Home » BIM et Métré » Cost breakdown structure : qu’est-ce que c’est et comment la créer

Cost breakdown structure

Cost breakdown structure : qu’est-ce que c’est et comment la créer

La Cost breakdown structure (CBS) répartit les coûts d’un ouvrage en activités élémentaires. Découvrez comment en créer une et gérer au mieux les coûts de construction

L’estimation des travaux, des matériaux, de l’équipement et de la main-d’œuvre nécessaire pour réaliser un ouvrage et des coûts qui y sont liés est l’un des éléments les plus importants et déterminants dans le secteur AEC, ainsi qu’un des principaux obstacles à la réussite d’un projet pour de nombreux techniciens.
En effet, dans la réalisation d’un ouvrage, quel qu’il soit, il y a toujours des limites de dépenses, auxquelles on est lié, à tel point que ce lien pourrait même bouleverser les projets élaborés.

L’exactitude de l’estimation des coûts, qui fournit la prévision la plus probable des dépenses d’un projet avant son exécution, est déterminante pour garantir qu’un projet reste financièrement faisable et éviter les dépassements.

Mais savez-vous comment la développer au mieux et savez-vous comment procéder pour atteindre les objectifs de conception et de gestion ? Avez-vous déjà entendu parler de la cost breakdown structure ? Connaissez-vous ses caractéristiques particulières ? 

Dans cet article, nous explorerons comment elle fonctionne et comment, avec un logiciel d’estimation de métré, elle peut aider les professionnels à optimiser le processus d’estimation, en développant une approche efficace et fonctionnelle pour atteindre les objectifs prévus.

Qu’est-ce que la Cost Breakdown Structure dans le monde de la construction ?

La «Cost Breakdown Structure» (CBS) littéralement «structure de répartition des coûts» est un document sous forme de carte structurée et hiérarchique qui décrit l’analyse des coûts d’une construction, détaillant tous les coûts à supporter pour la réalisation de l’œuvre elle-même.

Cette carte se développe généralement à partir d’une WBS à laquelle sont associés les coûts des différentes activités, obtenant ainsi non pas une simple estimation des coûts, mais un processus d’estimation contrôlable et mesurable dans chacune de ses petites composantes. Basé sur les activités individuelles, il s’agit d’un processus d’analyse ascendante, c’est-à-dire du bas vers le haut : on part des détails élémentaires du projet pour ensuite obtenir l’estimation dans son ensemble.

Cette méthode prend plus de temps, mais s’avère être plus précise que d’autres processus d’analyse car elle fournit des informations granulaires sur les coûts impliqués, ce qui permet une plus grande précision du coût global.

Quelle est la différence entre la CBS et la WBS ?

Nous avons vu qu’une CBS est basée sur une WBS (Work Breakdown Structure), en fait on pourrait définir une CBS comme une WBS détaillée avec les coûts. En particulier : 

  • une WBS montre toutes les activités élémentaires et les tâches nécessaires dans lesquelles se décompose un certain travail ou projet ;
  • une CBS intègre avec les coûts chaque activité du projet de construction.

Ces deux outils sont complémentaires, si une WBS est utilisée pour planifier, organiser et gérer les activités à développer, une CBS permet de gérer les coûts du projet, évaluant les imprévus, les écarts et les retards.

CBS vs WBS

CBS vs WBS

Types d’estimations des coûts de construction

En fonction de la phase de conception et des objectifs spécifiques à atteindre, il est possible d’identifier différents types d’estimations, en l’occurrence cinq. Chacune d’entre elles est fonctionnelle au moment où elle est mise en œuvre, examinons-les en détail : 

  1. estimation de faisabilité : caractérise la phase de programmation ou, comme son nom l’indique, l’étude de faisabilité de la construction. Basée sur des similitudes avec d’autres projets passés, elle fournit une idée approximative des coûts potentiels d’une œuvre, pour essayer de comprendre si le développement du projet est conforme aux dépenses ou s’il s’avère trop coûteux à mettre en œuvre ;
  2. estimation intermédiaire : ce n’est pas encore une estimation très détaillée, elle encadre les dimensions maximales, la portée et la complexité de l’œuvre, identifiant également d’éventuels problèmes ;
  3. estimation préliminaire : en utilisant le projet préliminaire, on définit les quantités de matériaux prévues en leur associant les coûts correspondants ;
  4. estimation substantielle : elle se développe dès que le projet est globalement accepté par les parties. À ce moment-là, en effet, on évalue les coûts des différents matériaux, équipements et/ou travaux et on décide s’il faut apporter des modifications pour limiter les dépenses ;
  5. estimation définitive : c’est l’estimation la plus détaillée, obtenue après la réalisation de toutes les modifications et la signature du contrat de construction. C’est à partir de cette estimation que l’entreprise de construction commence l’exécution de l’ouvrage.

À l’intérieur d’une CBS, on inclut généralement les coûts suivants : 

  • coûts de la main-d’œuvre : liés aux travailleurs qui contribuent matériellement à la réalisation de la construction ou de ses parties ;
  • coûts des matériaux : pour réaliser la construction, il est nécessaire d’acheter des fournitures de matières premières, avec lesquelles procéder aux différentes opérations ;
  • coûts de l’équipement : machines, équipements, outils et dispositifs de travail et de sécurité à utiliser pendant les phases de travail ;
  • dépenses générales : ce sont les dépenses de gestion de l’entreprise, c’est-à-dire les coûts qui ne sont pas liés directement aux coûts nécessaires à la production de biens ou de services.
Éléments de la cost breakdown structure

Éléments de la cost breakdown structure

Comment créer une CBS : voici un guide étape par étape

Développer une CBS et créer une structure de répartition des coûts très détaillée nécessite certainement plus de temps en phase de programmation, mais cela permet de procéder de manière plus fluide en phase d’exécution, réduisant énormément les obstacles.

Pour procéder de manière aisée à la mise en œuvre correcte, suivez ce bref guide : 

  1. créez une WBS : la première étape pour pouvoir identifier les coûts est certainement de déterminer les travaux nécessaires à la réalisation d’une œuvre. Pour construire une Work Breakdown Structure, vous devrez analyser la construction dans son ensemble et structurer une subdivision de celle-ci en activités élémentaires ;
  2. estimez les coûts des travaux : après les activités, toutes les dépenses et les coûts doivent être définis. Pour tous les travaux, il sera nécessaire de prendre en compte les coûts directs, ceux de la main-d’œuvre, des matériaux, de l’équipement, des locations, etc. ;
  3. contrôlez le budget : une fois l’analyse des coûts des travaux terminée, veillez toujours à ce que le coût total obtenu soit toujours inférieur au budget prévu, car si ce dernier est très rigide, vous ne pourrez rien faire d’autre que de réorganiser les coûts et les travaux ;
  4. évaluez les imprévus : une fois les coûts de toutes les activités définis, vous aurez créé votre CBS et vous aurez défini le coût global de l’œuvre, mais il est important de préserver une marge pour les imprévus, en tenant compte des erreurs ou des variantes en cours de travaux et des coûts directs et indirects qui en découlent.

Comment gérer les coûts de construction ?

Pour gérer au mieux les coûts de construction, il est important d’une part d’organiser de manière plus efficace les flux de travail et le processus de conception et d’exécution dans son ensemble, et d’autre part de développer des CBS précises.

L’application de programmes de conception et d’exécution bien établis permet un meilleur contrôle du processus de construction, évitant les erreurs grossières et les désagréments qui causeraient des retards et des coûts plus élevés. À ceux-ci doit s’ajouter le développement d’analyses de coûts structurées, dont la mise en œuvre de nos jours est optimisée et grandement simplifiée par l’utilisation de logiciels de métré ; mais cela ne suffit pas pour obtenir une gestion efficace des coûts d’une construction.

Pour améliorer significativement l’efficacité et la précision dans la gestion financière des projets de construction, les plateformes de gestion de projets sont également fondamentales. Elles offrent une série d’outils tels que des fonctionnalités de collaboration qui permettent à différents membres de l’équipe de travailler simultanément sur le même fichier et de stocker le travail dans le cloud, sans craindre de perdre des données et des informations importantes. Cela améliore la communication interne et facilite le partage d’informations cruciales entre les parties prenantes du projet. Prenez des décisions éclairées, évitez les coûts excessifs et assurez le succès des projets de construction en expérimentant vous-même le soutien que ces outils fournissent!

 

primus
primus