PLM BIM : la transformation numérique combinant la gestion du cycle de vie du produit et la conception BIM

PLM BIM est une approche innovante qui permet d’exploiter le potentiel de la gestion du cycle de vie des produits dans le processus de conception des bâtiments. Découvrez le rôle du PLM dans le BIM

Au cours des dernières années, la ligne de séparation entre le secteur de la construction (qui a toujours été très fragmenté) et le secteur manufacturier (basé sur la standardisation) devient de plus en plus faible pour ouvrir la voie à de nouveaux scénarios de médiation, de collaboration et d’intégration réciproque.

Inévitablement, les technologies qui soutiennent ces secteurs (le Building Information Modeling d’une part et la gestion du cycle de vie du produit) semblent également appelés à converger.

L’objectif de cet article est d’analyser les potentialités de l’intégration possible entre PLM et BIM, en soulignant les similitudes et les différences qui existent entre ces deux processus.

Qu’est-ce que le PLM

La gestion du cycle de vie des produits, communément appelée PLM en anglais Product Lifecycle Management, un système de gestion du cycle de vie du produit centralise toutes ces données au sein d’un espace commun sécurisé qui garantit la traçabilité des données échangées au cours du projet à partir des phases conceptuelle, de conception et de fabrication, jusqu’aux phases suivantes de vente, de service et d’élimination finale.

Ce processus est basé sur l’utilisation de technologies innovantes et de systèmes logiciels de gestion de l’information capables d’ intégrer les données, les personnes et les processus métier dans une seule plateforme numérique, dans le but d’aider les producteurs de biens et de services (et leurs partenaires) à :

  • améliorer les processus décisionnels ;
  • rationaliser l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement ;
  • renforcer la collaboration entre les équipes impliquées ;
  • réduire les risques et les erreurs de gestion ;
  • partager des informations sur le produit toujours actualisé et fiable ;
  • économiser sur le temps et les coûts de production ;
  • fournir les plus hauts niveaux de qualité et de conformité.

Bien que le PLM soit principalement utilisé dans l’industrie manufacturière, les aspects que ce système partage avec le Building Information Modeling sont évidents et offrent la possibilité d’intégrer avec succès ces deux processus pour donner vie au PLM BIM. Découvrons ensemble de quoi il s’agit ! 

Qu’est-ce que le PLM BIM

Le PLM BIM est une approche de conception avancée qui implique l’intégration de solutions PLM et de systèmes BIM pour améliorer la productivité et l’efficacité de l’industrie AEC (Architecture, Engineering & Construction).

Les technologies du Product Lifecycle Management et du Building Information Modeling sont nées dans des contextes d’application totalement différents : le PLM se concentrait initialement sur la production d’automobiles, de machines complexes, d’appareils électroménagers, de produits de haute technologie et de biens de consommation de tout genre, tandis que le BIM a toujours concerné la conception, la construction et la gestion de bâtiments et d’infrastructures.

Au fil du temps, également grâce à une plus grande diffusion des méthodes préfabriquées, le processus de construction a commencé à ressembler de plus en plus à la chaîne d’approvisionnement typique d’un processus de production, et la frontière de séparation entre le secteur manufacturier et le secteur de la construction s’est considérablement affaiblie.

De nos jours, on a tendance à considérer le bâtiment comme un véritable « produit », et le processus de conception BIM a tendance à suivre les phases caractéristiques du cycle PLM, reporté ci-dessous :

  • Concept & Design : c’est la phase de conceptualisation au cours de laquelle les exigences du produit/projet sont établies ;
  • Developpement : cette étape sert à définir la conception détaillée, en développant un prototype qui aide à identifier les améliorations nécessaires ;
  • Production & Launch: c’est la phase dans laquelle on procède à la production/construction du bien, et à sa distribution sur le marché ;
  • Support & Service: c’est la phase d’utilisation au cours de laquelle des commentaires sont générés à travers des canaux de support et de maintenance spécifiques, essentiels pour définir d’éventuelles améliorations ;
  • Retirement : est l’étape finale du cycle de vie où le produit est mis hors service et retiré du marché.
Étapes de la gestion du cycle de vie des produits

Étapes de la gestion du cycle de vie des produits

En effet, plus qu’un simple produit, le bâtiment est un système complexe constitué d’une série de sous-systèmes, d’éléments et de composants interconnectés. L’objectif principal du PLM BIM est donc de créer une plateforme centralisée (également appelée Asset Information Hub) pour gérer les informations et les cycles de production relatifs à chaque composant de l’ouvrage.

L’approche PLM BIM fournit un environnement collaboratif qui regroupe tous les éléments nécessaires pour sécuriser les différentes phases du projet, et assure une gestion intégrée et essentielle des processus de validation, d’échange et de modification.

Bien entendu, l’intégration entre les systèmes PLM et BIM est soutenue par l’innovation technologique, qui permet de gérer des volumes de données particulièrement importants, et de fournir des représentations numériques de plus en plus articulées et complexes.

Si votre travail implique la mise en œuvre d’un processus PLM BIM, nous vous recommandons d’essayer gratuitement une plate-forme de collaboration BIM professionnelle et efficace, avec laquelle vous pouvez gérer et partager des fichiers de grandes tailles dans différents formats, afficher des modèles et des projets élaborés, garder votre équipe toujours à jour, améliorer la collaboration avec les autres parties prenantes et optimise les flux de travail.

PLM et BIM : quels sont les points communs

Les technologies du Product Lifecycle Management et du Building Information Modeling présentent quelques caractéristiques communes qui contribuent à leur intégration, et qui concernent principalement :

  • le partage de données: les solutions PLM et BIM reposent toutes deux sur la nécessité de stocker, de gérer et de partager une grande quantité de données et d’informations (par exemple, au sein d’un  Environnement Commun de Données), accessibles à tous les opérateurs concernés, sans contraintes de nature légale ou temporelle ;
  • la gestion de projet: le développement de ces processus implique l’organisation préalable des flux de travail, afin d’assurer une meilleure gestion des ressources et de respecter les délais de livraison du projet ;
  • la visualisation du modèle: soit le PLM que le BIM donnent la possibilité de visualiser et d’expérimenter virtuellement les objets avant leur production ou leur construction effective, et de détecter à l’avance toute erreur ou interférence (par exemple, au moyen de procédures de Clash Detection et de Model Checking).

PLM et BIM : quelles sont les différences

Au-delà des caractéristiques communes, il existe d’importantes différences entre les secteurs du PLM et du BIM qui pourraient nécessiter la modification ou la personnalisation de certains aspects, afin d’en favoriser la convergence. Ces différences concernent, par exemple :

  • la création d’un modèle unique: contrairement au BIM, la conception d’un produit prévoit différents types de représentations (graphiques et informatives) qui en définissent, par exemple, la structure, les fonctionnalités, les configurations, les modalités de production, etc. ;
  • la compatibilité des outils: le PLM et le BIM utilisent des outils et des logiciels de conception et de planification différents, qui nécessitent un langage et une terminologie spécifiques, au détriment de l’interopérabilité ;
  • la standardisation des processus: alors que dans le secteur de la construction, le processus BIM est développé sur la base d’exigences de projet spécifiques, le secteur manufacturier offre la possibilité de mettre en œuvre des processus standardisés.
différences entre les secteurs du PLM et du BIM

Différences entre les secteurs du PLM et du BIM

 

Quels sont les avantages du PLM BIM

L’intégration de solutions PLM dans les processus BIM aide les entreprises du secteur de la construction à :

  • numériser de manière efficace et performant leur propre flux de travail ;
  • faciliter la collaboration avec les membres des équipes externes ;
  • créer un référentiel pour toutes les informations relatives au bâtiment avec un lien étroit entre les processus, l’organisation et la production ;
  • minimiser les erreurs dans les étapes avancées du processus, ce qui permet de réduire les reprises et les ordres de modification ;
  • réduire les coûts de planification, de conception et l’accomplissement du projet ;
  • surveiller les exigences et mieux répondre aux besoins des clients ;
  • assurer la sécurité de la construction, la santé et la conformité environnementale tout au long du cycle de vie de l’ouvrage.

 

usbim-platform
usbim-platform