Le balayage laser dans la construction : pourquoi et comment le mettre en œuvre

Le balayage laser dans la construction : pourquoi et comment le mettre en œuvre

Le balayage laser dans la construction est un processus pour capturer les détails de la situation existante avec la lumière laser. Découvrez les cas d’usage et comment les mettre en œuvre dans votre travail

Pour documenter et acquérir un environnement construit, on utilise traditionnellement des mesureurs à bande, des mesureurs laser ou, si l’environnement est très complexe, des stations totales.

Ces outils, bien que très courants, nécessitent de nombreuses heures de travail, tant sur le terrain qu’au bureau et sont souvent inexacts, entraînant la perte de nombreuses données importantes.

Pour remédier à ces problèmes, le laser scanning est en train de se répandre dans le secteur AEC. Il s’agit d’une méthode extrêmement précise pour créer des représentations 3D, appelées nuages de points, d’un bâtiment ou d’un chantier existant.

Si vous souhaitez également exploiter le potentiel du processus de balayage laser dans vos projets de construction, nous vous recommandons de continuer à lire cet article et d’utiliser gratuitement un logiciel de nuages de point (point cloud to) BIM qui vous sera indispensable pour transformer le nuage de points obtenu avec le scanner laser en un modèle BIM riche en informations qui rendra votre conception plus efficace.

Qu’est-ce que le balayage laser 3D ?

Le balayage laser 3D, également appelé high-definition survering (HDS), est un processus d’acquisition et de cartographie de la réalité environnante à l’aide de faisceaux laser.

Le scanner laser fonctionne de manière assez simple : il émet un faisceau laser sur les objets à analyser, ces objets reflètent le faisceau vers le scanner et fournissent la géométrie qui est interprétée en données 3D.

Il est ainsi possible de générer le nuage de points à l’échelle de l’objet d’étude.

Il existe trois types de scanners laser :

  • à temps de vol (« Time Of Flight » ou « TOF ») : il détermine la distance du point final en mesurant le temps nécessaire pour que la lumière émise soit réfléchie sur le capteur laser ;
  • à différence de phase: on détermine la distance du point final en comparant la différence de phase entre l’onde émise et celle reçue ;
  • à triangulation: elle est basée sur l’acquisition par un capteur infrarouge (IR), capable de projeter jusqu’à 300 000 rayons 60 fois par seconde, d’un motif de points infrarouges dans un espace donné.

stations totales

Stations totales

Qu’est-ce que le balayage laser 3D dans la construction ?

Le balayage laser 3D est utilisé dans le secteur de la construction pour capturer les données et les détails d’une construction, d’un bâtiment ou d’un ouvrage au sein d’un chantier de construction ; il constitue également une méthode fiable pour la détection de surfaces et de géométries complexes.

Comparé aux autres méthodes qui détectent les points individuels un par un, le scanner laser détecte avec la plus grande précision tous les détails de toute construction : tous les points sont caractérisés par des coordonnées spatiales et la valeur de la réflectivité des matériaux, permettant également la détection de la couleur caractéristique et d’obtenir un rendu très réaliste du nuage de points lui-même.

Grâce à un logiciel approprié, il est également possible de convertir les données en modèles, plans ou prospect complets.

Comment le balayage laser est-il utilisé dans la construction ?

Le scan laser peut être utilisé pour différentes interventions de construction :

  • interventions de nouvelle construction: l’utilisation de la numérisation laser est le point de départ pour tout type de conception. Un relevé correct des conditions du site oriente les ingénieurs, les architectes et les entrepreneurs dans la bonne direction. Désormais, de plus en plus d’experts utilisent le scan to BIM pour démarrer le processus de conception et de construction d’un ouvrage ;
  • rénovations de bâtiments: pour procéder à des démolitions, des ajouts ou des rénovations, il n’y a rien de mieux que de travailler sur un modèle complet qui représente la construction telle quelle : et quel moyen plus rapide et plus précis de capturer les conditions réelles qu’un scanner laser ? Lorsque l’on travaille sur des projets de réaménagement, il est souvent très difficile de trouver les documents de construction ou d’entretien d’origine. Grâce au balayage laser, il est possible de documenter et de visualiser l’état actuel d’un bâtiment, de générer le nuage de points et de le convertir en un modèle BIM tel que construit opérationnel à l’aide du logiciel de nuage de points ;
  • interventions de coordination du bâtiment: pour éviter les conflits et améliorer la coordination entre les différents systèmes d’une construction, structurelle, électrique, hydraulique, CVC, l’aide du balayage laser est utile. Les données peuvent en effet être partagées entre les différentes intervenants et conservées dans une base de données commune. En scannant l’ensemble du chantier pendant la phase d’exécution, il est possible de suivre les progrès réalisés et de permettre le contrôle de ce qui a été réalisé grâce à la comparaison avec le projet original. De plus, la numérisation de tous les différents composants, effectuée au fur et à mesure de leur installation, permet un enregistrement en temps réel de tous les éléments insérés et la définition exacte de leur positionnement.

Laser scanning : 3 conseils pour commencer à l’utiliser immédiatement

Vous pouvez commencer à utiliser le processus de balayage laser dès maintenant en suivant ces 3 conseils simples : 

  1. familiarisez-vous avec la technologie : pour une correcte utilisation cette technologie, il ne suffit pas d’être formé, mais il est nécessaire de faire beaucoup de pratique et il est préférable de commencer dès maintenant;
  2. intégrez le balayage laser avec un logiciel BIM: la numérisation laser 3D dans la construction est particulièrement utile pour obtenir des données précises permettant de créer le modèle d’information en trois dimensions d’une construction ou d’un site ;
  3. essayez par vous-même: téléchargez gratuitement la version d’essai d’un logiciel de point cloud to BIM et recréez le modèle BIM du modèle construit à partir d’un nuage de points.
edificius
edificius