Home » BIM et Facility Management » Programme de maintenance préventive : 7 étapes pour le rédiger

Programme de maintenance préventive : 7 étapes pour le rédiger

Programme de maintenance préventive : 7 étapes pour le rédiger

Le programme de maintenance préventive définit comment et quand intervenir sur les ressources. Découvrez ce qu’il comprend et les 7 étapes pour le rédiger


Si vous êtes un professionnel de l’AECO, vous savez certainement qu’il est préférable de prendre des mesures préventives sur un bien pour éviter qu’il ne tombe en panne, en tout ou en partie, plutôt que d’intervenir une fois que la panne s’est produite.

Pour pouvoir intervenir de manière préventive, il est essentiel d’utiliser les bons logiciels de GMAO et de savoir de manière détaillée et précise sur quelles ressources le faire, de quelle manière et à quelle fréquence. Cette liste d’informations est appelée programme de maintenance préventive. Mais savons-nous en détail ce qu’elle devrait inclure et quelles sont les étapes pour la rédiger ? Nous allons le découvrir ensemble dans cet article ! 

Qu’est-ce qu’un programme de maintenance préventive ?

Dans un autre article, nous avons examiné de plus près ce que l’on entend par maintenance préventive en soulignant comment son application efficace passe par une programmation basée sur l’utilisation, les recommandations du fabricant et le suivi proactif des ressources.

La planification joue un rôle clé dans le succès de cette approche de maintenance et repose sur la mise en place d’un programme de maintenance préventive. Ce programme décrit les processus, les procédures, les outils et les ressources nécessaires pour effectuer la maintenance préventive et maintenir ainsi les ressources en bon état, réduire la probabilité de défaillance, réduire les temps d’arrêt imprévus et prolonger leur durée de vie.

Que devrait inclure un programme de maintenance préventive ?

Le programme de maintenance préventive est une feuille de route qui comprend :

  • la liste des activités à réaliser préalablement ;
  • la liste des ressources sur lesquelles intervenir ;
  • la date et la fréquence de réalisation de l’intervention ;
  • le technicien chargé de l’intervention ;
  • toute autre information utile à la réalisation de l’intervention.

Élaborer et appliquer un programme de maintenance préventive permet d’ éviter la survenue d’un dysfonctionnement et d’éviter de retomber dans la maintenance en panne.

Quelles sont les 7 étapes pour créer un programme de maintenance préventive ?

Bien que chaque programme de maintenance sera rédigé et affiné en fonction de l’actif et des besoins spécifiques, nous distinguons généralement 7 étapes qu’il est utile d’effectuer pour la rédaction d’un bon plan de maintenance préventive :

  1. créer une liste de ressources
    pour la bonne réalisation d’un programme de maintenance, il est indispensable de connaître en détail l’actif sur lequel on intervient. La première étape sera sans aucun doute la réalisation d’une liste des ressources qui constituent le bien et sur lesquelles il sera nécessaire d’intervenir de manière préventive. Pour chaque ressource, il est utile de spécifier certaines données, notamment :

    • fabricant/entreprise productrice ;
    • éventuel code d’identification ;
    • description ;
    • localisation ;
    • spécifications du modèle et numéro de série ;
    • date de réalisation/installation ;
    • prix d’achat ;
    • conditions actuelles ;
    • critiques relevées ;
    • date de la dernière intervention ;
    • date de la prochaine intervention prévue ;
    • autres informations nécessaires ;
  2. déterminer quelle ressource entre dans le champ de la maintenance préventive
    sur la base d’une série de variables, il sera décidé, à ce stade, quelles ressources inclure dans la maintenance préventive et lesquelles dans la maintenance run-to-failure. Le choix des actifs à inclure dans le programme de maintenance préventive tiendra compte de facteurs tels que : 

    • analyse coûts-avantages ;
    • analyse de la criticité ;
    • calcul du ROI (Retour sur Investissement) ;
    • temps d’inactivité ;
    • coûts de maintenance ;
    • fréquence des réparations ;
  3. identifier les activités de maintenance préventive
    une fois les actifs identifiés, nous passons à l’identification des activités à inclure dans le plan de maintenance préventive. Il est clair que pour chaque ressource, les besoins de maintenance seront variés, une façon de les déterminer est de se référer à :

    • recommandations du fabricant, incluses dans les manuels d’utilisation et de maintenance ;
    • historique des interventions de maintenance ;
    • éventuels tickets opérateurs et techniciens de maintenance ;
    • tout autre programme de maintenance établi antérieurement ;
    • recommandations d’organisations professionnelles ;
    • exigences réglementaires et de conformité ;
  4. déterminer la fréquence des interventions
    pour pouvoir définir préventivement une maintenance, il est nécessaire que la fréquence avec laquelle les interventions sont effectuées soit telle qu’elle prévienne précisément l’apparition d’une éventuelle panne. Pour cette raison, il est essentiel de définir tous les temps de réaliser les différents types d’intervention, pour ce faire, il est possible de se référer à des intervalles basés sur :

    • temps (dans ce cas, la fréquence peut être quotidienne, hebdomadaire, trimestrielle, semestrielle ou annuelle) ;
    • utilisation (ces fréquences peuvent faire référence aux heures d’exécution, aux unités produites ou à d’autres mesures indiquant l’utilisation de cette ressource donnée) ;
  5. créer un plan de maintenance
    à ce stade, nous avons toutes les informations utiles pour mettre notre programme de maintenance noir sur blanc qui sera ensuite utilisé par toute l’équipe des techniciens et des opérateurs responsables de la maintenance. Pour rédiger concrètement le plan de maintenance, il est toujours préférable de s’appuyer sur des logiciels de GMAO qui aident à la planification de la maintenance, au suivi des activités et à la gestion des problèmes ;
  6. préparer l’équipe de maintenance
    il est clair qu’il est indispensable d’établir un bon plan de maintenance, mais il est nécessaire que ce qui est contenu dans le plan soit correctement exécuté par les responsables de la maintenance. À ce stade, il s’agira de former l’équipe sur les modalités d’intervention, sur les outils et les équipements et sur l’utilisation de la technologie pour acquérir, documenter et mettre à jour les informations ;
  7. surveiller et modifier
    il est important que l’équipe de maintenance mette à jour les informations dans le programme de maintenance car il est soumis à une surveillance continue et à d’éventuelles modifications en fonction des tickets ouverts et des informations ajoutées. Grâce aux activités de maintenance et aux performances des actifs enregistrées par l’équipe sur le logiciel de maintenance et de gestion spécifique, il sera possible d’identifier parmi les ICP (Indicateur Clé de Performance) pour la gestion des installations ceux pour la maintenance préventive et de générer des rapports de maintenance qui vous aideront à optimiser le plan.
7 étapes pour un programme de maintenance préventive

Les 7 étapes pour un programme de maintenance préventive

Comment mettre en place un programme de maintenance préventive ?

Élaborer et appliquer un plan de maintenance préventive peut représenter une dépense initiale de ressources qui, au contraire, n’est pas mise en évidence lors de la maintenance en panne. C’est pourquoi il est souvent préférable d’agir de manière réactive une fois que la panne s’est produite sans tenir compte des inconvénients de cette approche qui se manifestent principalement par des pertes économiques et des temps d’arrêt imprévus. Pour ces raisons, il est utile de mettre en œuvre un programme de maintenance préventive, et la meilleure façon de le faire est de commencer par un « projet pilote ».

Appliquer le programme de maintenance préventive sur quelques ressources importantes vous permettra de vérifier et de démontrer les avantages, en termes de temps et de coûts, d’une approche de maintenance préventive par rapport à une approche réactive. Une fois les avantages de la maintenance préventive évalués, il sera alors facile d’étendre le plan de maintenance également à d’autres ressources.

C’est bien connu, mieux vaut prévenir que guérir ! Cela vaut également pour la construction, mais pour pouvoir le faire, il est essentiel de suivre un plan bien rédigé et de s’équiper du soutien des bons logiciels. Pour cette raison, nous vous recommandons d’utiliser un logiciel de GMAO qui vous aidera à améliorer la productivité des processus de maintenance et à réduire le temps et les coûts liés à la gestion.

 

usbim-maint
usbim-maint