Comment le BIM aide-t-il la gestion de projet ?

L’organisation du travail et l’identification des processus dans le monde de la construction : comment le BIM aide la gestion de projet

L’organisation du travail et des processus dans le secteur de la construction a toujours été au centre du débat entre les nombreux acteurs en premier plan dans le monde de l’AEC. La solution aux problèmes posés est l’optimisation des ressources dans les différentes phases des travaux (étude de faisabilité, conception, exécution, etc.) et peut être facilitée grâce à l’utilisation du BIM.

Comment le BIM aide-t-il la gestion de projet et donc la gestion de tous les moyens disponibles ? 

La réponse réside sûrement dans un meilleur contrôle et un partage plus rapide des informations avec toutes les personnalités concernées.

Ci-dessous, nous vous expliquons en détail le rôle du BIM dans le domaine de la gestion de projet. De plus, nous vous recommandons d’essayer le BIM management system pour découvrir tous les avantages de la numérisation des bâtiments et des infrastructures de manière simple, sûre et partagée.

le rôle du BIM dans le domaine de la gestion de projet.

Le rôle du BIM dans le domaine de la gestion de projet

Qu’est-ce que le BIM dans la gestion de projet de construction ?

Le Building Information Modeling (ou Model) est le processus de création de modèles 3D contenant une variété d’informations. Le résultat final est un conteneur de données utiles pour la gestion des travaux.

Le BIM, en plus d’être utile pour la mise en œuvre du modèle avec des données et des informations, est essentiel pour la gestion de projet et le contrôle de tous les aspects techniques dans les différentes phases de la vie de l’ouvrage.

En effet, grâce aux nombreuses informations disponibles, vous pouvez par exemple identifier et organiser les différentes opérations de maintenance déjà en phase de conception. Vous pouvez immédiatement identifier les interférences qui peuvent survenir dans la phase d’exécution et trouver une solution immédiate, en minimisant le gaspillage de ressources.

Ce ne sont là que quelques-uns des aspects qui font du BIM une solution valable pour la gestion des projets de construction.

Dans quelle mesure le Building Information Modeling est-il intégré à la gestion de projet ?

Le BIM est très important dans la gestion de projet car il permet une meilleure gestion des travaux également grâce au partage d’informations dans le cloud.

Ceci est rendu possible par l’utilisation des logiciels BIM de gestion de projet.

Ces outils permettent de structurer des dossiers dans le Common Data Environment (CDE), mettant en évidence toutes les activités, les responsables, les temps et coûts d’exécution, etc.

Dans ce système, toutes les personnes impliquées sont conscientes de leurs responsabilités et ont accès aux documents relatifs à leurs tâches à accomplir.

En exploitant le potentiel du cloud, toutes les activités et les coûts de chaque responsable sont enregistrés et partagés, générant un calendrier. Cela peut être comparé avec la planification du projet, obtenant ainsi une comparaison dynamique qui est très utile pour garder sous contrôle l’utilisation des ressources.

La possibilité de partager facilement toutes les informations et de suivre toutes les activités permet au projet manager de diriger et de gérer plus facilement le travail des différentes équipes. De cette façon, le processus devient plus rapide et plus organisé, avec l’effet positif de minimiser les erreurs.

Partager facilement toutes les informations pour gérer plus facilement le travail

Partager facilement toutes les informations pour gérer plus facilement le travail

Les avantages du BIM avec la gestion de projet

Le BIM présente d’énormes avantages dans tous les domaines de la construction, en particulier en ce qui concerne la gestion de projet.

Voici quelques avantages qui peuvent souligner l’importance de la gestion de projet et son utilité dans le processus BIM : 

      1. l’amélioration de la communication et de la collaboration – par rapport aux méthodes classiques avec ces processus, vous pouvez communiquer et collaborer plus facilement avec votre équipe, améliorant également le travail final. Cela est également rendu possible grâce aux différents outils qui permettent de visualiser en temps réel les modifications apportées ;
      2. la réduction des coûts de construction – déjà dans la phase de conception, les pertes dus aux erreurs peuvent être éliminés qui, généralement, ne sont identifiés que dans la phase d’exécution. Cela implique une réduction du matériel utilisé et, par conséquent, des coûts qui y sont associés
      3. la visualisation complète du projet – tous les intervenants peuvent voir le modèle complet dans toutes ses parties (architecturales, structurelles, MEP, etc.) afin d’obtenir une vue d’ensemble avant même l’exécution complète des travaux ;
      4. une augmentation de la productivité – avec les processus de gestion de projet intégrés au BIM, chaque acteur impliqué est bien conscient de ce qu’il a à faire, des délais de livraison, des modes opératoires, etc. afin d’obtenir de meilleurs résultats ;
      5. des activités planifiées efficacement – l’organisation du travail est optimisée en planifiant les différentes activités
      6. l’identification des collisions – les éventuelles interférences (chevauchement entre fenêtre et pilier) sont facilement identifiées grâce à la fédération des modèles des différentes professions (architecturale, structurelle, MEP) ;
      7. l’intégration de toutes les dimensions du BIM – le modèle n’est pas seulement utilisé pour ses caractéristiques géométriques (3D) mais aussi pour l’organisation des temps (4D), pour l’analyse des coûts (5D), etc.
      8. les délais de livraison réduits – tous les processus sont optimisés en obtenant, comme effet positif, la réduction du temps nécessaire pour obtenir les dessins ;
      9. l’augmentation de la qualité du projet – une meilleure organisation du travail (tant dans la phase de prise de décision que dans la phase d’exécution) conduit également à des modèles plus structurés et donc plus faciles à gérer ;
      10. la disponibilité immédiate des modèles d’information – les modèles sont toujours disponibles grâce à l’utilisation d’outils cloud, contrairement à ce qui se passe avec les méthodes classiques dans lesquelles il faut observer des temps plus où il faut attendre pendant des périodes plus ou moins longues (ou simplement les visualiser) ;
      11. l’absence de fichiers en double – les modèles sont « uniques » et n’ont pas de doubles. Dans ce processus, les fichiers ont différentes versions qui peuvent être choisies en fonction des besoins ;
      12. la facilité de gestion par le project manager – les modèles organisés en fonction de ce qui a été dit jusqu’à présent, permettent une lecture plus facile et, par conséquent, un examen plus attentif du contenu.

       

       

      usbim
      usbim