Home » BIM et Conception de bâtiments » Lucarnes de toit : types et caractéristiques

Lucarnes de toit

Lucarnes de toit : types et caractéristiques

Comment rendre un espace habitable et plus fonctionnel en réalisant une lucarne de toit. Types et conseils pour vous guider dans votre projet


Réaliser une lucarne de toit est le meilleur moyen d’apporter lumière naturelle et air aux espaces sous les combles. Découvrez les différents types de lucarnes existantes et les aspects à considérer pour tirer parti de tous les avantages et ajouter du caractère et du prestige architectural à votre bâtiment en cours de conception.

Rendu lucarne de toit issu du logiciel Edificius

Rendu lucarne de toit issu du logiciel Edificius

Qu’est-ce qu’une lucarne de toit ?

La lucarne est une solution architecturale conçue pour favoriser l’illumination et le renouvellement de l’air des espaces sous les combles. Elle se compose d’un espace de petite ou moyenne taille doté d’une fenêtre permettant un meilleur éclairage et une ventilation efficace. Les éléments qui la composent et la caractérisent sont : 

  • une ouverture vers l’extérieur (fenêtre ou porte-fenêtre de taille et de type variable) avec vue sur la toiture du bâtiment ;
  • un petit toit couvrant l’espace, composé d’une ou plusieurs pentes avec une inclinaison et une forme variables ;
  • des enveloppes verticales reliant les pentes de la lucarne à la toiture principale.
Lucarne de toit

Lucarne de toit

Ce type de structure est depuis longtemps très répandu, en particulier dans les habitations historiques du nord de l’Europe. Cependant, ces dernières années, il est également apparu sur les toits de nouveaux bâtiments ou sur des constructions récentes, dans le but de récupérer l’espace habitable des combles, en ajoutant des pièces à la résidence existante.

La réalisation d’une lucarne permet en effet d’agrandir l’espace et d’obtenir une pièce supplémentaire et habitable en remplacement de petits espaces de stockage ou même d’espaces inutilisables en raison d’une hauteur minimale insuffisante.

Différence entre lucarne de toit et fenêtre de toit

Les lucarnes et les fenêtres de toit sont tous deux des éléments architecturaux conçus pour introduire la lumière naturelle à l’intérieur des bâtiments, mais ils diffèrent par leur forme, leur position et leur objectif.
La lucarne est une structure architecturale généralement réalisée sur des toits inclinés, composée généralement de deux petites pentes (plus rarement d’une seule pente plate ou inclinée ou d’une structure voûtée) émergeant du toit. Elle a pour but de relier la paroi verticale vitrée de la lucarne elle-même au toit du bâtiment.

La luminosité des espaces intérieurs obtenue est comparable à celle générée par une fenêtre normale en façade.

Coupe de comble habitable issue du logiciel Edificius

Coupe de comble habitable issue du logiciel Edificius

L’objectif est d’avoir un espace intérieur plus utilisable grâce à la réalisation de véritables fenêtres ouvertes vers l’extérieur et de volumes supplémentaires permettant également d’augmenter la hauteur intérieure utile et de récupérer des espaces peu habitables et insuffisamment hauts. Ainsi, les espaces sous les combles peuvent être aménagés en zone nuit, bureau ou même utilisés comme véritables unités immobilières indépendantes, lorsque les espaces et les exigences sanitaires le permettent.

Contrairement aux lucarnes, les fenêtres de toit sont simplement des fenêtres intégrées dans la pente du toit et positionnées selon son inclinaison. Installées également sur des toits plats, elles ne modifient pas la forme et les caractéristiques du toit et n’altèrent pas le volume des espaces intérieurs. De plus, elles permettent l’entrée de la lumière de manière zénithale et non horizontale comme c’est le cas pour les lucarnes et les fenêtres en façade.

Rendu de fenêtre de toit issu du logiciel Edificius

Rendu de fenêtre de toit issu du logiciel Edificius

La fenêtre de toit est conçue comme une solution pour assurer la lumière, le renouvellement de l’air et l’accessibilité au toit, surtout dans des espaces non destinés à un usage résidentiel. Seulement dans l’architecture contemporaine, avec le développement de technologies permettant d’avoir des fenêtres avec des performances thermiques, acoustiques et d’étanchéité élevées, elle devient un élément utilisé également dans la construction résidentielle. Même associées à des fenêtres verticales, les fenêtres de toit sont appréciées pour la lumière diffuse, les conditions de confort et de bien-être, et le contact direct qu’elles créent avec l’environnement environnant. Elles ont en effet l’avantage d’illuminer de manière uniforme et en profondeur chaque pièce : par rapport à une lucarne ou à une fenêtre verticale, une fenêtre de toit fait entrer une quantité de lumière jusqu’à trois ou quatre fois supérieure.

Jouer avec les lucarnes et les fenêtres de toit permet cependant de créer des espaces pleins de caractère, très lumineux et harmonieux, que ce soit dans le cas de structures traditionnelles ou de design contemporain.

L’utilisation de lucarnes, contrairement aux fenêtres de toit, peut vous être très utile lors de la phase de conception pour augmenter la hauteur moyenne de la pièce et pour réussir à obtenir l’habitabilité des combles. Si vous êtes intéressé par ce sujet, je vous conseille également de lire «Projet de récupération d’un comble : idées et exemple».

Rendu lucarne de toit issu du logiciel Edificius

Rendu lucarne de toit issu du logiciel Edificius

Types de lucarnes de toit

Comme nous l’avons vu, les lucarnes sont une solution ingénieuse pour augmenter la lumière naturelle à l’intérieur des bâtiments. Positionnées stratégiquement sur les toits, elles permettent à la lumière d’entrer dans les espaces intérieurs, réduisant la dépendance à la lumière artificielle et contribuant à l’économie d’énergie. Il est opportun d’évaluer attentivement l’angle, les dimensions des lucarnes et le type afin de maximiser l’efficacité lumineuse et de minimiser l’entrée directe de chaleur pendant les mois les plus chauds.
Les lucarnes peuvent être classées en fonction des matériaux utilisés pour la structure (en maçonnerie, en bois, en acier, en béton armé, etc.) ou en fonction de la forme des petites pentes qui les caractérisent. En fonction de leur forme, on peut parler de lucarne à : 

  • pavillon, composée d’une couverture à trois ou plusieurs pentes inclinées vers un point central unique ;
  • fronton, de forme triangulaire, sans parois latérales, offrant une solution simple à réaliser ;
  • cabane (doghouse dormer), composée d’un petit toit à deux pentes inclinées émergeant du toit principal et de parois verticales de fermeture ;
  • traîneau (shed dormer), caractérisée par une couverture à une seule pente inclinée, généralement avec une pente inférieure à celle du toit principal. Elle s’étend le long de la pente du toit, créant un espace intérieur supplémentaire et fournissant éclairage et ventilation ;
  • œil-de-bœuf, avec une fenêtre circulaire ou elliptique, très décorative, commune dans l’architecture française et souvent positionnée à des endroits stratégiques pour maximiser la lumière et donner de l’importance à la façade ;
  • trapézoïdale, avec un plan rectangulaire et deux côtés obliques pour exploiter au mieux l’espace sous les combles ;
  • voûte en berceau, caractérisée par une couverture voûtée et une paroi verticale suivant sa courbure, cette lucarne ajoute un élément architectural distinctif et peut augmenter significativement la hauteur intérieure des combles ;
  • etc.
Lucarne de toit

Lucarne de toit

Choisir un type de lucarne plutôt qu’un autre dépend du style de la maison, des réglementations locales, mais aussi des conditions de luminosité et d’utilisation des espaces intérieurs que vous souhaitez atteindre.

En utilisant un logiciel de modélisation 3D, vous pouvez recréer le volume du bâtiment du projet et ajouter automatiquement tous les types de lucarnes mentionnés ci-dessus. Le logiciel dispose de l’objet paramétrique « lucarne » qui facilite et automatise la modélisation 3D. Il suffit de choisir le type de lucarne, d’entrer les dimensions (hauteur, largeur, inclinaison des pentes, etc.) et le modèle est complet.

De cette manière, il devient plus facile d’évaluer au mieux quelle typologie architecturale convient le mieux à votre projet, tant en termes de forme que de fonctionnalité des espaces intérieurs. En effet, en générant automatiquement à partir du modèle 3D d’innombrables sections, vous pouvez vérifier les hauteurs intérieures et vous assurer que l’espace est utilisable en toute sécurité par les utilisateurs, tout en respectant les indices d’habitabilité et de salubrité des espaces définis par la réglementation (hauteur minimale, hauteur moyenne, rapport aéro-éclairage, etc.). La navigation en temps réel ou en réalité virtuelle du modèle et les rendus, quant à eux, vous aident à choisir le style, les matériaux, les couleurs et les formes les plus adaptés à vos idées et aux demandes de votre client.

Pour créer le modèle 3D de votre bâtiment de projet, avec des lucarnes, regardez cette courte vidéo tutoriels.

 

 

edificius
edificius