Home » BIM et Architecture » Les avantages de la maturité du BIM au niveau 2

Les avantages de la maturité du BIM au niveau 2

Voici un approfondissement de la maturité BIM du niveau 2  : définition, dessins à produire et avantages pour votre travail

Quels sont les niveaux de maturité numérique du BIM ? Qu’est-ce que le BIM niveau 2 ? Quelles sont les procédures et les élaborations qui le caractérisent ? 

Voyons ce que prévoit la maturité BIM au niveau 2 et quels sont les avantages pour votre travail.

De plus, si vous êtes intéressé par le BIM et le travail collaboratif, nous vous suggérons d’utiliser usBIM, la plateforme gratuite et entièrement en ligne qui vous permet de travailler conformément aux exigences du niveau de maturité numérique BIM 2 et même 3.

Les niveaux de maturité du BIM

Pour commencer, nous vous rappelons que les niveaux de maturité du BIM indiquent les progrès technologiques réalisés dans le secteur AEC en fonction du degré de collaboration et de partage des informations entre les différentes parties prenantes impliquées dans un projet.

Tout commence par le niveau de base (L0), où aucune collaboration n’est prévue pour l’exécution des tâches, et arrive au dernier niveau (L3), caractérisé par une intégration parfaite des informations et l’utilisation de plateformes cloud et de modèles BIM.

Les niveaux du BIM sont définis de manière légèrement différente par les diverses normes.

Les niveaux de maturité du BIM des PAS aux ISO

Les niveaux de maturité du BIM des PAS aux ISO

Dans le détail, les PAS 1192 introduit 4 niveaux de maturité numérique : 

    • L0 – Collaboration faible – fonctionne en 2 dimensions avec Software Computer Aided Design (CAD) ou sur des documents papier ;
    • L1 – Collaboration partiale – on travaille en 2D ou 3D avec des logiciels de Conception Assistée par Ordinateur par le biais de fichiers numériques d’échange;
    • L2 – Collaboration complète – fonctionne en 3 dimensions ;
    • L3 – Intégration complète.
Les 4 niveaux de maturité du BIM

Les 4 niveaux de maturité du BIM

Actuellement, les indications des PAS 1192 ont été dépassées et absorbées par la norme ISO 19650, qui introduit 3 niveaux de maturité BIM :

  • stage 1 – combiner des modèles de CAO 2D et d’information, répondant aux exigences réglementaires nationales, pour la gestion du projet de l’ouvrage ;
  • stage 2 – les modèles d’information disciplinaires, fédérés, conformes aux normes internationales ISO 19650, garantissent la gestion intégrée du projet de l’ouvrage ;
  • stage 3 – les systèmes de bases de données structurées des modèles d’information, immédiatement interrogeables, permettent d’imposer l’OPEN BIM comme système de gestion du projet de l’ouvrage et de sa mise en service ultérieure.

Pour approfondir vos connaissances sur les niveaux de maturité du BIM, nous vous recommandons également de lire l’article «De 0 à 3, quels sont les niveaux de maturité BIM».

Voyons en détail ce que prévoit le niveau de maturité numérique BIM 2.

Niveau de maturité BIM 2

Le niveau BIM 2 indique une collaboration complète entre tous les intervenants impliqués dans la conception. La collaboration se fait en travaillant sur des modèles 3D BIM partagés entre les professionnels qui s’enrichissent de nombreuses informations utiles qui concernent toute durée de vie du bâti.

À ce stade, en effet, deux nouvelles dimensions du BIM sont introduites: la 4D qui ajoute des informations sur la gestion du temps et la 5D, relative au calcul des coûts.

Modèle des niveaux de maturité BIM (Bew-Richards)

Modèle des niveaux de maturité BIM (Bew-Richards)

Le passage au niveau 2 BIM est régi par la norme internationale PAS 1192.

Bien que le travail collaboratif soit au cœur du niveau BIM 2, il n’est pas nécessaire que tous les membres de l’équipe travaillent sur les mêmes modèles CAO 3D. Chaque membre peut utiliser un modèle distinct qui doit cependant être partageable grâce à des formats ouverts et interopérables (un fichier IFC par exemple fondamental pour l’échange de données BIM) contenant toutes les informations du projet.

De cette façon, toutes les parties prenantes impliquées dans le projet ont une vue d’ensemble de toutes les informations disponibles et peuvent les modifier et les mettre à jour à chaque étape du cycle de vie du bâti. Cela permet une pleine collaboration entre les parties et, de fait, la création d’un modèle BIM unifié.

Pour ce faire, vous devez travailler avec des formats de fichiers ouverts (IFC, COBie, etc.).

En résumé, à ce stade, tous les membres de l’équipe travaillent de manière coordonnée pour obtenir un modèle fédéré qui conserve les caractéristiques spécifiques de chaque discipline du projet.

Les avantages du BIM au niveau 2

En respectant les exigences prévues pour le niveau de maturité BIM 2, vous pouvez avoir de nombreux avantages pour votre travail :

Le passage au niveau de maturité BIM 2 (et mieux encore au niveau 3) aura des avantages importants pour le secteur de la construction.

En bref, nous pourrions en résumer quelques-uns ci-dessous :

  • Augmentation de la productivité – La possibilité de partager des informations plus rapidement et plus facilement peut offrir une augmentation significative de la productivité. Le travail collaboratif peut réduire le temps nécessaire pour intégrer et modifier de nouvelles informations. Une productivité accrue signifie également une réduction des coûts et, par extension, une plus grande efficacité en termes de planification du projet.
  • Big Data – Le BIM apportera une aide considérable dans la gestion de grandes quantités de données. La gestion plus efficace des big data changera la façon dont beaucoup de professionnels travaillent dans la construction (par exemple, les techniciens, les entreprises, etc.).
  • De nouvelles possibilités pour les petits marchés – Le BIM peut jouer un rôle important dans l’optimisation du processus de construction . Cet élément pourrait bientôt conduire à l’ouverture et au développement de nouveaux marchés qui, jusqu’à présent, n’avaient pas les bons outils pour se développer. Grâce à un modèle collaboratif totalement ou partiellement intégré, ils seront en mesure de faire face à un grand nombre de difficultés auxquelles ils sont confrontés quotidiennement.
  • Bâtiments de qualité supérieure – L’augmentation de la quantité de données combinée à la capacité de les gérer avec plus de précision conduira finalement à une amélioration considérable de la qualité de nos bâtiments. En terme simple, des bâtiments plus complexes seront conçus et construits pour offrir beaucoup plus à leurs résidents. Des paramètres tels que l’ environnement et la modernisation des structures conçues seront plus faciles à prendre en compte lors de la procédure de construction.
  • Amélioration de la détection des interférences – Grâce au BIM, le processus de détection des interférences est considérablement amélioré.
    Le terme clash fait référence aux erreurs potentielles qui apparaissent lors de la conception et de la construction d’un bâtiment. Le BIM peut grandement aider à détecter les interférences et, par conséquent, augmenter l’efficacité du projet. Les fichiers IFC offrent une grande aide pendant ce processus.
  • Gain de temps – Au niveau 2, le gain de temps se traduit par une livraison anticipée du travail résultant de plusieurs facteurs (par exemple, l’utilisation d’un Environnement de Données Commun et d’outils de collaboration permettant des méthodes de travail plus simples et un échange d’informations plus rapide) ;
  • Économies de matériaux et de coûts – Les économies de coûts les plus importantes résultent d’une réduction du nombre de modifications, d’une meilleure détection des interférences et de l’optimisation de la gestion et de la maintenance des biens ;
  • Amélioration de la santé et de la sécurité – L’utilisation du BIM de niveau 2 peut contribuer à améliorer la santé et la sécurité à tous les stades du cycle de vie de l’ouvrage. Par exemple, un modèle 3D fournit la base visuelle pour une formation directe du personnel, grâce à des simulations 4D et à la réalité virtuelle immersive. Les bénéfices sont quantifiés en analysant la réduction du nombre d’accidents et de maladies liés au travail imputables au niveau BIM 2 ;
  • Amélioration de l’utilisation et de la qualité des ressources – L’utilisation de modèles BIM et de méthodes de travail conformes aux standards BIM de niveau 2 garantit une compréhension optimale des choix de conception par tous (concepteurs, maîtres d’ouvrage, entreprises, etc.). Cela garantit une meilleure qualité du produit final ainsi que les exigences du client. Par exemple, la visualisation 3D et 4D aide à créer un environnement confortable car elles permettent d’évaluer de nombreux aspects qui ne sont pas facilement identifiables avec les méthodes traditionnelles (dessins 2D, etc.). Plus la qualité architecturale du produit fini est élevée, meilleure sera la réponse des utilisateurs. Par exemple, un environnement de travail confortable affecte la productivité des travailleurs, etc.  

BIM niveau 2 : livrables

Dans le BIM niveau 2, les produits livrables doivent être dérivés d’un modèle global qui représente une fédération entre des modèles de différentes disciplines (structure, installation, architecture, etc.) et qui a été vérifié par la détection des collisions (vérification des incohérences/conflits).

Voici la liste des livrables standards et des procédures à suivre pour le niveau BIM 2 :

  • conformità ai requisiti previsti dall’EIR (Exchange Information Requirements);
  • BIM Execution Plan (BEP);
  • classificazione tramite Uniclass 2015;
  • respect des BS (PAS) ;
  • plan de travail numérique (décrivant le niveau de détail – Phases de travail LoD / CIC) ;
  • bibliothèques 3D intelligentes ;
  • modèles 3D intelligents ;
  • collaboration basée sur la 3D ;
  • relever numérique 3D ;
  • optimisation des performances des actifs ;
  • COBie (Construction Operations Building Information Exchange) ;
  • Environnement commun de données (CDE).

 

A ces standards s’ajoutent des livrables qui ne seraient pas strictement nécessaires à ce niveau de maturité mais qui seraient sans doute améliorants :

  • CIR (Contractors Information Requirements) ;
  • vérification préventive des interférences (clash prevention) ;
  • validation du modèle (model validation) ;
  • estimation des coûts par le modèle 3D (Take-OffModel).
  • modèles 4D et 5D;
  • collaboration basée sur les modèles BIM.

 

usbim
usbim