Home » CDE et plateformes collaboratives » 7 techniques de planification dans la construction

techniques de planification dans la construction

7 techniques de planification dans la construction

Les techniques de planification dans la construction sont la clé pour optimiser les délais de construction. Découvrez les top 7 et comment les mettre en œuvre.

La conception et la réalisation réussies d’une construction sont fortement influencées par sa planification et la gestion du temps. Combien de projets sont réalisés à temps ? Et combien sont terminés en retard ou ne sont pas terminés du tout ? 

Il suffit de réfléchir à ces deux questions pour se rendre compte que, lorsqu’on entame les premières étapes du développement d’un nouveau projet, la planification des activités est la première chose à considérer : décider de ce qui doit être fait, quand, comment, et par rapport à quoi.

Pour apprendre à gérer un projet et son flux de travail de construction, il est essentiel d’apprendre à planifier les activités qui doivent être réalisées, et pour ce faire, différentes techniques de project management existent.

Dans cet article, vous apprendrez non seulement à connaître et à comprendre les points forts et les faiblesses de chacune d’entre elles, mais surtout comment, avec l’utilisation d’un logiciel de gestion de projet adapté, la planification d’un processus de construction ne sera plus un problème ! 

Qu’est-ce que la programmation d’une construction ?

Dans le cadre du Life Cycle Management (LCM), la programmation d’une construction représente le processus d’organisation et de planification des activités, des ressources et des délais nécessaires à la réalisation d’une œuvre de construction, en fonction des objectifs prévus.

Pour le succès d’un projet et sa programmation correcte, il est important de développer un plan détaillé incluant : 

  • les activités à réaliser, en analysant les difficultés et les dépendances entre elles ;
  • la durée totale et de chaque activité, en identifiant leur séquentialité et les échéances les plus importantes à respecter ;
  • les ressources et les modes de gestion ;
  • les tâches et les activités à effectuer ;
  • les responsabilités de l’équipe ;
  • les résultats à obtenir.

Bien sûr, le plan doit être constamment mis à jour et révisé en fonction des imprévus et des problèmes non anticipés, qui seront ainsi examinés et atténués rapidement.

Importance de la planification et de la gestion du temps dans le projet de construction

La planification et la gestion du temps dans le projet de construction sont importantes car elles représentent le point de connexion fondamental entre le processus décisionnel et le processus de conception : c’est l’outil nécessaire pour obtenir les résultats souhaités.

En partant de l’analyse des difficultés, la programmation prend de l’importance dans le processus de construction car elle permet de : 

  • prendre conscience des besoins du client ;
  • accorder de l’importance aux différentes demandes ;
  • organiser les activités de manière à atteindre les objectifs en optimisant les ressources disponibles et les délais prévus.

Techniques courantes de project management dans la construction

Les techniques courantes de project management dans la construction sont fondamentales pour garantir qu’un projet de construction soit planifié et géré de manière efficace. Ces techniques aident à définir des objectifs, à planifier les activités, à allouer des ressources et à suivre les progrès. Nous approfondissons ci-dessous certaines des techniques les plus courantes de planification dans la construction.

1. Diagramme de Gantt

Le diagramme de Gantt est l’un des graphiques les plus connus et utilisés pour la planification d’un projet, car il est facile à comprendre et permet de représenter graphiquement l’avancement temporel.

Il s’agit d’un graphique à barres horizontales où chaque barre représente une activité et la longueur de chaque barre définit le temps nécessaire pour la réaliser. Il contient généralement les informations suivantes : 

  • durée du projet (avec date de début et de fin) ;
  • activités élémentaires constituant le projet ;
  • estimation temporelle de chaque activité ;
  • attribution des responsabilités de chaque activité ;
  • coordination et dépendances entre les activités.

Il est utilisé à la fois pendant la phase de conception car en définissant la chronologie et les dépendances entre les activités, il aide à décomposer le projet en activités élémentaires, en surveillant les relations de dépendance et les priorités entre elles, mais aussi pendant la phase exécutive, où il permet de créer une vue d’ensemble claire de l’avancement des travaux, en vérifiant que tout se déroule comme prévu.

Rédaction du diagramme de Gantt

Rédaction du diagramme de Gantt

2. Méthode du chemin critique (CPM)

Le CPM (Critical Path Method) ou méthode du chemin critique est un outil déterministe de planification et de gestion de projet basé sur l’identification de l’ensemble des activités du projet qui sont critiques pour respecter les délais nécessaires à l’achèvement de l’œuvre.
Le chemin critique est défini comme la période de temps la plus longue nécessaire pour achever le projet dans son ensemble et, par conséquent, les activités critiques sont celles qui doivent être terminées en premier avant qu’une autre activité puisse commencer.
L’objectif du CPM est donc d’identifier la séquence temporelle idéale pour l’achèvement du projet et se développe en : 

  1. identifiant toutes les activités à travers une WBS (Work Breakdown Structure) ;
  2. estimant la durée de l’activité ;
  3. établissant les dépendances entre les activités ;
  4. définissant les étapes principales du projet et identifiant ainsi le chemin le plus court pour atteindre les objectifs.

L’outil essentiel est le diagramme de flux, où les nœuds représentent les activités principales et les lignes avec les flèches définissent les liens et la séquentialité entre les activités.

Diagramme de flux selon la méthode du chemin critique

Diagramme de flux selon la méthode du chemin critique

3. Technique d’évaluation et d’examen de programme (PERT)

Le diagramme PERT, acronyme de “Program Evaluation Review Technique”, est un outil probabiliste de project management axé sur les échéances et les jalons les plus importants du projet.
Comme dans la méthode du chemin critique, dans le diagramme PERT, le projet est tracé sur un diagramme de flux : les nœuds sont les jalons ou étapes principales du projet, les lignes de droite à gauche représentent les tâches ou activités à réaliser, les flèches représentent la séquence d’achèvement des activités pour atteindre les étapes principales.

Une analyse PERT traditionnelle prévoit en moyenne trois horaires différents pour l’achèvement des activités : 

  • temps optimiste : l’estimation optimale, le meilleur scénario ;
  • temps pessimiste : l’estimation la plus défavorable, liée au développement négatif du projet ;
  • temps le plus probable : l’estimation la plus réaliste.

La formule exacte pour définir les échéances temporelles est en effet : 

T= 

TEMPS OPTIMISTE+ (4 ∙TEMPS PLUS PROBABLE)+TEMPS PESSIMISTE

 


 

6

 

et peut être mesurée en minutes, heures, jours et semaines

Diagramme de flux selon la méthode PERT

Diagramme de flux selon la méthode PERT

4. Planification orientée vers les ressources

La planification orientée vers les ressources, comme son nom l’indique, est une méthode de planification axée sur les ressources disponibles, cherchant à en optimiser l’utilisation tout en évitant le gaspillage, tout en garantissant la réalisation complète de la construction.
Bien sûr, en fonction du projet, les ressources peuvent être humaines, donc des collaborateurs ou des employés, des équipements, des machines, des matériaux ou des structures.
Avec ce type de planification, il est possible de prévoir à l’avance les quantités de ressources nécessaires pour la réalisation du projet, en identifiant également tous les opérateurs et les phases où ils seront nécessaires ; de cette manière, il est assigné de manière cohérente tout au long du cycle de conception et d’exécution.

5. Technique de planification de la ligne d’équilibre (LOB)

La technique de planification de la ligne d’équilibre est utilisée lorsque le projet sur lequel vous travaillez peut être décomposé en activités répétitives, comme c’est le cas par exemple pour la construction d’un ensemble résidentiel composé de plusieurs bâtiments.
On utilise un graphique cartésien où : 

  • sur l’axe des abscisses x, le temps est indiqué ;
  • sur l’axe des ordonnées y, la zone de travail est indiquée.
Technique de planification de la LOB

Technique de planification de la LOB

À mesure que les activités progressent, le temps avance, mais chaque activité spécialisée ne peut commencer que immédiatement après la fin de la précédente.

En raison de cette répétition, il sera possible non seulement d’avoir une connaissance des progrès, en organisant efficacement les ressources, mais aussi de prévoir les performances futures des travailleurs.

6. Planification Q

La planification Q utilise comme outil clé le diagramme en barres : chaque barre représente les quantités de ressources et leurs positions indiquent les lieux et les moments où ces ressources seront utilisées.
Bien que ce soit la méthode la moins utilisée pour les projets de construction, elle permet aux entreprises de connaître la quantité, le type de matériaux qui seront utilisés, le lieu et la manière.

7. Système du Dernier Planificateur (LPS)

Le Système du Dernier Planificateur, dont le nom complet est Système du Dernier Planificateur de Contrôle de Production, est un système holistique utilisé pour coordonner et optimiser un processus de conception.
La planification commence par l’établissement de jalons, des étapes principales du projet, et se poursuit en décrivant les étapes en arrière, dans le but de créer un flux de travail prévisible entre les différentes parties afin d’obtenir des résultats fiables. Le LPS permet de identifier et de résoudre les obstacles potentiels avant qu’ils ne ralentissent le flux, car il montre comment les activités influencent les étapes fondamentales du projet.

Avantages des techniques de gestion de projet dans la construction

La planification dans le secteur de la construction apporte de nombreux avantages au flux de travail, voici les principaux : 

  • achèvement du projet dans les délais prévus; si un programme détaillé est élaboré, prenant en compte tous les imprévus, les retards sont évités et tout est achevé à temps ;
  • plus de contrôle sur le projet, avec une attention constante sur l’état d’avancement, afin d’intervenir rapidement dans l’adoption de mesures correctives ;
  • meilleure communication entre les parties, avec une réduction des conflits et des incompréhensions ;
  • optimisation des ressources, des matériaux, de la main-d’œuvre et des équipements qui seront investis là où ils sont nécessaires et au moment nécessaire, évitant les gaspillages inutiles ;
  • augmentation de la productivité et des profits, en optimisant les temps et les ressources, on optimise les travaux et les gains ;
  • meilleure qualité de conception, un flux de travail optimisé permet d’obtenir d’excellents résultats en peu de temps, ce qui permet d’assurer à son entreprise d’atteindre d’excellents niveaux de qualité et de devenir leader dans le secteur.

Le rôle des outils de gestion de projet pour la gestion du temps dans la construction

Comme nous l’avons vu, il existe différentes techniques de gestion de projet pour développer un processus de planification et le meilleur choix dépend toujours du type de projet.
Aucune méthode ne peut être considérée comme absolument meilleure qu’une autre, car chacune présentera des avantages et des inconvénients, et c’est en fonction des situations environnantes que l’on choisit l’une ou l’autre ou que l’on intègre plusieurs méthodes.

Si la méthodologie optimale ne peut manifestement pas être définie de manière univoque, quelle que soit la méthode choisie, il est indispensable d’associer à la méthodologie utilisée les outils de gestion de projet les plus appropriés, pour obtenir un processus décisionnel plus solide et efficace.

Dès les premières utilisations, l’automatisation garantie par l’utilisation d’un logiciel BIM de gestion de projet améliore : 

  • les échanges d’informations entre les parties ;
  • les procédures collaboratives ;
  • les phases de contrôle ;
  • la qualité ;
  • les résultats du projet ;
  • les temps de conception et de livraison.

Essayiez-le gratuitement dès maintenant!

 

usbim-project
usbim-project