OpenBIM : qu’est-ce que c’est et comment le mettre en pratique

OpenBIM : qu’est-ce que c’est et quels sont les avantages ? Le BIM fermé ou le BIM ouvert quel est la meilleure solution ? Tout ce que vous devez savoir pour améliorer la qualité de votre travail

Dans cet article, nous examinons ce qu’est l’OpenBIM, comment fonctionnent les standards OpenBIM et quels outils il importe connaître et pourquoi il est important d’aborder ces nouvelles méthodes de travail.

Les standards openBIM

Les standards openBIM

Qu’est-ce que le BIM ouvert ?

Le BIM est une méthodologie de travail qui implique l’utilisation de formats standards et de processus structurés applicables à chaque phase du cycle de vie d’un ouvrage, dans le but d’assurer une meilleure interopérabilité entre les acteurs impliqués. C’est un processus collaboratif qui inclut tous les intervenants impliqués dans un processus, favorisant l’interopérabilité, assuré par des standards ouverts et neutres, au profit d’une meilleure qualité des projets.

C’est précisément pour ces caractéristiques que le BIM doit reposer sur un langage commun, sur des standards et des flux de travail (workflows) ouverts qui permettent aux différentes parties intéressées de partager leurs données et informations ; tout d’abord, il faut donc utiliser des standards et des formats ouverts, comme IFC (ISO 16739) et parler de BIM ouvert, travailler avec les bons outils, adopter une stratégie valable, informer et impliquer l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

Pour mettre en pratique l’openBIM et améliorer les systèmes de communication entre professionnels, les éléments suivants sont essentiels : 

  • activité de formation
  • logiciel certifié
  • des processus bien structurés
  • compétences acquises par l’expérience pratique.

Donc, en fin de compte, l’openBIM est un processus de travail collaboratif pour la numérisation des constructions basé sur des standards et des formats ouverts qui profite à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de la construction.

Pour mieux connaitre l’argument nous vous invitons à lire ‘Le format IFC et l’OpenBIM, tout ce que vous devez savoir’.

BIM ouvert vs BIM fermé

Le BIM fermé (closed BIM), aussi appelé «lonely BIM », est une approche de travail basée sur l’utilisation de formats propriétaires (fichiers produits par un logiciel de conception BIM). Cela suppose que dans une groupe de travail il convient de se mettre d’accord sur un seul logiciel BIM (et parfois même sur la même version de ce logiciel), que tous les professionnels utilisent. Ainsi nous travaillons avec des modèles BIM, mais l’utilisation de fichiers d’échange ouverts et non propriétaires (comme l’IFC) n’est pas envisagée.

Le résultat est un processus fermé et restrictif qui rend difficile la collaboration avec des professionnels qui utilisent différents outils, applications et logiciels.

Au contraire, le BIM ouvert (openBIM) repose sur une méthode et un flux de travail (workflow) dans lesquels tous les intervenants collaborent et échangent des informations sur le projet, en utilisant des formats ouverts, non propriétaires et neutres, indépendamment des outils et applications BIM utilisés.

BIM fermer vs BIM ouvert

BIM fermer vs BIM ouvert

Pourquoi est-il important de travailler en openBIM : les avantages

Comme nous l’avons vu, l’approche openBIM garantit des avantages significatifs pour les professionnels de l’industrie de la construction, assurant une plus grande fluidité du flux de travail et la qualité du résultat final.

La collaboration numérique soutient les processus décisionnels, réduit la fragmentation des flux de travail, favorise la transparence, améliore la collaboration multidisciplinaire entre les groupes de travail.

En pratique, pour les professionnels ils convient de passer au BIM ouvert pour s’assurer : 

  • le rendement dans les processus internes
  • l’efficacité à atteindre les objectifs de qualité
  • la croissance continue
  • un marché plus concurrentiel
  • des communications plus efficaces
  • des procédures partagées
  • la durabilité environnementale
  • l’accessibilité constante aux données
  • une plus grande collaboration et interopérabilité.

openBIM est la réponse de buildingSMART International pour obtenir tous les avantages susmentionnés.

Allons dans l’ordre et découvrons ce qu’est buildingSMART International.

Qu’est-ce que le buildingSMART International ?

buildingSMART International (bSI) est une communauté mondiale à but non lucratif qui aime se définir comme «Home of openBIM». Fondé sur des principes ouverts et neutres, il vise à conduire la transformation numérique de le secteur de la construction.

Il est composé de différents organes de gestion : 

  • chapitres
  • membres
  • partenaires.

bSI est organisé en une série de programmes, qui sont des structures de soutien pour toutes les activités menées par l’organisation.

Il y a par exemple : 

  • Standards Programme pour l’élaboration des standards, la mise à jour des sites Web de référence et des documents techniques utiles aux développeurs
  • Compilance Programme pour la certification des logiciels, des organisations, du personnel BIM, etc.
  • User Programme qui identifie les besoins futurs du secteur et organise des sommets et des événements pour promouvoir l’Open BIM.

Quels sont les principaux standard openBIM ?

Les principaux standards openBIM sont classés en :

  • Data Standard
  • Flux de travail standard
  • Services openBIM.
Les standards du format IFC

Les standards du format IFC

Aux Data standard appartiennent : 

  • IFC (Industry Foundation Classes), qui permet de cataloguer les données qui constituent l’information
  • MDV (Model View Definition), qui définit lesquelles de ces données doivent être échangées lors d’un processus de communication et représente un filtre des propriétés d’un fichier IFC.

Aux standard de processus appartiennent : 

  • BCF (BIM Collaboration Format), qui a été créé pour fluidifier les communications et permettre l’échange de retours d’expérience entre les professionnels
  • IDM (Information Delivery Manual), qui permet de standardiser les processus d’échanges entre professionnels.

Aux services bSI appartient le buildingSMART Data Dictionary (bSDD), aux services bSI, un service en ligne créé pour cartographier les données techniques de manière standard.

Le véritable objectif de ces standards est d’améliorer et de standardiser les processus de communication entre toutes les parties prenantes.

usBIM, le système intégré pour l’OpenBIM

usBIM est le système intégré de numérisation des bâtiments, qui permet de travailler en mode Open BIM.

Le système dispose d’une série d’applications qui vous permettent d’exploiter des modèles au format ouvert :

  • visualiser et gérer les modèles BIM dans n’importe quel format [.IFC,.BCF, Revit (.RVT et.RFA), Nuages de points (.LAS, .LAZ, .E57, .PLY, .PTS, .XYZ, etc.), GIS (.geoJson), AutoCAD (.DWG et.DXF)
  • archiver, organiser et partager des fichiers de projet, direction des travaux, quel que soit le format des données, le lieu de travail ou l’appareil
  • coordonner le travail d’équipe avec les appels vidéo en ligne et le partage d’écran
  • faire des métré et devis en ligne
  • gérer les problèmes (issu) sur le modèle et les données directement dans le cloud avec des processus traçables
  • gérer des documents texte, des feuilles de calcul de manière collaborative
  • collaborer en temps réel avec les équipes de conception, d’exécution et de maintenance grâce au discussions et aux réunions en ligne (BIM collaboration software)
  • créer un système d’information du bâtiment en ligne en intégrant la maquette numérique 3D avec des données et des documents
  • placer les modèles 3D BIM dans le SIG
  • ajouter au modèle BIM des informations provenant des capteurs IoT
visualiser les fichiers des documents des modèles

Visualiser les fichiers des documents du modèle

usbim
usbim