Home » BIM et Facility Management » Maintenance de l’éclairage public : procédures et planification

Maintenance éclairage public

Maintenance de l’éclairage public : procédures et planification

Tout ce qu’il faut inclure dans un plan de maintenance de l’éclairage public pour en assurer l’efficacité et la sécurité

Planifier la maintenance de l’installation d’éclairage public est absolument nécessaire dans un scénario de gestion efficace et de sécurité des actifs.

Dans cet article, nous explorons les différentes typologies d’interventions de maintenance et les critères pour une planification des activités conforme à la loi, structurée et échelonnée dans le temps. L’adoption de technologies avancées (comme l’IoT) et l’utilisation de logiciels spécifiques de gestion des installations peuvent représenter un support précieux pour surveiller le service, géolocaliser les interventions de maintenance à effectuer, gérer et coordonner les activités et le personnel impliqué.

Types d’interventions dans la vérification du système d’éclairage

Le processus de vérification du système d’éclairage peut nécessiter une variété d’interventions, notamment : 

  • maintenance ordinaire, comprenant des actions visant à réparer les parties de l’installation affectées par l’usure, les intempéries et le passage du temps. Ces interventions, définies comme interventions « de routine », incluent le remplacement des ampoules, le nettoyage des centres lumineux, la peinture, l’entretien des poteaux et le renouvellement des parties de réseau ;
  • maintenance extraordinaire, impliquant des opérations  » de non-routine », nécessitant souvent l’utilisation d’équipements spécifiques. Sans modifier fondamentalement la nature de l’installation, ces actions visent à en améliorer l’efficacité globale. Ces interventions peuvent inclure le remplacement de composants avec des caractéristiques différentes, la modification des points lumineux, le remplacement de parties des tableaux électriques ou l’installation de cellules photoélectriques;
  • maintenance des appareils d’éclairage, se concentrant sur le remplacement des lampes et accessoires, ainsi que sur le nettoyage approfondi des corps d’éclairage. Les spécialistes dédiés à cette tâche examinent attentivement les différentes parties de l’ensemble du système d’éclairage public, y compris les bornes, les câblages et les ballasts, pour garantir non seulement un fonctionnement correct mais aussi une sécurité et une efficacité maximales;
  • maintenance de l’installation électrique, étant donné que l’installation électrique se trouve dans des espaces publics, potentiellement susceptibles de causer des dommages aux personnes et aux biens, il est essentiel d’effectuer des inspections périodiques pour détecter et résoudre rapidement d’éventuelles anomalies. Cela comprend la vérification de la fermeture des tableaux électriques, des interrupteurs et des disjoncteurs, ainsi que la mesure des courants absorbés pour identifier d’éventuelles défaillances ou dysfonctionnements;
  • maintenance des supports, essentiel pour garantir un fonctionnement optimal du système. Il est donc nécessaire de vérifier attentivement les armatures de contention, les poteaux et les lignes, en mettant l’accent sur la stabilité globale du système.

Gestion de la maintenance avec des applications IoT

Dans une optique de modernisation et d’efficacité, l’adoption de technologies Internet des objets (IoT) peut révolutionner la gestion de la maintenance de l’éclairage public. En introduisant des capteurs et des dispositifs intelligents sur les appareils d’éclairage, il est possible de surveiller en temps réel l’état de chaque composant du système. Les capteurs peuvent détecter des données telles que la température, l’intensité lumineuse, la consommation d’énergie et le fonctionnement des lampes.

Les informations collectées par les appareils IoT sont transmises à une plateforme BIM IoT, permettant au personnel chargé de la maintenance d’avoir une vision détaillée des conditions des installations. En cas d’anomalies ou de pannes, le système peut générer automatiquement des tickets de maintenance, permettant des interventions rapides et ciblées.

Gestion des actifs avec des logiciels IoT intégrés

Gestion des actifs avec des logiciels IoT intégrés

La maintenance prédictive devient possible grâce à la capacité des IoT à prédire les pannes en analysant les données collectées. Par exemple, les capteurs peuvent détecter une baisse d’efficacité d’une lampe ou des anomalies de consommation, permettant aux opérateurs d’intervenir avant qu’une panne complète ne se produise.

L’intégration d’applications IoT dans l’éclairage public non seulement optimise la maintenance, mais contribue également à une gestion plus durable de l’énergie. La régulation dynamique de l’intensité lumineuse en réponse aux conditions environnementales ou au passage de personnes peut être mise en œuvre pour réduire encore davantage la consommation d’énergie.

De plus, les applications IoT permettent d’automatiser les processus de surveillance et de gestion des interventions de maintenance. Les responsables peuvent recevoir des notifications automatiques, attribuer des tâches aux opérateurs et suivre les interventions effectuées, contribuant à une gestion plus efficace et documentée de l’ensemble du processus de maintenance de l’éclairage public.

Plan de maintenance de l’éclairage public

Le plan de maintenance de l’éclairage public constitue le système principal pour la gestion et le contrôle des outils et des objectifs de la maintenance. Il peut être articulé en : 

  • manuel d’utilisation, se référant aux parties les plus importantes de l’installation et contenant des dessins avec l’emplacement de ces parties;
  • plan de maintenance, contenant les mêmes éléments d’identification que le manuel d’utilisation et, en outre, les anomalies possibles, les opérations de maintenance et les ressources associées, le niveau minimum des prestations;
  • programme de maintenance, prend en compte les prestations des parties, les interventions de maintenance et les délais associés, les contrôles pour le maintien des niveaux de prestation.

La gestion globale de l’installation doit viser à atteindre des objectifs finaux spécifiques, détaillés ci-dessous : 

  • prolonger la durée effective de fonctionnement de l’installation;
  • réduire l’incidence des pannes;
  • réduire les temps d’intervention en cas de pannes, en tenant compte des possibilités de maintenance et des ressources disponibles;
  • réduire les temps d’attente pour l’accès aux ressources humaines et aux moyens nécessaires;
  • optimiser la disponibilité des pièces de rechange.

Une maintenance appropriée des installations, dans la mesure du possible, satisfait également les responsabilités suivantes : 

  • contribuer au maintien des normes de sécurité et de fonctionnalité prévues;
  • faciliter la continuité dans la fourniture de services;
  • limiter les dommages économiques;
  • réduire les risques de dommages irréversibles;
  • permettre de surveiller les paramètres liés au contrat de fourniture d’électricité conclu avec le distributeur, garantissant le respect des accords et prévenant les charges financières superflues.

Il est cependant important de souligner que, même avec une maintenance correctement effectuée, il n’est pas possible d’éviter le vieillissement naturel des différents composants, car chacun d’eux subit un processus de vieillissement plus ou moins accéléré, influencé par le type de matériau, les conditions environnementales, les sollicitations externes et la gravité du service auquel ils sont soumis.

Afin de garantir que les installations et leurs composants conservent des conditions adéquates pour une utilisation, il est essentiel d’effectuer des inspections périodiques régulières ou de soumettre les installations à une surveillance continue par du personnel qualifié. Cette surveillance est essentielle pour entreprendre des interventions de maintenance en fonction des résultats des vérifications.

Les principaux facteurs pouvant compromettre le bon fonctionnement de l’installation d’éclairage et de ses composants sont énumérés ci-dessous : 

  • activité de service intense;
  • conditions environnementales défavorables (entrée d’eau ou de corps solides, exposition à des températures extrêmes, humidité, vitesse du vent, rayonnement solaire direct, etc.);
  • sollicitations externes (choc mécanique, vibrations anormales, présence de flore, moisissures, faune, etc.);
  • sensibilité à la corrosion;
  • contact avec des substances corrosives ou polluantes (produits chimiques ou solvants);
  • accumulation de poussière et de saleté;
  • formation du personnel;
  • modifications ou réglages non autorisés;
  • entretien inadéquat ou non conforme aux instructions du fabricant;
  • vétusté par rapport à la durée de vie prévue.

Sur la base de ces facteurs, un programme d’inspections est élaboré, comprenant la définition du type de vérification et des intervalles de temps. Il est conseillé de suivre la périodicité et les modalités de maintenance indiquées dans les manuels d’utilisation et de maintenance fournis par les fabricants, en intervenant rapidement en cas de signes évidents de détérioration ou de dysfonctionnement.

Je vous rappelle que tous ces aspects peuvent être gérés avec un plus grand contrôle grâce à l’utilisation de logiciels de gestion des installations basés sur des plateformes cloud et multi-appareils.

Système de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Système de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Critères de maintenance

Afin de réduire les délais et les coûts de maintenance, il est fondamental d’acquérir des connaissances sur les caractéristiques de l’installation, son emplacement et la disposition des principaux composants (tableaux électriques, conduits, boîtes de dérivation, etc.).

Pour optimiser les interventions, il est nécessaire de : 

  • identifier les moyens, les matériaux et l’équipement nécessaires;
  • vérifier la disponibilité des Équipements de Protection Individuelle (EPI);
  • évaluer les matériaux nécessaires pour les interventions planifiées.

En conclusion, pour effectuer une maintenance correcte et efficace de l’installation, il est crucial de disposer de la documentation de projet et de la documentation technique complète des composants, comprenant les instructions et avertissements d’utilisation et de maintenance fournis par le concepteur de l’installation et les fabricants des composants.

Modalités d’intervention

Voici un bref résumé des différentes modalités d’intervention pour les opérations de maintenance de l’éclairage public.

Maintenance corrective

La maintenance corrective, ou de nécessité, est prévue pour les installations à faible contenu technologique, où des besoins particuliers de continuité d’exploitation ne sont pas nécessaires. Étant généralement demandée sur appel, il est important de garantir la disponibilité du technicien en spécifiant les jours, les heures de travail et les délais d’intervention. Les opérations de maintenance corrective comprennent le remplacement de : 

  • lampes;
  • accessoires électriques des luminaires;
  • câblages électriques apparents et accessoires de montage associés;
  • borniers internes aux poteaux ou pour la dérivation des points lumineux suspendus;
  • interrupteurs, relais et borniers des armoires de commande et de protection.

La maintenance corrective ordinaire comprend également la restauration de la protection anticorrosion sur les poteaux, si nécessaire.

Les interventions impliquant le remplacement intégral de composants seront considérées comme une maintenance extraordinaire.

Pour en savoir plus, consultez également « Maintenance corrective : qu’est-ce que c’est et comment la gérer« .

Intervention d’urgence

L’intervention d’urgence vise à sécuriser l’installation dans des situations d’urgence, telles que:

  • contacts directs possibles entre personnes et parties sous tension;
  • tensions de pas et de contact supérieures aux valeurs de sécurité;
  • instabilité statique des éléments de l’installation;
  • dangers pour la circulation routière ou piétonne.

L’intervention d’urgence doit garantir l’activation des équipes à tout moment et les réparations doivent être rapides, avec des solutions provisoires si la restauration définitive n’est pas immédiate.

Maintenance préventive

Une maintenance préventive est prévue lorsque la continuité de fonctionnement doit être garantie. Il est nécessaire de définir les délais d’exécution, les jours de préavis, les modalités d’intervention et la disponibilité des composants de remplacement. Elle comprend la : 

  • vérification du bon fonctionnement des équipements de commande, contrôle et régulation des installations;
  • vérification des paramètres électriques de fonctionnement des installations;
  • vérification de l’état de conservation des points lumineux;
  • remplacement programmé des lampes;
  • nettoyage périodique des appareils d’éclairage;
  • gestion du stock de pièces de rechange;
  • interventions de révision, lubrification et réparation des treuils;
  • vérification et remplacement des câbles en acier et des accessoires pour le support des lignes électriques;
  • remplacement des capteurs de commande par un système de télécommande.

Le plan de maintenance définit également les délais et les modalités d’intervention relatifs au remplacement des lampes, au nettoyage des appareils d’éclairage, à la peinture des supports et à la réparation des éléments suspendus, à la surveillance de l’état de conservation et à la sécurité des installations par le biais d’inspections visuelles et de mesures instrumentales périodiques.

Pour en savoir plus, consultez également « Qu’est-ce que la maintenance préventive ?« .

Maintenance directe ou indirecte

Le client peut gérer la maintenance directement ou la confier à des tiers (maintenance indirecte) avec différentes modalités, comme l’appel sur demande, la présence permanente sur site, ou la présence à jours fixes.

Interventions de maintenance d'éclairage public

Interventions de maintenance d’éclairage public

Points clés du plan de maintenance de l’éclairage public

Le plan de maintenance définit les procédures et les échéances pour la maintenance ordinaire et extraordinaire des installations électriques et d’éclairage public. Certains points clés du plan comprennent : 

  • remplacement programmé des lampes:
    • les durées moyennes des lampes sont spécifiées en fonction du type;
    • une périodicité de remplacement est proposée en fonction du type de lampe, avec des suggestions de durée variant de 2 à 20 ans;
  • nettoyage des appareils d’éclairage:
    • la périodicité du nettoyage est indiquée en fonction du type d’appareil, avec des fréquences allant d’annuelle à biennale;
  • équipement pour la maintenance:
    • les équipements nécessaires pour effectuer la maintenance sont définis, y compris les véhicules avec plateformes pour atteindre des hauteurs élevées;
  • câbles électriques et tableaux électriques:
    • il est recommandé d’effectuer des contrôles périodiques sur les câbles électriques et de nettoyer les tableaux électriques annuellement. Il est spécifié la nécessité de vérifier les interrupteurs différentiels
  • supports:
    • la nécessité de peindre les supports en acier lorsque nécessaire et d’élaguer la végétation qui pourrait gêner l’éclairage est indiquée;
  • contrôles périodiques et signalement des pannes:
    • il est recommandé de vérifier mensuellement toutes les installations d’éclairage public et de résoudre rapidement les pannes signalées;
  • délais d’intervention:
    • les délais maximums d’intervention sont spécifiés en fonction de la gravité de la panne, avec des situations dangereuses nécessitant une intervention dans les 2 heures;
  • vérification du système de mise à la terre:
    • l’enregistrement des installations de mise à la terre, la notification aux autorités compétentes et la vérification quinquennale de l’efficacité de l’installation sont requis.

 

usbim-maint
usbim-maint