Home » BIM et MEP » Qu’est-ce qu’un réseau aéraulique et comment gérer la maintenance

réseau aéraulique

Qu’est-ce qu’un réseau aéraulique et comment gérer la maintenance

Un réseau aéraulique est un système qui vise à garantir un environnement intérieur sain en gérant et en purifiant l’air à l’intérieur des conduits de ventilation. Découvrez-en plus dans cet article


Les réseaux aérauliques jouent un rôle crucial dans la climatisation et le maintien de la qualité de l’air à l’intérieur des espaces intérieurs.

Ce sont des systèmes conçus pour le traitement et le contrôle de l’air, comprenant une large gamme de dispositifs et de composants visant à assurer un confort thermo hygrométrique optimal.

Dans cet article, nous examinons en détail ce type de système pour comprendre au mieux son fonctionnement et comment le concevoir avec un logiciel BIM pour installations MEP.

Nous verrons également l’importance de la maintenance et comment tout gérer grâce à un logiciel de GMAO.

Réseau aéraulique géré avec usBIM.maint un logiciel GMAO

Réseau aéraulique géré avec usBIM.maint un logiciel GMAO

Qu’est-ce qu’un réseau aéraulique et comment ça marche?

Les réseaux aérauliques sont des systèmes mécaniques qui utilisent de l’air comprimé ou d’autres gaz comme moyen de transport. Ils peuvent être utilisés pour chauffer, refroidir, ventiler, déshumidifier ou assainir tout type d’espace, qu’il soit résidentiel, commercial ou industriel. Ces systèmes peuvent être conçus pour fournir de l’air frais, propre et contrôlé dans des endroits nécessitant des conditions environnementales particulières.

Leur objectif principal est de traiter l’air à l’intérieur des bâtiments, en garantissant qu’il soit propre et exempt de polluants. L’air entrant dans le bâtiment est filtré et traité par le réseau aéraulique, qui se charge d’éliminer tout agent polluant à travers les conduits responsables du transport de l’air traité et purifié dans les différents espaces du bâtiment.

Lorsque le système de recirculation de l’air naturel n’est pas suffisant, il est obligatoire par la loi d’équiper le réseau d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC), assurant un renouvellement d’air adéquat à l’intérieur, contribuant ainsi à maintenir la qualité de l’air intérieur.

Enfin, il est important de souligner qu’une conception précise et une installation correcte des réseaux aérauliques sont essentielles pour garantir un fonctionnement efficace et fiable à long terme.

Types de réseaux aérauliques

Les réseaux aérauliques comprennent une large gamme de systèmes conçus pour distribuer et traiter l’air à l’intérieur des bâtiments afin d’assurer un environnement confortable, sain et sûr pour les occupants. Il existe différents types de réseaux aérauliques, chacun avec des caractéristiques et des fonctions spécifiques. Dans cet article, nous explorerons les principaux types de réseaux aérauliques et leurs applications.

Installations de climatisation

Les installations de climatisation sont conçues pour contrôler la température, l’humidité et la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments. Ils peuvent être utilisés pour chauffer, refroidir et ventiler un espace, en fonction des besoins. Les installations de climatisation peuvent être divisées en deux catégories principales : 

  • systèmes de climatisation par air : ces systèmes comprennent des installations de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air, ainsi que des systèmes de déshumidification et de filtration ;
  • climatisation par eau : ces systèmes utilisent l’eau comme moyen de transfert de chaleur, refroidissant ou chauffant l’air à l’intérieur de l’espace.

Installations de ventilation

Les installations de ventilation sont conçues pour assurer une ventilation adéquate des espaces, à la fois pour des raisons d’hygiène et pour le renouvellement de l’air à l’intérieur du bâtiment. Les principaux types d’installations de ventilation comprennent:

  • ventilation naturelle et forcée : ces systèmes peuvent être constitués d’ouvertures telles que des fenêtres, des portes, des lucarnes et des ouvertures dans le toit, ou de dispositifs mécaniques tels que des ventilateurs, des ventilateurs centrifuges et des turbines à gaz ;
  • ventilation mécanique contrôlée (VMC) : ces appareils fournissent une ventilation contrôlée qui régule l’humidité et la température à l’intérieur du bâtiment, contribuant au confort des occupants.

Installations de chauffage et de refroidissement

Les installations de chauffage sont utilisées pour chauffer les espaces pendant les mois les plus froids, tandis que les installations de refroidissement sont utilisées pour refroidir les espaces pendant les mois les plus chauds. Les principaux types d’installations de chauffage et de refroidissement comprennent : 

  • chauffage radiant : ce système utilise des surfaces radiantes, telles que des planchers, des murs ou des plafonds, pour diffuser de la chaleur dans les espaces;
  • systèmes de refroidissement par air : ces systèmes utilisent des climatiseurs, des ventilateurs ou des pompes à chaleur pour refroidir les espaces.

Installations de purification de l’air

Les installations de purification sont conçues pour assurer un environnement sain à l’intérieur des bâtiments, en éliminant les agents pathogènes et en améliorant la qualité de l’air. Les principales technologies de purification comprennent : 

  • filtration de l’air : utilisation de filtres pour capturer les particules en suspension dans l’air ;
  • désinfection par lampes UV-C : utilisation de lampes UV-C pour détruire les bactéries, les virus et autres agents pathogènes présents dans l’air ;
  • technologies avancées de contrôle des agents pathogènes : utilisation de technologies innovantes pour surveiller et contrôler la présence d’agents pathogènes dans l’air, garantissant un environnement sûr et sain pour les occupants des bâtiments.

Quels sont les éléments d’un réseau aéraulique

Les éléments constitutifs d’un réseau aéraulique varient en fonction des besoins spécifiques du bâtiment et du type de fonctionnement requis. Cependant, en général, un réseau aéraulique comprend les éléments principaux suivants : 

  1. unités de traitement de l’air (UTA) : ces unités sont responsables du traitement de l’air, comprenant le chauffage, le refroidissement, la filtration et le contrôle de l’humidité. Les UTA peuvent être placées à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment, selon les besoins de conception ;
  2. ventilateurs : les ventilateurs sont utilisés pour déplacer l’air à travers le système de distribution et assurer un renouvellement d’air correct dans les espaces ;
  3. conduits : les conduits sont des canaux qui transportent l’air traité par les UTA et les ventilateurs vers les espaces à climatiser ou à ventiler. Ils peuvent être fabriqués dans différents matériaux, tels que la tôle galvanisée, le PVC ou l’aluminium, et doivent être dimensionnés correctement pour assurer un débit d’air adéquat ;
  4. grilles et diffuseurs : ces composants sont placés à l’extrémité des conduits et permettent la distribution de l’air traité dans les espaces. Les grilles peuvent être fixes ou réglables pour permettre un contrôle précis du débit d’air ;
  5. régulateurs de débit : ces dispositifs sont utilisés pour réguler le débit d’air à l’intérieur du système aéraulique, permettant d’équilibrer la distribution de l’air en fonction des besoins spécifiques de chaque espace ;
  6. filtres à air: les filtres sont installés à l’intérieur des UTA pour éliminer les impuretés et les particules présentes dans l’air, améliorant ainsi la qualité de l’air intérieur ;
  7. dispositifs de contrôle et d’automatisation : ces dispositifs comprennent des capteurs, des thermostats, des vannes et des régulateurs qui permettent le contrôle automatisé du système aéraulique en fonction des conditions ambiantes et des paramètres souhaités ;
  8. unités de récupération de chaleur : dans certains réseaux aérauliques, des unités de récupération de chaleur de l’air extrait sont installées pour le réutiliser afin de chauffer l’air frais d’entrée, contribuant ainsi à l’efficacité énergétique.

Ce ne sont là que quelques-uns des éléments principaux qui peuvent être présents dans un réseau aéraulique. La conception d’un système aéraulique efficace nécessite une évaluation détaillée des besoins spécifiques du bâtiment et une sélection attentive des composants appropriés.

Gestion de la maintenance des installations

Gestion de la maintenance des installations

Gestion du réseau aéraulique

La gestion d’un réseau aéraulique implique une série d’activités visant à garantir son bon fonctionnement, son efficacité énergétique maximale et la sécurité des occupants du bâtiment. Voici quelques détails supplémentaires sur les contrôles et les activités de maintenance à effectuer sur des sections spécifiques du réseau : 

  1. filtres – les filtres à air doivent être surveillés en permanence pour garantir leur efficacité. Il est essentiel de vérifier régulièrement l’état des filtres à l’aide de mesures de pression différentielle et d’inspections visuelles. Il est recommandé de remplacer régulièrement les filtres selon les indications du fabricant pour maintenir la qualité de l’air intérieur et réduire le risque de dysfonctionnement ;
  2. batteries de récupération de chaleur – les batteries de récupération de chaleur doivent être nettoyées et désinfectées périodiquement, y compris les bacs de récupération de condensat et les surfaces à ailettes. Cela assure une efficacité optimale du système et prévient le risque de contaminations microbiologiques ;
  3. humidificateurs d’air ambiant et humidificateurs adiabatiques – il est important de veiller à ce que les humidificateurs d’air ambiant ne provoquent pas de formation de condensation pendant le fonctionnement. Les parties en contact avec l’eau doivent être régulièrement nettoyées et, si nécessaire, désinfectées pour prévenir la prolifération de bactéries. Pour les humidificateurs adiabatiques, il est essentiel de contrôler la qualité de l’eau utilisée et de désinfecter régulièrement le circuit d’humidification pour éviter le risque de contamination microbiologique ;
  4. nettoyage du système – les unités de traitement de l’air doivent être nettoyées périodiquement à l’aide de méthodes appropriées telles que des lances à air haute pression, des systèmes à vapeur, des détergents non agressifs et des désinfectants. Cela garantit que l’air traité par le système est propre et exempt de contaminants nocifs pour la santé des occupants du bâtiment ;
  5. directives de prévention de la légionellose – il est important de suivre rigoureusement les directives de prévention et de contrôle de la légionellose lors des activités de gestion et de maintenance du réseau aéraulique. Cela comprend le nettoyage minutieux de la section filtrante, la désinfection régulière des humidificateurs adiabatiques et la désinfection des conduits des systèmes centralisés pour prévenir la propagation de bactéries pathogènes.

Pour optimiser le processus, nous vous recommandons d’utiliser un logiciel GMAO, afin de pouvoir:

  • créer des fiches techniques d’installations dans le cloud, riches en informations accessibles à tout moment et depuis n’importe où grâce à la technologie cloud ;
  • géolocaliser les installations avec un système de demande d’intervention simplifié et un service de centre d’appels ;
  • planifier la maintenance pour gérer au mieux les installations de l’entreprise et éviter tous les coûts de maintenance liés aux pannes imprévues ;
  • générer des rapports automatiques sur les performances des installations pour analyser rapidement les performances des installations, des équipements, des techniciens et vous aider à prendre des décisions stratégiques.

Comment concevoir un réseau aéraulique

Voici une vidéo qui vous montre comment utiliser au mieux un outil de conception de réseau aéraulique.

Comment gérer un réseau aéraulique

Dans cette vidéo, nous vous montrons comment gérer facilement le réseau aéraulique avec un outil de gestion de la maintenance des installations.

 

 

edificius-mep
edificius-mep