À quoi sert le BIM?

À quoi sert le BIM ? Qui doit l’utiliser ? Quels sont les avantages, les opportunités et les obligations ? Essayons de donner une réponse

De plus en plus de professionnels se tournent vers le BIM pour améliorer les résultats de leur travail. Mais à quoi sert le BIM ? Est-ce vraiment utile pour les professionnels ? Existe-t-il des obligations réglementaires ? Voyons ce que cela veut dire de travailler en BIM et pourquoi c’est vraiment avantageux.

Dans tous les cas, il existe un système intégré d’applications gratuit qui vous permet de commencer immédiatement à travailler complètement en BIM : usBIM, le système intégré pour gérer tous les aspects d’un projet BIM.

Qu’est-ce que le BIM

Le BIM et l’acronyme de Building Information Modeling ou Modélisation des Informations (ou données) du Bâtiment, est une méthode de travail qui permet de gérer les informations relatives tout au long de la durée de vie d’un bâtiment. Au cœur de la méthodologie BIM se trouve la maquette numérique du bâtiment, qui est un ensemble d’objets paramétriques intelligents qui contiennent toutes les informations nécessaires lors de la conception, de l’exécution des travaux, de la maintenance et même de l’élimination du bien. Plus qu’une simple représentation tridimensionnelle, le BIM permet de créer un modèle d’information dynamique, pluridisciplinaire et de partage : le jumeau numérique du projet (digital twin) qui contient des données sur la géométrie, les matériaux, la structure, les caractéristiques thermiques et les performances énergétiques, les installations, les coûts, la sécurité, la maintenance, etc.

Alors que la conception CAO traite un projet via des graphiques 2D ou 3D, la conception BIM ne se limite pas aux informations visuelles mais caractérise les performances de chaque objet du modèle.

Un modèle d'information dynamique, pluridisciplinaire et de partage

Un modèle d’information dynamique, pluridisciplinaire et de partage

La maquette est également au centre de la communication et de la collaboration entre les différentes figures impliquées dans le processus BIM : le concepteur architectural, l’ingénieur en structure, l’installateur, le maître d’ouvrage, l’entreprise, etc. Les concepteurs participent de manière synergique à la réalisation du modèle, chacun pour leurs compétences, en ajoutant des informations concernant la structure, les systèmes, la géométrie, les propriétés des matériaux et des éléments techniques, les phases de construction, les opérations de maintenance, etc.

la centralité du modèle BIM dans le dialogue multidisciplinaire

La centralité du modèle BIM dans le dialogue multidisciplinaire

En pratique, chaque professionnel réalise la partie conception de sa compétence avec son propre logiciel de conception BIM.

Toutes les informations collectées par les différentes disciplines sont reprises dans un modèle unique géré par le logiciel de conception BIM choisi.

Le but est de construire une maquette numérique avec toutes les caractéristiques de celle à construire (ou déjà construit) pour résoudre tous les problèmes, qui autrement se poseraient sur place, déjà en phase préliminaire : le bâtiment peut être analysé en détail avant la sa réalisation physique effective à travers son jumeau virtuel, qui constitue le pivot de l’échange interdisciplinaire entre tous les intervenants impliqués dans le projet.

Fondamentalement, le temps et les ressources sont optimisés et un résultat final est obtenu qui répond pleinement aux attentes définies.

En savoir plus sur le BIM

À quoi sert le BIM ?

Après avoir clarifié ce qu’est le BIM, il est facile de comprendre à quoi il sert.

Le BIM est utilisé pour gérer de manière optimale la conception, la maintenance et le démantèlement d’un ouvrage et pour optimiser tous les processus, en favorisant la collaboration et la coordination de toutes les figures et disciplines impliquées.

Contrairement à ce que l’on pense généralement, les avantages ne sont pas seulement liés à la phase de conception, mais sont également évidents dans la gestion du produit.

La démarche BIM améliore le travail des professionnels, la qualité des projets, la collaboration entre les professionnels et l’utilisation des ressources (temps, coûts, etc.).

En résumé, on pourrait dire que par rapport à une approche traditionnelle, le BIM sert à améliorer : 

  • la collaboration entre professionnels
  • le contrôle des interférences et réduction des erreurs
  • la gestion des coûts, des délais et des ressources
  • l’affichage du résultat
  • la compétitivité et la qualité du projet
  • une maintenance efficace
  • une gestion optimale des actifs immobiliers.

Qui utilise le BIM ?

Le BIM peut être utilisé par tous les intervenants impliqués dans le processus de production du secteur de la construction, ou par tous ceux qui participent à la réalisation d’un ouvrage, tels que : 

  • les architectes
  • les ingénieurs
  • les géomètres
  • les autres professionnels (géologues, experts, etc.)
  • les entrepreneurs et les prestataires
  • les clients.
Les intervenants impliqués dans le processus BIM

Les intervenants impliqués dans le processus BIM

Les grandes entreprises (les bureaux d’études, les bureaux d’architectures, etc.) ont été les premières à aborder le monde du BIM.

Par conséquent, la conviction que le BIM ne s’adresse qu’aux grandes entreprises qui traitent de grands travaux a émergé. En effet, ces dernières années, le BIM entre de plus en plus dans la routine de travail de tous les professionnels, car il apporte des avantages évidents même dans la conception de petits et moyens travaux.

Les petits bureaux d’études ou les professionnels peuvent bénéficier de l’utilisation du BIM pour : 

  • réduire les erreurs
  • accélérer le temps d’élaboration d’un projet (une réduction de 20 à 50 % du temps utilisé avec un processus traditionnel est estimée)
  • améliorer la présentation d’un projet avec des rendus, des tableaux graphiques, des présentations vidéo, l’utilisation de la réalité virtuelle, etc.
  • simplifier la gestion des variations et les modifications du projet
  • estimer plus précisément les délais et les coûts (4D et 5D) de l’intervention
  • intégrer les différentes disciplines (architecture, structure, installation, énergie, etc.) dans un seul modèle 3D
  • vérifier les interférences entre les modèles
  • mettre à jour dynamiquement les dessins de conception, les graphiques et les modèles
  • créer une base de données d’informations partagées.

 

En France, tout le secteur du bâtiment s’apprête à adopter aussi des nouvelles réglementations attendues pour le 2022 et annoncées par  le Plan BIM 2022  qui est le programme mis en place par le gouvernement pour la gestion de la transition numérique du secteur industriel.

Pour cette raison ACCA est aussi présent sur www.kroqi.fr,  le projet financé par le gouvernement qui a permis d’éviter la rupture digitale avec les petites et moyennes entreprises du secteur qui constituent la majorité des interlocuteurs de cet environnement.

Comment le BIM est-il utilisé ?

Nous avons précisé que le BIM n’est pas un logiciel mais un processus de création d’une maquette numérique d’un ouvrage, conçue comme « conteneur d’informations » du bâtiment.

Dans tous les cas, pour travailler en BIM il est nécessaire d’utiliser quelques « outils » de travail : 

  • les logiciels de conception BIM pour la création de la modélisation 3D (architecture, structures, mep, etc.)
  • Les Outils BIM pour agréger les données au modèle BIM (4D BIM, 5D BIM, 6D BIM, pour les délais de construction, les coûts, les performances énergétiques, etc.)
  • le BIM collaboration platform pour fédérer les modèles et les données BIM dans un environnement cloud collaboratif unique qui permet aux architectes, ingénieurs, géomètres, constructeurs, techniciens de maintenance et propriétaires de travailler ensemble.
Logiciel de conception BIM, outils BIM et plateforme collaborative BIM

Logiciel de conception BIM, outils BIM et plateforme collaborative BIM

Si vous souhaitez commencer à travailler en BIM, nous vous recommandons de commencer à utiliser gratuitement Edificius, le logiciel BIM pour la conception architecturale.

Pour en savoir plus sur les logiciels BIM, cliquez ici.

Que signifie travailler en BIM ?

Travailler en BIM, ce n’est pas seulement utiliser un logiciel de logiciel de conception BIM spécifique mais avoir un cadre complet d’une vraie méthodologie de travail qui permet de créer, partager et gérer efficacement des informations tout au long du cycle de vie d’un ouvrage et en incluant tous les intervenants impliqués.

Travailler en BIM, c’est prendre en compte une démarche pluridisciplinaire basée sur : 

  • la coopération
  • le partage
  • la flexibilité.

Pour gérer correctement et efficacement toutes les informations et données impliquées dans un processus BIM, il est nécessaire de fournir une structure organisationnelle dans laquelle les rôles et les responsabilités de chaque intervenants du processus sont bien définis.

Cela implique le besoin de nouvelles figures professionnelles avec des compétences et des responsabilités spécifiques.

Parmi les experts BIM, on peut citer : 

  • le BIM Manager
  • le Coordinateur BIM
  • le BIM Spécialiste
  • le Responsable CDE
  • le Responsable BIM
  • le Chef de projet
  • le Chef d’équipe de conception
  • le Modeleur II
  • le Modeleur I
  • le Responsable BIM/VDC (Conception Virtuelle Construction).

Chacun d’eux contribue à la démarche en fonction de ses connaissances et compétences sur les processus, les technologies, les normes et les procédures. Aux spécialistes, par la suite, se côtoient les utilisateurs BIM, qui sont tous des intervenants qui font partie de la filière BIM, sans avoir de connaissances spécifiques.

Pour en savoir plus sur les nouvelles figures professionneles du BIM, cliquez ici.

 

edificius
edificius