Home » BIM et Architecture » Coordinateur BIM / VDC

Le Coordinateur BIM/VDC est une figure clé dans la gestion du processus VDC

Coordinateur BIM / VDC

Le Coordinateur BIM/VDC est une figure clé dans la gestion du processus VDC (Virtual Design and Construction). Découvrons en détail les rôles et les responsabilités de son travail

L’une des principales figures du processus BIM/VDC est sans aucun doute le Coordinateur BIM/VDC. Découvrons ensemble qui est-il, que fait-il et quels outils utilise-t-il pour son travail.

Qu’est-ce qu’un Coordinateur BIM/VDC ?

Le Coordinateur BIM/VDC est la figure préposée à la coordination du groupe de conception BIM et VDC (qui comprend également BIM Manager et BIM Specialist), à l’organisation des activités de tous les professionnels impliqués dans l’ensemble du processus d’information et de projet, à la supervision du travail de tous les BIM Specialist.

Avant d’aller plus loin, prenons le temps d’approfondir la différence entre l’acronyme BIM et VDC.

La méthodologie BIM et VDC ont de nombreux points en commun et sont donc souvent confondues.

Les deux sont basées sur la collaboration et la communication intelligente, mais le VDC est un concept plus large qui inclut et adopte le BIM comme mode de travail. La différence entre BIM et VDC réside dans l’objectif. Le BIM réalise le modèle 3D virtuel d’un bâtiment, avec toutes les informations nécessaires à son cycle de vie. Le VDC utilise des modèles BIM pour planifier le processus de construction du début à la fin en incluant des éléments tels que le budget, l’estimation des coûts et la planification (4D, 5D, etc.).

En conclusion, le VDC organise les processus, le BIM organise les modèles et les documents de projet utilisés dans ces processus. Le BIM se réfère au domaine de l’architecture et de l’ingénierie. Le VDC, au contraire, est beaucoup plus courante chez les entreprises générales .

Aux États-Unis, il est beaucoup plus courant d’entendre le terme « VDC » qu’en Europe.

Pour en savoir plus sur la méthodologie VDC, nous vous recommandons de lire l’article Qu’est-ce que la Virtual Design and Construction (VDC)  »

Avec cette prémisse, il s’ensuit que le Coordinator VDC BIM a une vision globale de tout le processus de construction et pas seulement des activités qui entrent en jeu dans la réalisation du modèle 3D BIM.

Les compétences professionnelles d'un coordinateur VDC

Les compétences professionnelles d’un coordinateur VDC

Du point de vue des compétences professionnelles, un coordinateur VDC est presque identique à un coordinateur BIM. Sa formation découle d’un diplôme professionnel, d’une spécialisation et de l’expérience acquise sur le terrain. Une particularité des coordinateurs VDC, cependant, est qu’il s’agit souvent de figures qui ont travaillé pendant des années dans le secteur de la construction et ont construit leur expérience personnelle directement sur le terrain.

Que fait un coordinateur VDC ?

Le VDC Coordinator (comme le BIM Coordinator) travail au niveau de la commande et collabore étroitement avec le Manager BIM /VDC, qui vérifie son travail et, dans la hiérarchie, se place juste au-dessus de lui au niveau de l’organisation.

Il garantit l’efficacité et le respect des standards et procédures définies au niveau de la direction par le BIM Manager, agissant comme une figure de contrôle du contenu produit par les équipes de travail, tant au niveau de l’information que du processus.

Ce rôle présente des compétences transversales, avec des capacités de médiation entre les opérateurs et les figures de gestion et de coordination multidisciplinaire et multi-entreprises.

Les outils d’un Coordinateur BIM/VDC

Le Coordinateur BIM/VDC doit avoir la préparation et les outils qui lui permettent de soutenir les activités de gestion du VDC BIM Manager. Il ne doit pas nécessairement connaître pratiquement les logiciels de conception et les outils BIM, contrairement à un BIM Specialist qui lui doit les connaitre.

Au contraire, il doit avoir une très bonne connaissance opérationnelle des logiciels de gestion et de coordination pour organiser et contrôler l’équipe de travail en temps réel : de l’attribution des rôles et des responsabilités à l’autorisation, l’enregistrement et la vérification des activités de tous les membres du groupe.

Les principaux outils de travail d’un coordinateur BIM/VDC sont : 

  • les plateformes de collaboration BIM pour rendre les activités d’organisation des données et de processus métier efficaces et pour créer un environnement de partage de données (EDC) dans le cloud qui permet aux professionnels, aux entreprises, aux fournisseurs et aux donneurs d’ordre de travailler ensemble ;
  • les BIM Management System pour gérer la numérisation des bâtiments et des infrastructures de manière collaborative, visualiser et gérer les fichiers IFC, etc.

Le Coordinateur BIM, en plus d’avoir une connaissance des logiciels de support à l’activité du BIM Manager, doit avoir une expertise approfondie des outils BIM de vérification, de collaboration et de coordination des activités.

À cet égard, il est essentiel d’utiliser des environnements de partage des données (tels que les plateformes cloud), de gestion des documents BIM, des outils de détection des conflits, le code checking et la gestion des flux de travail qui permettent de suivre n’importe quel processus de travail.

En particulier, le coordinateur VDC a besoin d’outils pour :

  • contrôler et valider toutes les données d’un modèle BIM au format IFC – usBIM.checker ;
  • effectuer la vérification des interférences et la gestion des conflits entre différents modèles IFC (architectural, structurel, installation) – usBIM.clash ;
  • visualiser et gérer des modèles BIM, des documents et des données en ligne, avec n’importe quel dispositif – usBIM.browser ;
  • modifier, imprimer, faire des rendus et naviguer en réalité virtuelle immersive dans le modèle BIM directement avec des fichiers en format standard IFC – usBIM.editor ;
  • visualiser, fédérer, gérer et partager en ligne et en temps réel des nuages de points usBIM.pointcloud ;
  • gérer les fédérations des modèles BIM (bâtiments et infrastructures) et des nuages de points de grandes taille directement en ligne – usBIM.federation ;
  • créer des cartes thématiques SIG intégrées aux modèles BIM – usBIM.gis;
  • gérer en ligne des fichiers  au format BCFusBIM.bcf ;
  • planifier le calendrier de chaque activité, gérer et optimiser la variable temps dans les processus de construction – usBIM.gantt ;
  • intégrer le modèle BIM aux systèmes et capteurs IdO, visualiser les données des capteurs sur le modèle en temps réel, obtenir une synthèse des informations et commander des capteurs – usBIM.IoT ;
  • organiser le CDE, planifier et contrôler le temps et les coûts des activités et intégrer les processus, les documents et les données – usBIM.project ;
  • fusionner dans un nouveau fichier IFC les éléments de plusieurs modèles BIM exportés au format IFC tant pour la partie géométrique que pour les données d’information – usBIM.merge ;
  • comparer différentes versions d’un modèle BIM au format IFC et comprendre en détail les différences en termes à la fois géométriques et informatifs – usBIM.compare ;
  • gérer la maintenance de la construction et l’intégration avancée de toutes les fonctionnalités de gestion des installations avec le modèle et le processus BIM ou avec le système documentaire du jumeau numérique – usBIM.facility.

 

usbim
usbim