Home » BIM et chantiers » Liste de réserves : qu’est-ce que c’est et comment la créer

Liste de réserves de la construction

Liste de réserves : qu’est-ce que c’est et comment la créer

Une liste de réserves de la construction est un document répertoriant les activités à compléter ou à corriger avant la clôture du projet de construction. Voici comment la créer


Dans le domaine du bâtiment, la précision et l’attention aux détails sont cruciales. Mais que se passe-t-il lorsque le projet approche de sa conclusion et qu’il reste encore de nombreuses questions en suspens à résoudre ? 

C’est là qu’intervient la punch list ou liste des réserves, une liste de contrôle qui aide les parties prenantes à identifier les travaux et les activités à compléter ou à corriger avant que le projet de construction ne puisse être considéré comme clos.

Découvrez dans cet article comment ce document, en apparence simple, est en réalité un outil indispensable dans l’industrie de la construction pour garantir la qualité, la sécurité et la fiabilité du résultat final.

Si vous souhaitez tester l’efficacité de cet outil sur le terrain, je vous recommande d’essayer un logiciel de liste de réserves. Il s’agit d’une plateforme en ligne qui vous aide à suivre et gérer chaque activité sur le chantier à l’aide de feuilles de planification hautement dynamiques et personnalisables. C’est également un outil très utile pour maintenir une communication ouverte avec vos collaborateurs et vous assurer que vos projets de construction se déroulent sans accroc et dans le respect des délais et des coûts prévus.

Qu’est-ce qu’une liste de réserves dans la construction

Dans le domaine de la construction, le terme liste de réserves (ou punch list) fait référence à une liste de contrôle créée vers la fin d’un projet pour identifier et documenter les activités restantes, les travaux incomplets ou les défauts qui doivent être résolus avant que l’ouvrage puisse être considéré comme terminé et livré au client ou au propriétaire.
L’expression « punch list« , qui se traduit littéralement par « liste de perforation », trouve son origine dans le fait que, historiquement, le responsable du projet pratiquait manuellement un petit trou à côté de chaque élément répertorié sur la liste (à l’époque sur papier) pour indiquer que cette activité spécifique avait été complétée.

Contrairement à ce qui se faisait autrefois, il est aujourd’hui possible d’utiliser des outils informatiques pour créer et gérer de manière plus rapide et efficace les punch list de construction.

Qui est le responsable d’une Punch Liste dans le bâtiment

Toutes les parties impliquées dans le processus de construction jouent un rôle crucial dans la définition d’une liste de réserves et l’exécution des activités qu’elle contient. Il s’agit en effet d’un processus collaboratif impliquant la participation de différentes parties, chacune ayant son propre rôle, notamment : 

  • le propriétaire, chargé d’inspecter le travail réalisé, d’identifier et de répertorier tous les éléments encore incomplets ou réalisés en contradiction avec les prévisions du projet. Le client, ou propriétaire, participe également à la révision et à l’approbation de la liste de contrôle finale ;
  • l’entreprise générale, qui consulte la liste de réserves fournie initialement par le propriétaire et contribue à intégrer et perfectionner la liste de contrôle avec d’autres problèmes à résoudre avant la clôture définitive du projet. Avec son équipe, l’entreprise est chargée d’apporter les corrections et compléments nécessaires, garantissant que le projet respecte les spécifications techniques et les normes convenues ;
  • les sous-traitants, qui collaborent à la réalisation de parties spécifiques du projet et peuvent être appelés à résoudre des problèmes spécifiques ou à compléter certains travaux, en fonction des tâches assignées par l’entreprise générale ;
  • les concepteurs, y compris les ingénieurs et les architectes, dont le rôle est d’aider les parties prenantes à identifier les défauts de construction et les éventuelles divergences, en vérifiant la qualité, la conformité et la justesse du travail effectué ;
  • le chef de projet, qui peut être spécialement chargé de coordonner les efforts de toutes les parties impliquées dans la liste de réserves de construction, s’assurant que chacun fait correctement son travail et que les corrections sont effectuées de manière opportune et précise.
Responsables de la liste de réserves

Responsables de la liste de réserves

Qu’est-ce qu’une liste de réserves devrait inclure

En général, les listes de réserves de la construction incluent des travaux mineurs et des corrections mineures, car les problèmes plus complexes sont abordés et résolus aux étapes précédentes grâce aux ordres de modification.
Les principaux éléments que l’on peut trouver dans ces listes de contrôle comprennent : 

  • des défauts de construction : ils se réfèrent à tout travail ne respectant pas les spécifications du projet ou les normes de qualité, tels que des défauts esthétiques, des problèmes structurels ou des composants non fonctionnels ;
  • des travaux incomplets : il s’agit de travaux non encore effectués ou complétés seulement partiellement, pouvant concerner l’installation de fenêtres, l’application de finitions ou l’aménagement d’espaces extérieurs à l’édifice ;
  • des problèmes de sécurité : ils concernent des situations potentiellement dangereuses ou des violations du code qui doivent être traitées avant que le projet puisse être considéré comme sûr pour les occupants ;
  • la nettoyage et les retouches finales : cette catégorie comprend le nettoyage du chantier et l’exécution de retouches esthétiques finales pour garantir que le projet soit présentable et prêt à être utilisé ;
  • des tests et la mise en service : cela concerne les tests qui doivent être effectués pour vérifier que tous les éléments installés, les matériaux et les équipements fonctionnent comme prévu et sont pleinement opérationnels.
Création de punch lists numériques pour la gestion des défauts de construction avec usBIM.resolver

Création de punch list numériques pour la gestion des défauts de construction avec usBIM.resolver

Quelles sont les informations fournies par une Liste de réserves

Pour chacun des éléments contenus dans la liste de réserves de la construction, il est opportun d’indiquer : 

  • le numéro, un indicateur numérique permettant aux parties impliquées de communiquer clairement sur quelle activité elles font référence ;
  • le nom de l’activité, caractérisé par une expression synthétique facilitant l’identification immédiate de l’activité à effectuer ;
  • la description, fournissant des informations plus détaillées sur l’étendue du travail nécessaire pour aborder le problème ;
  • la priorité, permettant d’évaluer le degré de criticité du problème et fournissant des indications sur les activités à réaliser avant d’autres ;
  • le responsable, la personne à qui la responsabilité de l’achèvement du travail est attribuée ;
  • la date de début, indiquant le moment où l’assignataire commence à travailler sur une activité ;
  • la date d’échéance, indiquant la date limite à laquelle le travail doit être terminé ;
  • l’état d’achèvement, fournissant des informations sur la phase où se trouve l’activité (comme non démarrée, en cours ou terminée).

Comment créer une liste de réserves de construction

Lorsque le projet de construction est en phase de finalisation, il est important de suivre une série d’étapes pour identifier, documenter et rectifier tout travail incomplet avant que l’ouvrage ne soit livré au propriétaire.

Le chef de projet de l’entreprise générale effectue une inspection préliminaire pour examiner le travail réalisé par les sous-traitants et vérifier la présence de composants endommagés ou d’installations incorrectes, en notant tout sur un document servant de liste de contrôle interne.

Le propriétaire du projet fait de même, effectuant une inspection plus détaillée, enregistrant sur sa propre punch list les éléments incomplets ou incorrectement réalisés.

Les concepteurs participent à la procédure détaillée pour identifier d’éventuelles divergences par rapport au projet initial et noter tout ce qui doit être modifié.

À la fin du processus, l’entrepreneur général acquiert la liste de contrôle du propriétaire et la combine avec la sienne pour créer la liste de réserves finale de la construction.

Qu’est-ce qu’une « zero Punch Liste »

L’objectif de chaque projet de construction est d’atteindre zéro élément sur la liste des choses à faire.

La soi-disant « zero punch list » représente un scénario ambitieux où, après l’inspection finale et l’analyse détaillée d’un projet de construction, il n’y a absolument aucun travail incomplet, aucune lacune de qualité, aucun problème de sécurité ou aucune déviation par rapport aux plans et aux spécifications convenus.

En d’autres termes, tout dans le projet est considéré comme complet et conforme aux spécifications techniques et répond aux normes de qualité prévues dans les documents contractuels.

Atteindre une Zero Punch List est un résultat significatif et reflète un niveau élevé d’attention aux détails, de contrôle de la qualité et de coordination entre toutes les parties impliquées dans le projet de construction. Cela démontre que l’ensemble du projet a été réalisé à la perfection, sans lacunes évidentes ni travaux incomplets.

Comment utiliser une liste de réserves pour la gestion du projet

La liste de réserves de la construction est un outil indispensable pour la gestion de projet car elle aide les parties impliquées à achever le travail conformément aux normes et aux attentes préétablies.
Elle est utilisée par les chefs de projet pour : 

  • documenter avec précision les défauts de construction, avec des descriptions détaillées, des photographies et des informations sur l’emplacement ;
  • planifier les activités nécessaires à la résolution des problèmes, en attribuant une priorité plus élevée aux éléments qui doivent être complétés ou corrigés avant d’autres ;
  • assigner les tâches et les responsabilités pour définir clairement « qui » doit faire « quoi » et éviter les chevauchements inefficaces des rôles ;
  • fixer des échéances réalistes pour la résolution de chaque problème et garantir que les actions correctives soient entreprises rapidement ;
  • suivre les progrès et suivre l’avancement du travail pour la résolution des éléments de la liste de contrôle ;
  • améliorer la communication et la collaboration avec les parties prenantes, favorisant l’organisation de réunions axées sur la révision du projet et la surveillance des priorités et des échéances.
Comment gérer efficacement les lists de réserves de la construction

Comment gérer efficacement les liste de réserves de la construction

Les logiciel de gestion de liste de réserves sont spécialement conçus pour gérer ces processus de manière extrêmement « intelligente ». Imaginez de pouvoir signaler en temps réel les problèmes et les non-conformités directement depuis le chantier sur votre smartphone, en annotant les problèmes directement avec une photo.

 

usbim-resolver
usbim-resolver