Home » BIM et GIS » SIG aménagement et planification urbaine : applications et exemples

SIG aménagement et planification urbaine : applications et exemples

SIG aménagement et planification urbaine : applications et exemples

Le SIG renforcent la planification urbaine et régionale grâce à l’analyse et à la visualisation des données spatiales. Découvrez les fonctions, les avantages, les technologies innovantes et les cas d’utilisation.

La technologie SIG (Système d’Information Géographique) joue un rôle fondamental dans la planification urbaine et régionale, en permettant d’intégrer des informations géographiques et des analyses de données pour créer des plans urbains bien structurés et durables.

Les SIG offrent des perspectives détaillées sur le territoire et les infrastructures, génèrent des visualisations des conditions environnementales et améliorent le processus décisionnel des parties prenantes.

Cependant, pour bénéficier des avantages des SIG dans la planification urbaine, il est nécessaire d’utiliser des technologies avancées qui aident les professionnels de la planification, de la construction, de la sécurité, des travaux publics et de l’ingénierie à répondre ou dépasser toutes les exigences. À cet égard, nous vous suggérons le logiciel pour les SIG jumeaux numériques, qui permet d’intégrer des modèles openBIM-IFC de bâtiments et d’infrastructures avec des données SIG pour créer des modèles numériques interagissant à l’échelle territoriale pour connecter les informations produites en temps réel par toutes les parties prenantes.

Découvrez les applications et les avantages des SIG dans la planification urbaine et régionale avec des études de cas.

Qu’entend-on par SIG planification urbaine et régionale

La planification urbaine et régionale est un processus par lequel les espaces urbains et régionaux sont organisés et gérés pour atteindre certains objectifs sociaux, économiques et environnementaux. Ce processus implique la conception et la gestion du développement des villes et des régions afin d’améliorer la qualité de vie des personnes qui y vivent.

Voici quelques aspects clés de la planification urbaine et régionale : 

  • organisation de l’espace : la planification urbaine et régionale prévoit la division de l’espace en zones et la détermination de l’utilisation de ces zones (par exemple, résidentielle, commerciale, industrielle, agricole, etc.) ;
  • développement durable : la planification prend en compte les impacts environnementaux et sociaux du développement urbain et régional, cherchant à promouvoir une utilisation durable des ressources et la protection de l’environnement naturel ;
  • infrastructures et services : la planification inclut la planification des infrastructures publiques (comme les routes, les transports en commun, les parcs, etc.) et des services (comme les écoles, les hôpitaux, les installations sportives, etc.) nécessaires pour soutenir la population et l’activité économique ;
  • mobilité urbaine : la planification prend également en compte la manière dont les personnes se déplacent à l’intérieur des villes et des régions, cherchant à promouvoir des modes de transport durables et à réduire le trafic et la pollution ;
  • participation publique : un élément important de la planification urbaine et régionale est d’impliquer la communauté locale dans le processus décisionnel, en veillant à ce que leurs besoins et opinions soient pris en compte dans la conception du développement urbain.

En résumé, la planification urbaine et régionale vise à créer des villes et des régions plus habitables, durables et équilibrées, en tenant compte des besoins des personnes et de l’environnement environnant.

Rôle de la technologie SIG dans la planification urbaine et régionale

L’intégration des SIG dans la planification urbaine permet de relever des défis spécifiques tels que la gestion du trafic, la planification des espaces verts et l’évaluation de l’impact environnemental.

Les SIG fournissent les outils nécessaires pour concevoir et cartographier des quartiers et des villes, et la visualisation, l’analyse spatiale et la modélisation spatiale permettent des décisions éclairées sur le développement urbain.

De plus, les fonctions d’interrogation spatiale et de cartographie des SIG permettent d’analyser la situation actuelle d’une zone, d’une région ou d’une ville. Par conséquent, en utilisant ces informations, il est possible de prendre des décisions éclairées sur l’état de croissance d’une zone et de planifier efficacement son développement.

Avec les SIG, les comités de planification peuvent examiner des données détaillées, évitant le développement dans des zones à risque. Par exemple, grâce à la fonction de cartographie multicouche des SIG, il est possible de visualiser une variété d’éléments tels que des terres agricoles primaires, des eaux de surface, une fréquence élevée d’inondations et des terres hautement érosives. Ces informations permettent d’éviter le développement urbain dans des zones à forte fréquence d’inondations.

Enfin, les SIG facilitent les évaluations de faisabilité pour des projets tels que des ponts, des écoles et des installations de traitement des déchets.

Applications des SIG dans la planification urbaine et régionale

Les applications des SIG dans la planification urbaine et régionale sont diverses et essentielles pour la gestion du territoire.

Quelques utilisations significatives comprennent : 

  • gestion des risques et planification des urgences : les données SIG sont utilisées pour relier la gestion des urgences à la planification spatiale, en analysant les réseaux, les cartographies thématiques et les systèmes d’information territoriale ;
  • normalisation et validation des données d’urbanisme : les SIG permettent la collecte et l’analyse de données socio-économiques et environnementales pour d’éventuelles normalisations ;
  • analyse des situations actuelles : à travers des méthodologies telles que l’analyse superposée, les SIG aident à identifier les zones où le développement du territoire entre en conflit avec les problématiques environnementales, en superposant le développement actuel aux cartes de l’aptitude du terrain ;
  • mise en œuvre des plans urbains : les SIG peuvent être utilisés dans la mise en œuvre des plans urbains en menant des évaluations de l’impact environnemental des projets proposés pour évaluer et minimiser l’impact du développement sur l’environnement ;
  • inventaire des ressources ;
  • création de cartes et de plans d’utilisation des sols.

Comment les SIG sont-ils utilisés dans la planification urbaine ?

Voici quelques-unes des principales façons dont les professionnels de la planification urbaine utilisent les SIG : 

  • création et mise à jour de cartes de base et topographiques ;
  • création d’inventaires géoréférencés pour diverses catégories de biens : mobilier urbain historique, espaces verts, parcs industriels, etc. ;
  • surveillance et contrôle de la signalisation routière et piétonne ;
  • études sur la mobilité pour comprendre les flux de personnes et identifier les points critiques ;
  • préparation de rapports de faisabilité pour des projets d’urbanisme, y compris l’évitement de constructions dans des zones sujettes aux inondations ;
  • élaboration d’études d’impact environnemental pour des projets urbains ;
  • collecte d’informations sur les réseaux de télécommunications, électriques et autres infrastructures ;
  • optimisation des services publics, tels que la gestion des déchets et la maintenance des parcs et jardins ;
  • sélection des meilleurs emplacements pour les centres et services publics, tels que les hôpitaux, les centres sportifs et les arrêts de transports en commun ;
  • gestion du cadastre urbain ;
  • géoréférencement des signalements d’urgence pour une réponse rapide ;
  • identification des zones présentant les plus grands problèmes de sécurité publique.

Pourquoi les SIG sont-ils importants dans la planification urbaine et régionale ?

Les SIG représentent un outil essentiel utilisé dans la planification urbaine pour l’analyse et la visualisation des données spatiales, contribuant ainsi à des décisions éclairées concernant l’utilisation des sols, le développement des infrastructures et la gestion des ressources.

Principaux avantages des SIG

Les principaux avantages de l’utilisation des données SIG comprennent : 

  • meilleure compréhension des besoins actuels des citoyens : grâce aux SIG, les planificateurs acquièrent une meilleure compréhension des besoins urbains actuels, en traitant des données géospatiales provenant de diverses sources telles que des images satellites et des photographies aériennes. Cela fournit une vision détaillée du sol et des infrastructures, facilitant la conception pour répondre à ces besoins ;
  • meilleur support pour des décisions plus éclairées : les SIG génèrent des visualisations des conditions environnementales actuelles d’une zone et permettent la comparaison avec les résultats prévus des plans de développement, permettant également l’analyse de l’état socio-économique actuel et l’identification des tendances futures pour une prise de décision plus éclairée ;
  • intégration et visualisation des données : les SIG intègrent et visualisent de grandes quantités de données provenant de différentes sources, offrant une vue d’ensemble complète de la zone de planification et de ses problèmes. Cela soutient le développement de solutions alternatives et la prévision des changements démographiques, des modifications de l’utilisation des sols et des flux de trafic ;
  • gestion efficace des informations : les SIG soutiennent la collecte, la maintenance, l’analyse et la visualisation d’informations spatialement liées, améliorant la qualité de la planification et facilitant la communication entre les parties prenantes ;
  • gestion plus efficace des ressources : les SIG aident à identifier les catastrophes naturelles ou d’origine humaine et à surveiller la population, contribuant à une gestion plus efficace des ressources ;
  • amélioration de la cartographie : puisque toutes les cartes et données d’une région peuvent être conservées en un seul endroit central, les SIG peuvent améliorer la crédibilité des cartes (à quel point une carte est actuelle), augmenter l’efficacité de la cartographie thématique et réduire les coûts de stockage des données ;
  • optimisation de la communication entre les parties prenantes : les SIG simplifient le processus de collecte, d’organisation et de récupération d’informations à partir d’une large gamme de sources et permettent de visualiser les données à partir de divers appareils. Par exemple, en utilisant un logiciel spécifique intégrant des données openBIM-SIG, vous pouvez géolocaliser en cloud tous les modèles openBIM sur des cartes thématiques SIG et ces données sont accessibles à partir de divers appareils.
Modèles openBIM sur des cartes thématiques SIG issu du logiciel usBIM.geotwin

Modèles openBIM sur des cartes thématiques SIG issu du logiciel usBIM.geotwin

Avantages de l’utilisation du SIG pour les gouvernements locaux

Les gouvernements locaux bénéficient de nombreux avantages de l’utilisation du SIG dans la planification urbaine.

Parmi les principaux avantages, on trouve : 

  • l’efficacité accrue dans les processus décisionnels ;
  • l’économie de temps et d’argent grâce à la facilité d’accès aux informations ;
  • le soutien à la prise de décision basée sur des données précises ;
  • une gestion plus efficace des ressources publiques ;
  • une plus grande implication des citoyens dans les processus décisionnels ;
  • la promotion de la transparence dans l’administration publique.

En conclusion, le SIG offre de nombreux avantages dans la planification urbaine, contribuant à une meilleure compréhension des besoins de la ville, une gestion plus efficace des ressources et une communication optimisée entre les différents acteurs concernés.

Application de la télédétection et du SIG dans la planification urbaine

Avec des analyses multi-temporelles, la télédétection offre une perspective unique sur l’évolution des villes et l’application des technologies de télédétection et de SIG dans la planification urbaine fournit des outils puissants pour des décisions basées sur des données et des preuves, dans le but de créer des villes plus durables, résilientes et vivables.

Certaines applications clés comprennent : 

  • cartographie et suivi de l’utilisation des terres : les données de télédétection et les techniques SIG sont utilisées pour créer des cartes détaillées de l’utilisation des terres, surveiller les changements dans le temps et évaluer les futurs plans d’utilisation des terres ;
  • analyse de la croissance urbaine et de la «dispersion urbaine» : la télédétection et le SIG sont utilisés pour évaluer et surveiller l’expansion urbaine, identifier les modèles d’étalement urbain et soutenir des décisions de planification urbaine durable ;
  • planification des infrastructures et des services : l’analyse spatiale basée sur le SIG est utilisée pour optimiser l’emplacement et la distribution des infrastructures urbaines, des équipements publics et des services tels que les réseaux de transport, les services publics et les centres de santé ;
  • gestion environnementale et des risques : les données de télédétection et le SIG sont intégrés pour identifier les problèmes environnementaux, évaluer les risques liés aux phénomènes naturels et soutenir la planification de la préparation aux catastrophes et des réponses d’urgence dans les zones urbaines ;
  • renouvellement urbain et réaménagement : les outils basés sur la télédétection et le SIG permettent la visualisation et l’analyse de projets de renouvellement urbain, facilitant la planification et la mise en œuvre d’initiatives de régénération urbaine.

Par conséquent, l’utilisation de la télédétection et du SIG dans la planification urbaine offre des avantages significatifs, tels que : 

  • des informations spatiales précises ;
  • une planification efficace de l’utilisation des terres ;
  • surveillance de la croissance urbaine ;
  • une gestion environnementale plus durable et résiliente ;
  • optimisation de la planification des infrastructures.

Exemple d’application du SIG dans la planification urbaine : études de cas

L’intégration du SIG et du BIM permet de combiner des informations géographiques avec des données sur la structure des bâtiments, facilitant ainsi la planification, la conception, la construction et la gestion des bâtiments et des environnements urbains.

Voici deux exemples d’application du SIG dans un environnement urbain de deux réalités différentes : Barcelone et El Jadida (Maroc).

Dans le premier cas, en partant de la fédération de modèles IFC sur la vue géospatiale, des niveaux avancés d’interrogation des propriétés de chaque élément, bâtiment et infrastructure au niveau architectural et structurel sont atteints.

Dans le second cas, à partir de nuages de points et de maillages texturés du modèle, le modèle IFC est créé pour vérifier les données et les propriétés.

Dans les deux cas, le logiciel de jumeau numérique géospatial usBIM.geotwin aide à assurer une gestion plus intelligente et proactive des infrastructures et des constructions, contribuant ainsi à créer des environnements urbains plus efficaces et durables.

SIG dans la planification urbaine : Barcelone

La vidéo suivante montre un exemple concret de l’application du SIG dans la ville de Barcelone grâce à l’intégration de modèles openBIM-GIS.

Dans ce cas, 2000 modèles IFC ont été fédérés, pour un total de 120 Go de données, démontrant qu’il n’y a pas de limites à la complexité ou au nombre de données pouvant être mises à jour.

La présence d’une large gamme de modèles IFC openBIM au sein de la ville numérique intelligente permet une gestion efficace et intelligente de différents services et systèmes urbains.

Directement depuis la vue géospatiale, il est possible d’accéder à un niveau avancé de détail et d’interroger les propriétés de chaque bâtiment et infrastructure au niveau architectural, structurel et MEP. Cela permet une analyse détaillée des ressources dans l’environnement environnant.

Interrogation géospatiale des modèles IFC issu du logiciel usBIM.geotwin

Interrogation géospatiale des modèles IFC issu du logiciel usBIM.geotwin

Cette intégration permet de combiner et afficher des informations détaillées sur les installations d’un bâtiment, améliorant ainsi l’efficacité, la sécurité et la durabilité des infrastructures et des constructions. De plus, elle permet de : 

  • surveiller l’état et les performances des bâtiments en temps réel ;
  • optimiser les opérations de maintenance et de gestion ;
  • prévoir les problèmes potentiels ou les points critiques à l’avance.

SIG Planification et aménagement urbain : El Jadida, Maroc

La vidéo suivante montre comment le logiciel de jumeau numérique géospatial permet l’accès et la gestion de grandes quantités de données, sans limites de complexité, de nombre et de mise à jour, avec des représentations de fichiers de différentes tailles, géolocalisées et intégrées au SIG.

En partant de la vue géospatiale, la visualisation BIM est configurée et les maillages texturés et les nuages de points d’un bâtiment au centre de la ville historique d’El Jadida sont gérés.

À partir du nuage de points, le modèle IFC est créé pour visualiser les données structurelles et contrôler les propriétés des objets dans le modèle 3D.

L’utilisation de nuages de points et de maillages pour créer un jumeau numérique permet donc une plus grande efficacité, des gains de temps et une réduction des coûts dans le cycle de vie des structures et des infrastructures, optimisant la planification des environnements urbains.

usBIM.geotwin
usBIM.geotwin