Home » BIM et Performance énergétique » Réservoir de stockage à inertie : définition et utilisations courantes

Réservoir de stockage à inertie : définition et utilisations courantes

Réservoir de stockage à inertie : définition et utilisations courantes

Le réservoir de stockage à inertie recueille l’énergie thermique, la restituant au générateur lorsque cela est le plus nécessaire. Découvrez ce qu’il est et comment il est utilisé

Pour optimiser un système de chauffage à haute efficacité énergétique, il est souvent nécessaire d’installer un réservoirs de stockage à inertie, qui garantit des économies d’énergie plus importantes car il permet de stocker l’énergie produite et de l’utiliser lorsque le système n’est pas en fonctionnement.

Pour découvrir ce que signifie un accumulateur inertiel et quels sont les principes de son fonctionnement, continuez à lire cet article et approfondissez tous les détails et les avantages d’un accumulateur inertiel!

Une accumulation inertielle de quoi s’agit-il ?

Un réservoir de stockage à inertie – ou réservoir tampons – est un réservoir contenant de l’eau technique, non potable, qui sert à stocker temporairement l’énergie thermique produite par le système thermique, la mettant à disposition de celui-ci lorsque cela est nécessaire.

Généralement, un réservoir d’accumulation est constitué d’un corps en acier isolé thermiquement. L’isolation est nécessaire pour garantir que la chaleur stockée à l’intérieur ne se dissipe pas à l’extérieur.

Les réservoirs de stockage à inertie peuvent être équipés de serpentins, c’est-à-dire des échangeurs de chaleur immergés qui permettent de recevoir de l’énergie de différentes sources de chaleur sans mélanger les différents fluides techniques utilisés.

L’eau technique contenue à l’intérieur a tendance à se stratifier, en effet l’eau froide se distribue dans la partie inférieure et l’eau chaude dans la partie supérieure, ce qui garantit l’efficacité des systèmes eux-mêmes, car cela évite qu’ils se mélangent inutilement, entraînant une perte d’énergie.

Comment est utilisé le réservoir de stockage à inertie ?

Un réservoir de stockage à inertie peut être utilisé en combinaison avec un système solaire thermique ou avec un système thermique, tel qu’une pompe à chaleur.

Dans le cas de l’utilisation d’un accumulateur inertiel avec un système solaire thermique, on peut envisager l’utilisation d’un réservoir ayant pour but de stocker de l’eau sanitaire qui sera ensuite chauffée selon les besoins.
Cette solution est avantageuse non seulement car elle garantit le maintien hygiénique de l’eau, évitant la prolifération d’agents pathogènes, mais aussi car l’eau stockée peut également être utilisée pour alimenter le système thermique.

Dans le cas d’un accumulateur inertiel associé à une pompe à chaleur, son utilisation permet d’optimiser son rendement, car elle permet de la faire fonctionner à pleine capacité et à charge constante, garantissant une quantité d’énergie thermique lorsque cela est nécessaire et réduisant les cycles de démarrage et d’arrêt.

À quoi sert le réservoir de stockage à inertie ?

Un accumulateur inertiel sert à maximiser le rendement d’un système de chauffage. L’utilisation d’un système d’accumulateur inertiel permet aux pompes à chaleur de : 

  • réduire les cycles marche/arrêt : en fournissant une inertie thermique à la pompe à chaleur, on parvient à optimiser son fonctionnement, car dans les cycles de démarrage et d’arrêt, le COP de la pompe est réduit. Sans l’utilisation d’un réservoir, la pompe à chaleur serait soumise à des variations constantes de demande de la part du bâtiment, ce qui n’arrive pas avec l’accumulateur car la machine continue de fonctionner pendant des intervalles de temps suffisants, soutenant le système de distribution lorsque celui-ci n’est pas actif ;
  • gérer le dégivrage : dans les pompes à chaleur air/eau, les cycles de dégivrage se produisent généralement en prélevant de l’énergie du condenseur pour la porter à l’évaporateur. Si du côté du condenseur il n’y a pas d’accumulateur inertiel, mais directement le système de distribution du bâtiment, de l’énergie thermique sera prélevée directement du bâtiment, réduisant ainsi les conditions de confort thermique. La présence d’un accumulateur inertiel évite cela, car c’est lui qui fournira l’énergie nécessaire pour dégivrer l’évaporateur ;
  • séparer les flux entre la pompe à chaleur et le système de distribution : l’utilisation d’un système d’accumulateur inertiel permet de diviser les débits à envoyer au système ou à la pompe à chaleur, optimisant le travail de la pompe elle-même.

Comment dimensionner un réservoir de stockage à inertie ?

Dimensionner un accumulateur inertiel signifie définir sa capacité, c’est-à-dire le volume d’eau technique nécessaire au fonctionnement optimal du système.

Calculer la bonne capacité d’un accumulateur inertiel permet d’obtenir une meilleure efficacité du système, une stabilité thermique accrue et une réponse plus rapide aux variations de charge.

La capacité doit être définie en fonction du générateur de chaleur et du type de système desservi : en connaissant la puissance et le type de système ainsi que le mode de distribution, il sera possible de dimensionner le réservoir, en identifiant : 

  • les dimensions ;
  • les matériaux ;
  • les caractéristiques techniques ;
  • les raccords hydrauliques ;
  • les raccords électriques.
termus-plus
termus-plus