Home » BIM et Architecture » Liste de Contrôle de la Qualité de la Construction : les 5 éléments essentiels

Liste de Contrôle de la Qualité de la Construction : 5 éléments essentiels

Liste de Contrôle de la Qualité de la Construction : les 5 éléments essentiels

La Liste de Contrôle de la Qualité de Construction est la liste qui garantit la qualité du produit final grâce à des points de contrôle spécifiques. Découvrez ses 5 éléments essentiels

Si vous êtes un professionnel du secteur AEC, vous saurez certainement que lors de la phase de conception, il est essentiel de valider toutes les données d’un modèle IFC avec l’outil approprié ifc checker. Lors de la phase de construction, il sera nécessaire d’effectuer des contrôles de qualité sur les différents matériaux, avec des moyens et des procédures spécifiques. Pour que ce processus soit simple et efficace, les Quality Control Checklists nous aident.

Mais savons-nous vraiment comment utiliser ces listes de contrôle pour la qualité ? Quels sont leurs éléments essentiels ? Nous allons le découvrir ensemble dans cet article !

Quel est le but de la liste de contrôle de la qualité dans la construction ?

Dans un autre article, nous avons vu en quoi consiste le contrôle de la qualité de la construction, pour lequel la liste de contrôle de la qualité est un outil essentiel pour assurer un contrôle de la qualité rapide et efficace.

Une Quality Control Checklist est donc une liste de contrôle dans le secteur de la construction dont le but est de s’assurer que tous les aspects critiques du contrôle de la qualité sont soigneusement examinés et que la communication des rôles et des responsabilités au sein de l’équipe soit rapide et sans équivoque.

Parmi les principales raisons qui poussent les équipes de conception à utiliser une liste de contrôle de la qualité dans le processus de contrôle de la qualité, nous trouvons :

  • créer une plus grande sensibilisation aux problèmes à haut risque ou à haute probabilité ;
  • fournir un registre des inspections qui contient également une liste de ce qui a été inspecté.

Quelles sont les 5 meilleures pratiques pour l’identification d’une bonne liste de contrôle qualité ?

Pour que le contrôle de la qualité de la construction soit vraiment efficace, les listes de contrôle de la qualité doivent être aussi courtes et intuitives que possible.

Voici les 5 meilleures pratiques pour élaborer des listes de contrôle qui vous permettent de tirer le meilleur parti du processus de contrôle de la qualité :

  1. Ne pas reproduire l’intégralité de la spécification technique :
    nous savons que la spécification technique est un document important dans un projet, mais il n’est pas nécessaire de la reproduire entièrement dans une liste de contrôle de la qualité, car cela la rendrait trop longue et trompeuse. La synthèse est d’une importance capitale.
  2. Se concentrer sur les problèmes les plus courants :
    il n’est pas nécessaire de créer une liste excessivement longue d’éléments à contrôler. Il suffit d’entrer les questions (problématiques) les plus couramment utilisées dans le secteur AEC et de revoir périodiquement la liste de contrôle pour supprimer ou ajouter des questions.
  3. Garder les points de contrôle concis :
    pour que le personnel impliqué dans le contrôle qualité perçoive les points de contrôle comme un outil vraiment utile et qu’il les accélère dans leur travail, il est important que les checkpoints (points de contrôle) restent concis et se limitent à un certain nombre.
  4. Utiliser les bonnes caractéristiques pour chaque point de contrôle : 
    chaque point de contrôle a un but légèrement différent de l’autre, il est donc utile d’identifier les fonctionnalités appropriées pour chacun d’eux en tenant compte :

    • les checkboxes utilisés pour afficher l’état ;
    • comment les données sont collectées dans les champs et les tables ;
    • observations et commentaires sous forme libre ;
    • images avec balisage, horodatage et position GPS ;
    • accès direct aux documents, dessins et spécifications techniques (fichier ou lien hypertexte) ;
    • images de référence du travail effectué correctement pour enseigner/former sur ce qu’il faut rechercher ;
    • instructions pour les inspecteurs ;
    • la raison pour laquelle une question a été signalée (dommages causés par d’autres, travaux, défaut matériel, etc.) ;
    • les actions correctives nécessaires pour résoudre un problème signalé (réparation, remplacement, formation) ;
    • priorité des champs reportés ;
    • date d’expiration des postes individuels ;
    • responsables du travail accompli et des problèmes rencontrés.
  5. Utiliser le bon langage :
    les points de contrôle devraient être aussi spécifiques que possible, de sorte que le personnel de terrain, les inspecteurs et toute personne les lisant aient une compréhension claire de ce que vous vouliez entendre. Il est recommandé d’inclure des indicateurs spécifiques tels que les mesures, les températures et les tolérances afin de fournir des données complètes et précises aux futurs lecteurs. Les points de contrôle devraient également être présentés sous la forme d’affirmations plutôt que de questions afin de fournir une clarté maximale.

Quels sont les 5 éléments essentiels d’une construction quality control checklist ?

Selon toute probabilité, les points de contrôle répertoriés dans une liste de contrôle qualité varient en fonction du type de construction spécifique et concret.

Cependant, il existe cinq éléments essentiels qui figureront toujours dans une liste de contrôle de bonne qualité, à savoir :

  1. exigences du produit (product requirements):
    ce point représente une étape fondamentale du CQ (Contrôle Qualité) car on s’assure que le matériau utilisé correspond à celui de la conception en termes d’exigences. À ce stade, on vérifie généralement des aspects tels que : le matériau utilisé, le poids et les dimensions, l’étiquetage, etc.
  2. exigences d’emballage (packaging requirements):
    au moment où les matériaux sont livrés sur le chantier, avant même le contrôle sur les matériaux eux-mêmes, il est nécessaire d’évaluer la qualité de l’emballage qui protège en fait le produit lui-même pendant le transit. À ce stade, nous vérifions : le poids et la taille de l’emballage, l’étiquetage, le matériau utilisé pour l’emballage.
  3. tests et contrôles sur place (on-site product tests and checks):
    cette étape est très délicate, elle doit être réalisée avec soin et, en fonction du matériau à contrôler, également avec les bons moyens. Surtout dans le bâtiment, il s’agit de réaliser des contrôles sur les matériaux de construction et sur leurs caractéristiques physiques et mécaniques, en établissant la typologie d’essai, la procédure, les résultats attendus et les tolérances.
  4. classification des défauts (Defect Classification):
    il
    est probable qu’à la suite d’une inspection sur place, des défauts ou des incohérences dans le produit ou le matériau seront détectés. Il est important à ce stade de classer les défauts détectés qui, selon l’AQL (Acceptable Quality Limits), seront acceptés ou non sur le chantier.
  5. collaboration entre l’équipe de conception, les fournisseurs et le personnel CQ dans la rédaction des checklists (Collaboration between the project team, suppliers and QC staff in drafting inspection checklists):
    on a souvent tendance à sous-estimer ce point, mais la collaboration entre les acteurs impliqués dans le processus de CQ est fondamentale pour une compréhension plus claire et mutuelle des exigences requises sur le produit, sur l’emballage, etc.

Comment rédiger une liste de contrôle de la qualité de construction ?

Nous avons vu quels sont les 5 éléments essentiels à inclure et à « traiter » dans une liste de contrôle de la qualité de la construction.

S’il est certain que ces éléments sont toujours présents dans une bonne liste de contrôle qualité, il est également vrai qu’en opérant dans le secteur de la construction, la liste de contrôle varie en fonction du produit ou du matériau à contrôler.

Afin que vous puissiez vous faire une idée d’une véritable liste de contrôle, voici le modèle d’une checklist à adopter en cas de contrôle qualité du béton :

Modèle d'une liste à adopter en cas de contrôle qualité du béton 

Modèle d’une liste de contrôle qualité pour le béton

Modèle d'une liste de contrôle qualité pour le béton

(partie 2) Modèle d’une liste de contrôle qualité pour le béton

L’utilisation de matières premières de qualité et correspondant aux exigences du projet est essentielle pour atteindre les objectifs de conception fixés et satisfaire les clients et leurs besoins.

Là aussi, le BIM peut vous être d’une grande aide et c’est pourquoi nous vous conseillons de commencer votre conception en validant vos modèles BIM via l’ifc checker ; de cette façon, vous serez sûr de la qualité du résultat final !

 

usbim-checker
usbim-checker