Liste de contrôle pour la maintenance des bâtiments de cultes : les 7 étapes obligatoires

Maintenance des bâtiments de culte : les 7 éléments à prendre en compte dans une liste de contrôle

Une liste de contrôle pour la maintenance des bâtiments de culte est un outil fondamental pour en effectuer efficacement la gestion et maintenance. Découvrons-en tout de suite le contenu !

Nous avons déjà parlé de l’importance de la gestion et maintenance des bâtiments (building facilities management); mais que se passe-t-il lorsque le bâtiment en question est un édifice de culte ?

Sommes-nous dans les conditions de gérer ça maintenance au mieux ? Existe-t-il des logiciels spécifiques de gestion et maintenance (facility managment) pour les églises qui nous permettent de conserver le patrimoine bâti tout en gérant bien les coûts et le temps?

Répondons ensemble à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que la maintenance des bâtiments de culte ?

La maintenance des bâtiments de culte correspond, comme la même expression le suggère, à la maintenance des édifices religieux et de culte.

Instinctivement, nous avons tendance à penser que la gestion et maintenance d’une église, ou d’un édifice religieux en général, se limite à des réparations de la toiture, à des interventions de nettoyage des façades ou de récupération et de renforcement des voûtes intérieures.

Mais les édifices de culte sont des bâtiments vivants et c’est pour cela qu’ils continuent à utiliser des équipements et des installations au service des cuisines, des salles de bains, des chauffages, etc. Tout cela nécessite d’une gestion et maintenance, à la fois ordinaires et extraordinaires, et c’est exactement de quoi s’occupe la maintenance des bâtiments de culte.

Comme pour la maintenance des autres structures, il existe également pour la gestion des édifices religieux trois approches possibles à la maintenance : 

  • corrective : consiste à agir au moment où le dommage est déjà manifeste ;
  • préventive : consiste en une maintenance programmée et périodique afin de prévenir les pannes, les ruptures ou les dysfonctionnements ;
  • prédictive : consiste à surveiller la structure grâce à des capteurs ou des dispositifs spécifiques. Sur la base des données collectées via ces dispositifs, une évaluation est faite concernant la nécessité d’intervenir, à quel moment et de quelle manière.

Le but ultime est de s’assurer que ces bâtiments précieux et charmants soient également fonctionnels et sûrs.

Liste de contrôle de maintenance des bâtiments de culte logiciel usBIM.maint

Maintenance des bâtiments de culte

Que contient la liste de contrôle de maintenance des bâtiments de culte ?

Dans un autre article, nous avons vu qu’est-ce qu’une liste de contrôle de maintenance du bâtiment comment la rédiger et à quel point elle est importante pour maintenir la fonctionnalité et la sécurité d’un bâtiment. De toute évidence, une liste de contrôle générique est détaillée et divisée en différents champs en fonction du type de bâtiment dont l’entretien est effectué. Dans le cas des édifices religieux, la liste de contrôle pour maintenir la structure performante tout au long de son cycle de vie contiendra au moins les 7 points suivants :

  1. Couverture :
    comme pour tous les bâtiments, y compris les bâtiments religieux, le maintien de la couverture en parfait état est fondamental pour la santé de l’ensemble de la structure. Dans le cas d’églises plus anciennes et donc de bâtiments du patrimoine historique, les toits sont souvent des éléments de construction faibles et ont déjà subi les effets du temps. C’est précisément pour cette raison qu’ils ont besoin d’un entretien minutieux et ponctuel afin de protéger l’ensemble du bâtiment des infiltrations et des intempéries. La situation doit être évaluée cas par cas, mais en règle générale, il sera utile de prévoir le contrôle de : 

    • tuiles ;
    • tout élément de la stratigraphie ;
    • présence de débris accumulés ;
    • présence d’animaux ou de plantes ;
    • corrosion d’éléments métalliques éventuels ;
    • présence d’humidité dans les poutres.
  2. Gouttières et descentes d’eaux pluviales :
    les gouttières et les descentes d’eaux pluviales font partie du système d’évacuation des eaux et souvent on ne remarque des problèmes dans leur fonctionnement que lorsque les dommages se sont manifestés, souvent même graves. Pour cette raison, il est indispensable d’effectuer des contrôles périodiques, avec une fréquence bien définie en fonction de la période de l’année, pour vérifier que les gouttières et les descentes ne sont pas obstruées et qu’elles garantissent l’évacuation parfaite des eaux pluviales.
  3. Murs :
    lorsque nous sommes en présence d’églises appartenant au patrimoine architectural historique, les murs sont parmi les parties du bâtiment les moins remaniées et qui racontent donc davantage les techniques de construction originales. Ils manifestent souvent des défaillances, des fissures et des dégradations en subissant, entre autres, l’action de poussée des couvertures. Maintenir l’intégrité de ces éléments est absolument une priorité, mais pour ce faire, il est probable que la collaboration de diverses figures professionnelles – historiens, experts en histoire de l’art, ingénieurs des structures, architectes soit nécessaire. Une équipe pluridisciplinaire saura maintenir à la fois la sécurité et l’identité historique du bâtiment.
  4. Fenêtres et portes :
    encore une fois, s’il s’agit d’églises historiques, il est probable que les menuiseries soient celles originales en bois et en verre décorés, c’est pourquoi une maintenance minutieuse signifie préserver au fil du temps ces petits trésors de l’architecture. Pour leur maintenance, il sera utile de vérifier : 

    • le fonctionnement du système d’ouverture et de fermeture ;
    • la présence éventuelle de condensation, d’infiltration et d’humidité ;
    • l’état du bois et la présence possible de xylophages ;
    • l’état des pièces métalliques ;
    • le bon fonctionnement des portes coupe-feu.
  5. Équipements et installations : 
    Les églises sont des bâtiments vivants et pratiqués, c’est pour cette raison qu’ils utilisent également des équipements et des systèmes électriques, hydrauliques et CVC. Il sera donc indispensable d’effectuer une maintenance régulière de toutes les parties des installations afin de les maintenir sûres et opérationnelles.
  6. Espace extérieur :
    Il n’est pas rare que les églises soient entourées de propriété foncière qu’il est nécessaire d’inclure dans la liste des points de contrôle. La maintenance des espaces extérieurs envisage de : 

    • assurer la propreté et la sécurité des sentiers pédestres ;
    • soigner les plantes et les arbres ;
    • couper les branches qui entravent les chemins ;
    • contrôler le bon écoulement des eaux ;
    • vérifier l’état d’éventuelles statues ;
    • sécuriser les parkings éventuels.
  7. Mobilier :
    Pour garder l’église utilisable en toute sécurité et fonctionnalité, il sera utile d’ajouter à la liste de contrôle les éléments mobiles internes à l’église elle-même et fonctionnels à son utilisation. Vérifier l’état des bancs, par exemple, et éviter la présence d’échardes de bois, pourrait être l’un des points de contrôle.
Maintenance des bâtiments de culte

Maintenance des bâtiments de culte 7 étapes obligatoires

Pourquoi la maintenance des églises est -elle importante ?

Les structures religieuses sont des bâtiments soumis à de grands flux de personnes et à un degré d’usure correspondant. Pour ces raisons, il est très important que leur gestion et leur maintenance soient effectués de la manière la plus précise possible, en étudiant bien les délais d’intervention et toutes les parties du bâtiment à surveiller. Le but est de maintenir l’originalité, l’accessibilité et la sécurité de ces bâtiments.

Il s’agit de bâtiments souvent de grandes dimensions mais surtout de constructions particulières, tant du point de vue architectural-constructif que du point de vue historique. Pour ces raisons, il est nécessaire que la maintenance soit gérée au moyen d’un plan de maintenance précis qui tienne compte de tous les aspects qui caractérisent ces structures précieuses du patrimoine bâti.

Faire face à la gestion et à la maintenance de bâtiments de cultes, souvent appartenant également au monde du patrimoine, est aussi fascinant qu’ambitieux. C’est pourquoi nous vous recommandons de faire appel à un logiciel de facility management professionnel qui vous permettra de planifier la maintenance, de suivre les activités et de gérer les problèmes éventuels sur une seule plateforme.

usbim-maint
usbim-maint