Aménagement d'un parc urbain

L’aménagement d’un parc urbain : les fonctions, les éléments et les matériaux

L’aménagement d’un parc urbain : les types d’espaces verts publics, les fonctions, les caractéristiques. Un exemple pratique dans un contexte réel, avec des graphiques et une modélisation 3D à télécharger

L’aménagement d’un parc urbain est une expression créative qui fait appel à des outils techniques d’analyse et de la connaissance des domaines environnementaux, urbanistiques, architecturaux et sociaux.

Dans ce focus, nous nous occupons de l’aménagement du parc en partant de l’analyse historique, en examinant l’évolution des espaces verts urbains, puis nous nous pencherons sur les types de jardins urbains.

Nous terminerons par un cas pratique, réalisé dans un contexte réel existant : la modélisation 3D réalisée est disponible au format EDF pour le téléchargement.

Le rendu illustre une aire de jeu pour enfant avec des toboggan et des balançoire et un revêtement de sol de couleur jaune et orange

Rendu d’une aire de jeux pour enfants et le skatepark en arrière-plan issu de Edificius

Les cités anciennes étaient parfaitement intégrées à la campagne environnante, mais les premiers processus de forte urbanisation ont modifié cette relation, empiétant sur le conflit ville/campagne.

Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle, dans de nombreuses villes européennes, que le vert a pris de l’importance dans les centres urbains, générant la définition de « jardin public » en décrivant une vision dans laquelle la végétation ornementale, considérée comme un élément de santé publique, était reconnue comme ayant une forte fonction esthétique-récréative.

Aujourd’hui, le vert urbain peut contribuer de manière décisive à l’amélioration du microclimat grâce à la composante végétale, en atténuant les déséquilibres environnementaux de la ville contemporaine par des initiatives d’intégration structurelle du vert avec le bâti.

Le jardin de Boboli - Florence (XVIe - XIXe siècle)

Le jardin de Boboli – Florence (XVIe – XIXe siècle)

Les types de parcs urbains

Nous décrivons ci-dessous les principaux types d’espaces verts présents dans les contextes urbains et périphériques de nos villes :

Les jardins historiques

Ce sont les espaces verts de constructions généralement non récents, culturellement liés au développement des villes. Parmi les objectifs de gestion de ces jardins figure, la préservation de la construction originale et, en même temps, une utilisation sûre et non dégradante.

La présence, parfois, d’arbres séculaires exige une évaluation minutieuse des conditions phytosanitaires et des conditions de stabilité des spécimens présents, afin de garantir également la sécurité des utilisateurs et l’intégrité du jardin lui-même. On y trouve souvent des éléments architecturaux et artistiques de mobilier – statues, fontaines, bancs, petites constructions – ainsi que des bâtiments d’intérêt historique.

Les espaces verts de quartier

Présents en différents points du tissu urbain, les espaces verts de quartier sont principalement utilisés par les habitants de la zone, qui les utilisent pour se divertir, se détendre et se réunir. Les critères de conception de ces espaces verts, compte tenu de leur taille modeste, doivent être simples : les arbres, les arbustes et les pelouses doivent être situés de manière à alterner les zones ombragées et ensoleillées ; des zones pavées doivent également être prévues, équipées pour le jeu et la détente.

Les parcs urbains

Il s’agit d’espaces verts plus ou moins étendus, présents dans les zones urbaines ou à leur périphérie, qui remplissent une importante fonction récréative, environnementale et culturelle.

Elles peuvent être caractérisées par la division en zones ayant des fonctions différentes (repos, jeux, activités sportives, services, centres culturels et récréatifs) et, en général, sont conçues en utilisant des espèces indigènes, en faisant un usage considérable de la pelouse et de certains arbustes et arbres acclimatés pour la zone d’implantation.

Dans les zones d’expansion périurbaine, la verdure des parcs peut également assumer un rôle d’intégration et de remplacement du système agricole et forestier, devenant, en outre, un élément de caractérisation environnementale et d’atténuation du climat urbain.

Le vert résidentiel et privé

L’expansion de l’activité de construction engendre un certain nombre de problèmes liés à la nouvelle urbanisation. Dans ces zones, le vert doit trouver son espace et, surtout, dans les nouvelles interventions résidentielles, la réalisation d’un aménagement adéquat doit être prévue. En Italie, de façon similaire à ce qui se passe depuis longtemps à l’étranger, de nombreuses municipalités adoptent une réglementation du vert pour suggérer au citoyen les critères de réalisation de la verdure ornementale.

L'image est une planimétrie du parc urbain qui définit les zone du parc

Planimétrie générale du parc urbain

L’amenagement parc urbain : les thèmes, les éléments et les matériaux de conception

Les thématiques de la conception

Lors de la conception d’un parc urbain, il est essentiel d’évaluer les thèmes fonctionnels, et des aspects comme par exemple :

  • Le jeu est un moment d’agrégation pour les jeunes enfants et pour les différents groupes d’âge, afin de stimuler le mouvement et l’agrégation. Il est considéré comme essentiel de fournir des jeux et des installations sportives et récréatives également pour les enfants à mobilité réduite et des installations sportives et récréatives pour les adultes et les personnes âgées ;
  • La didactique et l’éducation civique sont considérées comme des éléments primaires, car le parc urbain a un contenu culturel élevé et constitue un outil d’apprentissage fondamental, comme, par exemple, les panneaux sur les types d’arbres, les tableaux d’information sur les caractéristiques naturalistes du lieu (végétation, faune, histoire et culture), les jardins partagés et les potagers sociaux ;
  • le sport est une fonction à encourager à tous les niveaux, là où il existe des possibilités de conception et des conditions spatiales, en tenant compte de ses aspects récréatifs, agrégatifs et de santé physique et mentale ;
  • les animaux cohabitent civilement également selon les propositions qui sont faites aux citoyens au sujet des zones réservées ; il est bon de prévoir l’équipement nécessaire de poubelles pour la collecte des déjections, ainsi que le confort pour les propriétaires des animaux et des animaux eux même, avec des espaces à l’ombre, de l’espace, des bancs, de l’eau potable, etc. ;
  • L’arrêt est une fonction fondamentale du parc urbain. Il peut s’agir d’un espace de lecture et de repos individuel ou social, de détente, d’agrégation et de conversation. Il est important d’identifier les zones ombragées et calmes, aussi loin que possible des routes à forte circulation ;
  • les chemins piétonniers dans le vert seront construits de manière à être facilement accessibles, même par des personnes à mobilité réduite, ils doivent avoir une largeur minimale de 2 mètres et seront correctement éclairés. Ils doivent relier les différentes zones des espaces verts, offrir un accès adéquat depuis les routes environnantes et comprendre des aires de repos avec des bancs, des zones ombragées avec des arbres, des pergolas, des gazébos et des fontaines d’eau potable.
  • Les surfaces pavées des espaces verts destinées à remplir les fonctions de voies piétonnes, des chemins, d’aires de repos, etc. doivent être conçues et construites dans le but d’assurer la stabilité du revêtement de surface dans le temps. Ils doivent également être facilement accessibles aux poussettes et aux fauteuils roulants pour personnes à mobilité réduite.

Les éléments de conception

Les éléments énumérés ci-dessous doivent être pris en compte au cours de la conception dans le but de doter l’espace vert d’une identité créative jamais séparée des facteurs émotionnels et utiles.

  • le sol peut être compris non seulement comme une simple surface horizontale. Les variations topographiques de niveau, avec la création de collines ou de bassins dans le sol, avec l’utilisation de parcours sur les pentes ou des gradins, donnent au parc une dimension et une perception différentes et permet son utilisation à des fins différentes ;
  • la végétation suggère la possibilité d’une variation chromatique visible qui peut être jouée sur les diverses combinaisons de différents verts, ainsi que sur l’utilisation des fleurs, même sur des thèmes de couleur cohérents avec la fonctionnalité du projet et inspirés à des principes de la thérapie des couleurs. Un autre élément à prendre en compte en ce qui concerne la végétation, est la saisonnalité qui favorise la communication des rythmes naturels ;
  • l’eau, qui stagne ou en mouvement, induit la perception de variations chromatiques et sonores. L’aspect de conception avec une fonction esthétique et émotionnelle est associé à la fonction d’utilité dans le microclimat qui aide à atténuer, rafraîchir et humidifier, en élargissant la possibilité de végétation et la fonction d’utilité et de plaisir pour les citoyens ;
  • L’ombrage est inclus dans ces lignes directrices en fonction des variations de lumière et en considération de la nécessité d’évaluer soigneusement les objectifs et les méthodes d’utilisation du parc pour permettre aux citoyens de trouver des oasis de bien-être.
Rendu de la place centrale entre le skatepark et la bibliothèque de quartier en arrière plan issu de Edificius

Rendu de la place centrale entre le skatepark et la bibliothèque de quartier en arrière plan issu de Edificius

Les matériaux de la conception

Les matériaux utilisés dans la conception d’un parc urbain seront choisis en fonction de leur fonctionnalité, de leur durée et au style du projet lui-même.

Il apparaît important de souligner que :

  • les différents matériaux à utiliser pour la construction des structures et de l’ameublement, doivent avoir un style cohérent avec la coupe naturaliste du parc ;
  • l’irrigation automatisée devrait être une condition obligatoire. Les bordures fleuries en ont besoin en permanence, tout comme les arbres et les arbustes dans les premières années après la plantation, pendant les périodes de sécheresse prolongée, en été et parfois à d’autres moments clés de l’année comme la fin de l’hiver, l’automne ;
  • pour l’éclairage, on peut envisager des éléments d’éclairage d’ambiance pour les lieux présentant un intérêt particulier en soirée ;
  • l’ameublement peut comporter des éléments fixes ou mobiles. Il faut tenir compte également la possibilité de créer des oasis d’ombre avec des gazébos ou des pergolas lumineuses, c’est une réponse rapide au besoin d’ombre en attendant le développement des couronnes d’arbres pour former une couverture végétale ;
  • les structures d’ameublement doivent être conçues en tenant compte des différentes tranches d’âge des utilisateurs, réalisées avec des matériaux faciles à entretenir. Les bancs doivent de préférence être en bois ;
  • Les kiosques bar/restaurant sont des structures dont la présence dans le parc est souvent à l’origine de comportements positifs d’agrégation et de socialisation ;
  • à ne pas négliger les éléments de service (toilettes, robinets d’eau).
Un rendu de la vue de l'aire de repos vers l'espace enfants et le skatepark

Rendu de la vue de l’aire de repos vers l’espace enfants et le skatepark issu de Edificius

Sur le même thème, lire le Focus « Aménagement urbain et design : critères et exemples de conception »

Télécharger la modélisation BIM

Télécharger la modélisation 3D BIM (fichier .edf) du projet

Video – aménagement d’un parc urbain

edificius
edificius