de la qualité le pouvoir de suspendre le chantier ou les travaux en cas de non-conformité aux normes ou de découverte de matériaux ne répondant pas aux exigences de qualité et de performance attendues.

Définition des travaux: on identifie les travaux et les entrepreneurs avec leurs contacts.

Phases d’inspection: selon le matériau ou la phase de travail, il faudra plus ou moins de contrôles et à différents moments du processus, le tout pour garantir la qualité requise et éviter les retouches.

Tests et vérifications pour le contrôle qualité: la section est parmi les plus substantielles et les plus importantes qui contiendra des informations sur les vérifications à effectuer, la méthode de contrôle et de mesure à utiliser, la fréquence avec laquelle effectuer les tests, etc.

Sur la base des points énumérés ci-dessus, voici un exemple de plan de contrôle de la qualité de construction :

Plan de contrôle de la qualité de construction

Plan de contrôle de la qualité de construction

Le contrôle qualité de la construction est donc un processus fondamental pour la réussite d’un projet. De toute évidence, partir le plus tôt possible avec les contrôles vous permettra de réduire les risques, les erreurs et les dépenses inutiles de temps et de coûts non prévus dans le projet initial.  Dans ce secteur spécifique, l’efficacité maximale qui peut être recherchée pendant la phase de contrôle de la qualité de la construction est obtenue avec le BIM.

C’est pourquoi nous vous conseillions de commencer le processus de conception en ayant déjà effectué la validation des modèles BIM via l’ifc-checker; de cette façon, vous vous assurerez un travail final de qualité assurée !

 

usbim-checker
usbim-checker