Home » BIM et Architecture » Qu’est-ce qu’un SIG dans le domaine du génie civil ?

Qu’est-ce qu’un SIG dans le domaine du génie civil ?

SIG et génie civil : avantages, applications et opportunités pour améliorer votre travail

Un système d’information avancé tel que le SIG joue un rôle essentiel à chaque étape du cycle de vie d’une infrastructure. Les avantages de l’intégration du SIG et du génie civil sont nombreux.

Dans cet article, nous allons voir ce que signifie BIM SIG dans le génie civil, quels sont les avantages de cette intégration et quelles sont les principales applications.

Intégration BIM et SIG pour les infrastructures

Intégration BIM et SIG pour les infrastructures

Que signifie SIG dans le monde de la construction

SIG est l’acronyme de Système d’Information Géographique (en anglais GIS Geographic Information System) et est un système conçu pour acquérir, stocker, manipuler, analyser, gérer et communiquer tous les types de données géographiques.Ces données sont associées à des cartes thématiques et forment une base de données d’informations numériques pouvant couvrir différents domaines multidisciplinaires.

Une interface type SIG, par exemple, est une carte numérique d’une zone contenant plusieurs couches de données spatiales qui permet aux utilisateurs d’examiner et d’analyser les modèles et leurs données graphiques et non graphiques avec un niveau de précision et de clarté qu’il serait difficile d’obtenir dans tout autre format.

Pour créer des cartes thématiques SIG, il existe des outils spéciaux et des logiciels BIM-GIS qui vous permettent de géolocaliser des modèles d’information BIM sur des cartes SIG et de créer de riches bases de données d’informations de manière simple.

Création de cartes thématiques SIG avec usBIM

Création de cartes thématiques SIG issue du logiciel usBIM

En bref, le SIG dans la construction est un moyen de visualiser et d’analyser les données liées à un lieu donné.

Littéralement, toute information pouvant être associée à une carte, sous forme d’adresse ou de coordonnées géographiques, peut constituer une interface SIG. Ce sont des cartes thématiques SIG d’information socio-économique d’un quartier particulier, les écosystèmes d’une zone avant de commencer un nouveau projet autoroutier, l’étude du trafic, les événements météorologiques, les données sismiques, etc.

Toutes ces informations sont réunies dans un seul conteneur numérique accessible à tous, sûr et toujours disponible et déployable au fil du temps.

Comment le SIG est utilisé dans la construction

Dans le secteur de la construction, la définition d’un nouveau projet part toujours de l’importance de l’enquête sur la zone d’intervention.

Les outils de relever actuels (station totale, drone, scanner laser, etc.) ont favorisé le traitement de données extrêmement précises et l’intégration croissante avec des logiciels de modélisation numérique : CAO, BIM (Building Information Modeling), SIG.

En effet, dans le monde de la construction, le SIG est de plus en plus connecté à la méthodologie BIM et cette intégration représente un grand saut évolutif dans le secteur du génie civil, notamment pour la conception et la gestion d’ ouvrages d’infrastructure.

Avec l’utilisation croissante du BIM, l’échange d’informations numériques entre les outils BIM et SIG augmente également. Par exemple, le BIM peut utiliser les données SIG acquises à partir des relevés initiaux du site aux fins de la conception et de la réalisation de l’ouvrage. De même, un relevé numérique en tant que construction du bâtiment, géolocalise avec précision les informations géométriques, le type de matériaux, les phases de projet, les coûts, la consommation d’énergie du bâtiment, le nombre d’utilisateurs, etc.

Fondamentalement, les deux systèmes stockent des informations spatiales et, avec une intégration appropriée, peuvent éviter les doublons de données.

En effet, en combinant la puissance de la localisation intelligente aux processus BIM, il est possible d’obtenir une vision plus complète et utile à la gestion d’œuvres publiques et privées.

Le SIG contribue au développement du génie civil de la manière suivante :

  • planification ;
  • collecte de données ;
  • analyse ;
  • construction.

 Quelles sont les applications du SIG en génie civil

Le génie civil est une discipline qui couvre de nombreux domaines d’intérêt et englobe un large éventail de compétences, y compris celles liées au développement et à la maintenance des infrastructures. Vous travaillez avec une grande quantité de données provenant d’un large éventail de sources d’informations et des systèmes de gestion et d’analyse des informations sont indispensables.

Le SIG soutient le génie civil en fournissant les outils nécessaires à la création, à la gestion, à l’analyse et à la visualisation des données associées au développement et à la gestion de l’infrastructure. En pratique, il permet de gérer les données, ce qui les rend facilement compréhensibles, analysables et partageables avec les autres parties prenantes du secteur de la construction.

Les applications du SIG en génie civil couvrent plusieurs domaines, notamment :

  • structurel – les ingénieurs civils peuvent utiliser le SIG pour inclure dans leurs projets une multitude de données analytiques et historiques de la région. L’analyse structurelle est l’une des applications SIG les plus utilisées. Par rapport aux données tabulaires, la cartographie SIG présente un certain nombre d’avantages, tels que la possibilité de détecter les problèmes dès la phase de conception à l’aide de superpositions interactives et des modélisations 3D ;
  • environnement – le SIG fournit des informations environnementales sur le sol, les sources d’eau et d’autres éléments naturels, créant tous les niveaux de chevauchement de cartes nécessaires pour aider les ingénieurs à effectuer des analyses et des évaluations d’impact sur l’environnement. Dans les cartes d’analyse, toutes les données sont mises en système et il est possible de choisir des solutions moins percutants et de prévoir les catastrophes naturelles ;
  • transports – le SIG dans l’ingénierie des transports permet le chevauchement d’une énorme quantité de données caractérisées également par un fort dynamisme ;
  • eaux usées/eaux pluviales – Les données de modélisation hydraulique et hydrologique peuvent être intégrées aux programmes SIG pour examiner et prévoir la demande et les besoins en eau. Le SIG combine les données collectées avec les données historiques qui peuvent être visualisées à l’aide de la cartographie 3D, qui comprend des couches de données graphiques et numériques accessibles en un seul clic ;
  • analyse du site – le SIG analyse et intègre une variété d’images et de données rapidement en créant des chevauchements de données pertinentes sur l’activité économique, le flux de transport et l’expansion démographique, etc., afin de restituer rapidement une image claire et complète du site d’intérêt ;
  • détection topographique – le SIG s’avère être un outil essentiel dans la détection topographique, car des mesures précises sont nécessaires pour créer des systèmes de cartographie précis. Les données sont sauvegardées et restent facilement accessibles pour être utilisées dans les projets ;
  • intégration BIM – l’intégration BIM SIG génère des flux de travail capables d’échanger des données d’un système à l’autre sans perte d’informations, en interrogeant les données dans une seule base de données. Une approche basée sur la centralité des données génère une vision plus approfondie de l’œuvre et du contexte urbanistique et naturaliste de référence, permettant une prise de décision informée, une plus grande implication des parties prenantes et des processus plus rapides et efficaces. Grâce à ce nouveau type d’approche, les données SIG enrichissent le modèle BIM en informations et le BIM alimente à son tour les données SIG. Appliquer systématiquement le critère du jumeau numérique également pour les infrastructures permet de rassembler dans un seul conteneur le modèle géométrique de l’ouvrage, les fiches techniques mais aussi les données SIG relatives au territoire où se trouve l’infrastructure (informations sur la météo, données sismiques, etc.).

Quels sont les avantages du SIG dans le génie civil

Les avantages de l’utilisation d’un système d’information géographique en génie civil comprennent :

  • l’amélioration de la prise de décision: prendre des décisions devient un processus plus simple et plus éclairé, car des informations spécifiques et détaillées sont présentées ;
  • l’optimisation des ressources: la réduction des coûts et l’augmentation de l’efficacité sont la conséquence directe d’un processus bien planifié, analysé et partagé ;
  • l’amélioration de la communication: organiser les informations de manière à ce qu’elles soient facilement visibles rend l’ensemble du processus compréhensible et facilite la communication et l’interopérabilité entre les professionnels (experts, maîtres d’ouvrage, administrations publiques, etc.) ;
  • la base de données accessible – tous les utilisateurs autorisés peuvent facilement accéder aux données d’une base de données de n’importe où et à tout moment.

 

usbim-gis
usbim-gis