Home » BIM et Métré » 5 conseils pour l’estimation des coûts de construction

estimation coûts de construction

5 conseils pour l’estimation des coûts de construction

L’estimation des coûts de construction détermine le montant total de sa réalisation. Voici ce que c’est et 5 conseils utiles pour le développer au mieux


Durant la rédaction d’un projet de construction, prévoir de manière précise les coûts de construction d’une structure est essentiel pour la réussite de l’ouvrage. Voici quelques conseils utiles qui, avec l’aide d’un logiciel avancé de estimation des coûts de construction, peuvent améliorer et faciliter la gestion de ce processus.

Qu’est-ce que l’estimation des coûts de construction ?

L’estimation des coûts de construction est le processus d’évaluation des coûts nécessaires pour achever un projet de construction spécifique. Cette estimation est réalisée par un technicien qualifié tant pour les travaux privés que publics et régit les relations entre les parties impliquées, à savoir le concepteur, le client et l’entreprise.
Elle énumère généralement tous les travaux nécessaires à l’achèvement de la construction, en indiquant les quantités et les coûts correspondants, y compris les dépenses pour : 

  • les matériaux ;
  • l’équipement ;
  • les travaux provisoires ;
  • les locations ;
  • la main-d’œuvre ;
  • les frais techniques ;

Procédures d’estimation de la construction

Parmi les différentes procédures d’estimation, on peut identifier : 

  • synthétique-comparative : développée en phase préliminaire, elle consiste en une estimation paramétrique pour la comparer à des constructions similaires. Généralement, ce processus commence par l’identification de l’échantillon d’analyse, puis le choix des unités de mesure et le calcul des coûts paramétriques. Après avoir effectué une mise à niveau chronologique et une analyse de la répartition des coûts, on passe à l’estimation ;
  • mélangée : elle procède à une estimation par éléments fonctionnels et par composants constitutifs. Après avoir identifié une construction de référence, similaire par sa typologie et ses dimensions à celle analysée, on la décompose en composants et en estimant les coûts des composants individuels, on obtient le coût total de la construction ;
  • analytique-reconstructive : également appelée décompte métré estimatif, elle est utilisée dans les phases avancées et exécutives du projet. Un projet est décomposé en plusieurs travaux, pour chaque travail, les quantités sont identifiées et un prix unitaire lui est associé, en fonction des analyses et des prix nationaux. Le produit des quantités par le prix unitaire correspondant, pour chaque travail, permet d’obtenir l’estimation globale du coût d’un ouvrage.

Pourquoi est-il important de développer une estimation des coûts de construction ?

Développer une estimation de la construction est important pour assurer le succès de tout processus de construction. Estimer les coûts de manière précise dès le début de la conception est essentiel pour comprendre si l’on a réellement la possibilité de réaliser un ouvrage et pour garantir qu’un projet reste toujours financièrement viable, en évitant les dépassements de coûts.

De plus, développer correctement un processus d’estimation garantit en conséquence la mise en œuvre d’un processus de planification optimisé : une vision approfondie des activités et des délais permet une meilleure gestion des ressources et une augmentation des marges bénéficiaires.

Estimation des travaux de construction issu du logiciel PriMus

Estimation des travaux de construction issu du logiciel PriMus

Comment développer l’estimation des coûts de construction : 5 conseils utiles

Pour développer au mieux un processus d’estimation, il est bon de l’adapter au niveau de conception dans lequel vous vous trouvez. Ce processus se détaille en effet au fur et à mesure que la planification de la construction avance et trois moments principaux peuvent être identifiés avec une grande simplicité : 

  • la phase préliminaire, où le processus se configure comme une simple étude de faisabilité économique, recueillant les coûts approximatifs relatifs aux principaux travaux ;
  • la phase de conception, où tous les détails techniques, architecturaux, structurels et d’installation sont incorporés, avec les dépenses correspondantes ;
  • la phase exécutive, à partir du document d’estimation des coûts de base pour l’appel d’offres, les entreprises rédigeront leurs propres offres, qui seront examinées et évaluées et aboutiront au choix de l’entreprise la plus fiable, identifiée en fonction du rapport qualité/prix.

Parfois, développer une estimation au mieux peut être très complexe, même pour les professionnels les plus expérimentés, c’est pourquoi je vous suggère de jeter un œil à ces 5 conseils utiles, qui peuvent vous apporter une aide supplémentaire : 

  1. suivre les demandes du client : il est important de bien garder à l’esprit tous ses objectifs et ses demandes, en maintenant toujours un dialogue et une coopération actifs. Il est essentiel de définir ensemble chaque détail du projet en clarifiant les tarifs, les coûts supplémentaires et en analysant les risques éventuels ;
  2. utiliser une méthode analytique-reconstructive : la méthode du coût unitaire est la méthode la plus précise pour effectuer votre estimation. En effet, sans effectuer une analyse analytique des coûts d’un projet, il est beaucoup plus probable que le projet dépasse le budget. Cela peut entraîner toute une série de problèmes, notamment l’incapacité à payer les matériaux ou la main-d’œuvre, le retard du projet et même son annulation. Rédiger un devis estimatif vous permettra une plus grande précision ;
  3. utiliser des coûts réels pour l’estimation : pour obtenir des estimations réalistes, vous devez utiliser des coûts réels et toujours à jour pour l’estimation. En effet, beaucoup commettent l’erreur d’utiliser des tarifs fixes pour tous les travaux, générant des estimations irréalistes. Avoir un accès gratuit avec un simple clic à une base de données des tarifs et listes de prix pour la construction avec plus de 10 millions d’articles, matériaux et prix pour les travaux de construction et d’installation facilitera certainement votre travail, vous permettant de gérer au mieux la construction sous tous ses aspects ;
  4. développer une estimation flexible : l’estimation des coûts est toujours sujette aux changements de budget et de conception, mais pas seulement, souvent les changements d’estimations sont également dus à des changements de tarifs officiels ou à des retards dans la réalisation de l’ouvrage, entraînant une augmentation des coûts des équipements et de la main-d’œuvre. Il est bon de ne jamais être pris au dépourvu et de développer une méthode de travail qui vous permette de revenir facilement sur vos pas si le client ou les conditions le nécessitent, sans perdre trop de temps dans les retouches ;
  5. accompagner votre travail avec les bons outils : si vous voulez être à la pointe des tendances, clair, précis, précis et compétitif avec les études les plus professionnelles, vous devez numériser tous les processus d’estimation d’une construction. En utilisant un logiciel d’estimation des coûts de construction, vous créez des devis, des estimations de travaux, des estimations de l’incidence de la main-d’œuvre et de la sécurité, des demandes d’offre, des études de faisabilité, des métrés, des états d’avancement, etc.
Conseils pour l'estimation des coûts de construction

Conseils pour l’estimation des coûts de construction

Il est donc clair que l’estimation des coûts de construction est une phase cruciale dans tout projet de construction. Une estimation précise des coûts peut garantir le succès et la rentabilité du projet. Investir du temps et de l’énergie dans l’estimation des coûts est une étape essentielle pour le secteur de la construction, mais choisir les bons outils peut faire la différence.

 

primus
primus